Entretenir correctement les rosiers

Entretenir correctement ses roses

Les roses sont des fleurs magnifiques qui enchantent par leur senteur. Mais comment couper et entretenir les rosiers ? Conseils pour entretenir correctement la reine des fleurs.

Rosen pflegen
Avec leurs fleurs et leurs épines, les roses symbolisent l'élégance, la force et la douceur.

(sku) Les rosiers sont l’ornement de tout jardin. Qui aime avoir ces plantes somptueuses dans son jardin ne doit pas manquer de les mettre en forme. Les travaux d’entretien commencent avant que les températures printanières stimulent la pousse des plantes, avec le retrait de la protection hivernale et une taille correcte.

Entretien correct des rosiers en été

Pour que les roses fleurissent jusqu’en automne, les rosiers doivent être entretenus en été. L’une des mesures d’entretien consiste à couper les fleurs fanées. Les tiges doivent être raccourcies jusqu’à la prochaine pousse robuste ou au niveau d’un bourgeon – ou œil – poussant vers l’extérieur. Il est important de ne pas enlever seulement la fleur fanée, mais la tige entière pour stimuler la pousse de nouvelles tiges de fleurs. Vers la fin de la saison, les amateurs de jardinage ne taillent les fleurs fanées que jusqu’au premier œil situé en dessous de la fleur. Pour obtenir de grandes fleurs robustes, il convient d’enlever les bourgeons latéraux en dessous du bourgeon principal.

Pendant la saison chaude, les rosiers sont sensibles aux maladies et aux parasites. Un grand nombre de maladies peuvent s’attaquer aux rosiers. Les plus fréquentes sont le vrai et le faux mildiou ainsi que la rouille du rosier. De nombreux parasites animaux, tels que les pucerons, les poux et les tétranyques, peuvent également nuire aux rosiers. Un emplacement judicieusement choisi et une nutrition équilibrée des rosiers au moyen de compost ou d’autres matières organiques préviennent l’apparition de parasites.

De nombreuses préparations (également biologiques) permettant de traiter les maladies et de combattre les parasites sont en outre disponibles dans le commerce. Il est recommandé de se renseigner dans un magasin spécialisé.

Arroser correctement les rosiers

Sous nos latitudes, les rosiers doivent être à peine arrosés. Cela dépend bien entendu du climat estival. En règle générale, les rosiers ne doivent être arrosés qu’en cas de sécheresse prolongée et s’ils ne viennent pas d’être plantés.

Si les rosiers sont arrosés en pleine floraison, il convient d’utiliser un tuyau d’arrosage pour uniquement humidifier le sol. L’eau nuit aux fleurs et aux feuilles. Il est préférable de bien les arroser une seule fois plutôt que de les arroser superficiellement chaque jour.

Hivernage des rosiers

Les rosiers sont coupés en automne pour être préparés pour l’hiver. Il faut alors procéder avec retenue. Si les pousses sont trop coupées, elles risquent de geler. La règle d’or suivante s’applique : raccourcir les rosiers de parterre à 40 centimètres maximum. Les gourmands doivent être complètement retirés. Ils se reconnaissent à leurs petites feuilles pâles souvent dentelées. Les vieux bois morts et les pousses malades doivent également être enlevés.

Dans les régions climatiques rudes, les rosiers doivent être protégés du froid hivernal. Sur les buissons de roses et les rosiers de culture, il faut protéger avant tout les bases des pousses et les points de greffe. À cet effet, on peut créer une butte de terre enrichie d’un peu de compost tout autour du tronc. Il n’est pas nécessaire d’envelopper chaudement les rosiers pour qu’ils passent bien l’hiver. Il convient davantage de les protéger efficacement du soleil hivernal et des vents froids qui les dessèchent. Pour cela, il faut recouvrir les pousses de brindilles de sapin.

Les rosiers sur tiges doivent également être protégés contre le gel. Leur point de greffe se situe cependant sur l’extrémité supérieure du tronc, à la base de la couronne. Pour les protéger du froid, l’intérieur des couronnes est enveloppé de laine de bois, l’extérieur est protégé par des branches de sapin, le tout étant réuni et noué sur la tige. Emballer la couronne dans un sac en jute offre également une bonne protection contre le froid. Les sacs ou les films en plastique ne sont pas adaptés car les rosiers sont exposés à de trop fortes variations de températures.

La coupe définitive des rosiers a lieu au printemps. La pousse est coupée directement au-dessus de l’œil. Un œil est un jeune bourgeon prêt à se développer. Lors de la coupe, il est important que l’œil soit orienté vers l’extérieur et que le point de coupe ne soit pas effrangé. Ce n’est qu’ainsi que la plante peut former une couronne éclaircie. Sur les rosiers de jardin, trois à quatre yeux maximum sont conservés. Il faut nettement réduire le nombre de pousses. Cinq à sept pousses suffisent généralement par rosier. Les pousses robustes obtiennent ainsi plus de nutriments.

Comment greffer des rosiers

La greffe en écusson est un moyen de reproduction des rosiers. À cet effet, un bourgeon dormant d’une variété noble est inséré avec un petit morceau d’écorce environnante dans la plante mère. Le bourgeon utilisé est retiré de la pousse sur une longueur de 1 – 2 cm à l’aide d’un écussonnoir. Avec un couteau bien affûté, une entaille en T est effectuée sur la plante mère pour dégager l’écorce, de sorte à pouvoir insérer le bourgeon. La greffe est alors refermée, de préférence avec une bande adhésive, du raphia ou une fermeture rapide d’écussonnage. Cela permet de protéger le bourgeon des saletés, du dessèchement et des blessures. En cas de conditions climatiques favorables, le bourgeon peut s’implanter en 14 jours environ. La greffe en écusson doit être effectuée le plus rapidement possible afin d’éviter le dessèchement de l’entaille et du bourgeon. Procéder de préférence à la greffe en écusson de fin juillet à fin août. Étant donné que le bourgeon doit avoir mûri, la fin de l’été est la période optimale pour cette opération.

Téléchargement

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • iStockphoto