Chauffage, aération et climatisation

Chauffage par le sol : une chaleur agréable et efficiente

Le chauffage par le sol dégage de la chaleur sur une grande surface. Indépendamment de la source de chaleur, il fournit un confort thermique équilibré aux pièces habitables. L’association avec une pompe à chaleur est la plus efficace sur le plan énergétique, car elle permet d’obtenir de faibles températures de départ.

Bodenheizung
Aujourd’hui, les systèmes de chauffage par le sol sont largement répandus dans les nouvelles constructions et les bâtiments anciens.

(stö/knü) Il n’est pas possible de dire avec certitude si les Romains ont inventé le chauffage par le sol. Une chose est certaine : depuis plus de 2000 ans, de nombreux propriétaires de villas apprécient déjà les avantages d’un plancher chauffant. Aujourd’hui, la diffusion de chaleur à grande échelle, par le sol, est largement répandue dans les nouvelles constructions et les bâtiments rénovés sur le plan énergétique. Et pour cause ! Il permet un chauffage économe en énergie avec des températures de départ relativement basses.

Les systèmes de chauffage par le sol nécessitent un faible apport énergétique

Les chauffages par le sol se contentent des basses températures : grâce à la diffusion de chaleur sur une grande surface, la chaleur ambiante peut être suffisamment régulée avec une température de départ de 35° C au maximum. Le chauffage par le sol est donc considéré par les experts comme un élément indispensable d’un système de chauffage à basse température. Dans la plupart des cas, ces systèmes tirent leur énergie d’une pompe à chaleur.

En comparaison : lorsque des corps de chauffe ou des radiateurs sont utilisés pour la diffusion de chaleur, une température de départ de 60° C – et parfois même plus – est nécessaire.

Cependant, la comparaison directe chauffage par le sol vs radiateur n’est pas partout identique : ce dernier atteint toujours une grande efficience dans les petites pièces. Par ailleurs, les personnes souhaitant un contrôle de la température spécifique dans chaque pièce ont tout intérêt à opter pour un système de radiateurs.

Si le chauffage par le sol permet une utilisation efficace et économique, il réagit lentement aux changements de température. C’est pourquoi les experts en chauffage recommandent de réguler l’ensemble de l’appartement de manière uniforme. Le législateur renonce également, entre autres, à l’obligation de facturation individuelle des frais de chauffage pour les immeubles locatifs dotés d’un chauffage par le sol.

Dans certains cas, un chauffage par le sol et des radiateurs peuvent être intégrés dans un seul et même système de diffusion de la chaleur. Les radiateurs peuvent, par exemple, assurer un chauffage sélectif dans les pièces périphériques peu utilisées.

Chauffage par le sol : une agréable chaleur rayonnante

Outre un fonctionnement efficace et une faible consommation d’énergie, des critères de sélection subjectifs, tels que l’esthétique et le confort, doivent également être pris en compte : d’une part, le chauffage par le sol reste invisible ; d’autre part, les gens sont moins sensibles aux différences de chaleur rayonnante qu’aux différences entre l’air ambiant et l’air chauffé par les radiateurs. C’est pourquoi la température ambiante semble plus élevée avec un chauffage par le sol qu’avec des radiateurs, ce qui permet de réduire jusqu’à 2° C la température ambiante, sans que cette perte de confort ne soit subjectivement perceptible. La chaleur rayonnante soulève également beaucoup moins de poussière domestique et de poussière fine que l’air chauffé par convection, ce qui est capital pour les personnes allergiques.

Différentes variantes d’installation

Il existe différents systèmes de chauffage par le sol. La variante classique est constituée de conduites d’eau chaude concentriques ou rayonnantes, intégrées dans le plancher. Ces systèmes de chauffage par le sol peuvent être posés sous air ou sous eau ; des systèmes spéciaux à couche mince facilitent l’installation ultérieure de systèmes de chauffage par le sol dans le cadre de la rénovation des bâtiments. Les trois variantes présentent les avantages architecturaux suivants :

  • - faible hauteur de construction,
  • - faible poids et
  • - montage simple.

En revanche, les systèmes de chauffage électrique par le sol ou « plaques chauffantes électriques » ne sont plus guère à l’ordre du jour. Une réparation est souvent complexe. Comme ils font partie de la catégorie des « systèmes de chauffage électrique directs », leur installation dans les nouvelles constructions ou lors de rénovations est désormais interdite.

L’installation « sous eau » d’un chauffage par le sol à eau chaude est particulièrement indiquée si le chauffage par le sol doit également être utilisé pour le refroidissement du bâtiment. En règle générale, la chaleur ou l’énergie de refroidissement reste stockée plus longtemps dans une chape minérale.

En principe, les systèmes de chauffage par le sol ne restreignent pas le choix du revêtement de sol. Les revêtements en pierre ou en pierre artificielle sont généralement très performants en matière de diffusion de chaleur. Les moquettes, planchers en plastique, en bois ou stratifiés sont également envisageables. Toutefois, il convient de noter que ces variantes de revêtements peuvent réduire la performance de diffusion de chaleur.

Assainissement et répartition de la chaleur pour les systèmes de chauffage par le sol

Les systèmes de chauffage par le sol existants peuvent être assainis. Des échantillons d’eau permettent d’analyser au préalable le risque de corrosion et d’envasement. Pour le nettoyage, des méthodes faisant appel à la pression de l’air ou aux substances chimiques sont utilisées.

Si des systèmes de chauffage par le sol sont installés dans des bâtiments rénovés, il peut être possible de continuer à utiliser les systèmes de répartition de chaleur existants. Les facteurs suivants doivent être pris en compte pour un fonctionnement global efficace sur le plan énergétique :

  • pompes de circulation efficaces et de capacité suffisante,
  • compensation hydraulique,
  • isolation du circuit de chauffage.
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto