Protection contre les intempéries et orages
Coopération avec les experts GVB Logo

Maintenance et contrôle des systèmes de protection contre la foudre

En Suisse, des centaines de milliers de coups de foudre sont enregistrés chaque année. Un certain nombre d’entre eux causent des dommages directs ou indirects aux bâtiments. Les systèmes de protection contre la foudre installés par des professionnels et régulièrement contrôlés, lesquels déchargent le courant de foudre dans le sol, réduisent ou préviennent ces dommages. Important : même si vous avez installé un système de protection contre la foudre sur une base volontaire, vous devez le faire contrôler périodiquement.

Les installations de protection contre la foudre doivent être contrôlées périodiquement pas un spécialiste de l’AEAI.
Les installations de protection contre la foudre doivent être contrôlées périodiquement pas un spécialiste de l’AEAI.

(pg) En Suisse, l’installation d’un système de protection contre la foudre sur les bâtiments résidentiels privés se fait sur une base volontaire. La loi stipule en revanche que les systèmes de protection contre la foudre sont obligatoires pour les locaux occupés par plus de 300 personnes, les hôpitaux, les homes ou les hôtels, mais aussi pour les immeubles élevés ou les bâtiments industriels et commerciaux dans lesquels des substances explosives sont traitées. En cas de doute, l’autorité de protection incendie décide si les bâtiments et les installations doivent être protégés contre les impacts de foudre au sens de ces directives de protection incendie.

Après son installation, le système de protection contre la foudre doit être approuvé par l’assurance immobilière du canton de domicile. Une fois l’approbation donnée, la maintenance et l’état de fonctionnement du système relèvent de la responsabilité du propriétaire du bâtiment ou du système. Dans ce contexte, il convient de mentionner que les installations de protection contre la foudre ne nécessitent pratiquement aucun entretien.

Contrôle des installations de protection contre la foudre par l’assurance immobilière

« Tous les 10 ans, les systèmes de protection contre la foudre prescrits sont contrôlés par un spécialiste de la protection contre la foudre de l’AEAI », explique Urs Kallen, responsable technique de la protection électrique et contre la foudre au sein de l’AIB. Dans le cas de bâtiments présentant un danger particulier pour les personnes et des risques accrus, les installations sont contrôlées à des intervalles plus rapprochés. Ces inspections sont effectuées par l’assurance immobilière et sont gratuites ou incluses dans la prime d’assurance. 

Tous les 10 ans, les systèmes de protection contre la foudre prescrits sont contrôlés par un spécialiste de la protection contre la foudre de l’AEAI.

Urs Kallen, Responsable technique de la protection électrique et contre la foudre au sein de l’AIB

« Des inspections supplémentaires de la protection contre la foudre ont lieu lorsque nous sommes informés d’un coup de foudre sur un bâtiment ou lorsque des bâtiments équipés d’un système de protection contre la foudre sont modifiés ou agrandis », précise l’expert. Lors de l’inspection, les parties visibles et les mises à la terre sont contrôlées. Et si nécessaire, la résistance de la prise de terre est également mesurée.

Obligation d’inspection également pour les systèmes de protection contre la foudre installés sur une base volontaire

Comme mentionné, il n’y a aucune obligation d’installer un système de protection contre la foudre dans la plupart des bâtiments résidentiels privés. Toutefois, si les propriétaires décident de prendre cette mesure judicieuse, l’obligation d’approbation et de contrôle par un spécialiste de la protection contre la foudre certifié AEAI s’applique également. Urs Kallen déclare à ce sujet : « Les inspections périodiques des systèmes de protection contre la foudre volontaires – également tous les 10 ans en principe – doivent être sollicitées et prises en charge par les propriétaires. »

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto