Travaux de jardinage

Dommage de gel sur les plantes en bac : que faire ?

Les températures froides de la nuit passée nous ont littéralement surpris en un doux mois d’octobre. Les plantes en bac amatrices de chaleur n’ont pas pu être mises à temps à l’abri pour être protégées du gel. Que pouvez-vous faire pour que les plantes se remettent aussi rapidement que possible des dommages causés par le gel ? Voici nos conseils d’entretien.

Dommage de gel sur les plantes en bac
En cas de dommage de gel, les pointes des feuilles des plantes en bac deviennent marron, et les feuilles, les pousses et les tiges noircissent.

(chu) Hibiscus, citronnier ou lantanier : les plantes en bac appréciées aiment la chaleur et survivent durant les mois d’hiver dans un endroit protégé contre le gel. Les températures glaciales peuvent entraîner des gelures sur les plantes qui ne résistent pas au froid et causer ainsi un grave dommage de gel. Les feuilles deviennent alors marron, s’enroulent et fanent. Un fort gel peut aller jusqu’à entraîner la mort du tronc et des racines de la plante en bac. Nous vous donnons quelques conseils utiles pour reconnaître un dommage de gel et vous présentons des mesures d’entretien qui ont fait leurs preuves.

Comment reconnaître un dommage de gel ?

En cas de dommage de gel, les pointes des feuilles des plantes en bac deviennent marron, et les feuilles, les pousses et les tiges noircissent. Les feuilles s’enroulent et fanent. Les bourgeons et les fleurs de la plante qui ont subi un dommage de gel sont mous, tout comme les fruits. La plante en bac est en péril lorsque la moitié des branches est déjà gelée. Un grave dommage de gel peut entraîner la mort du tronc et des racines de la plante en bac.

Voici comment aider les plantes en bac à se remettre d’un dommage de gel 

  • Placez la plante qui a subi un dommage de gel dans un endroit frais, sec et protégé contre le gel. Attendez quelques jours avant d’effectuer les mesures d’entretien. Vous pouvez ainsi voir quels éléments de la plante ont définitivement péri.
  • Retirez tous les éléments fanés de la plante comme les feuilles marron, les fleurs et les fruits mous. Vous parez ainsi à une attaque fongique.
  • Coupez les branches qui ont subi un dommage de gel jusqu’au bois vert sain. La plante peut ainsi bien obturer l’endroit de la coupe. La plante en bac a-t-elle subi un dommage de gel uniquement d’un côté car l’autre côté était protégé par un mur ? Il est alors également nécessaire de raccourcir quelque peu la partie saine de la couronne pour que la plante en bac repousse de manière régulière.
  • N’arrosez la plante qu’avec parcimonie. La règle suivante s’applique : moins la plante dispose de feuilles, plus elle doit être arrosée avec parcimonie.
  • La plante en bac est rempotée au printemps pour lui garantir un bon départ dans la nouvelle année de jardinage et une croissance saine et abondante.
  • Contrôlez régulièrement si la plante en bac est infestée de nuisibles. La plante qui a subi un dommage de gel y est un peu plus sensible.

Notre conseil : en octobre, il convient de jeter régulièrement un coup d’œil au thermomètre et aux prévisions météorologiques. En cas de menaces de gels nocturnes, les plantes en bac peuvent ainsi être placées à temps dans un endroit protégé contre le gel. Au printemps, les plantes en bac peuvent être remises à l’extérieur à partir de mai et dès que les gels nocturnes ne sont plus à redouter. Vous préservez ainsi à l’avenir vos plantes en bac d’un dommage de gel.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto