ch.gini.core.components.structure.label.shoppingCart ch.gini.core.components.structure.label.search
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Guide – Lutter contre les drosophiles et les éliminer

La hausse des températures en été annonce également l’arrivée des drosophiles. Si ces insectes ne sont pas dangereux, ils n’en sont pas moins agaçants. Comme pour les autres insectes volants, il est judicieux de ne pas attirer les drosophiles chez-vous et d’éviter leur prolifération.

Combattre les mouches du vinaigre
En été, dès que la température grimpe, les mouches du vinaigre se mettent à bourdonner dans la cuisine.

(pg) Les drosophiles apprécient les températures à partir de 25 °C. Les insectes retrouvent alors leur vitalité et les corbeilles de fruits se remplissent non seulement de saines délicatesses, mais aussi de mouches des fruits, également appelées mouches du vinaigre, drosophile ou, en latin, drosophila melanogaster. 

Les drosophiles ne raffolent pas que des fruits

Les fruits ne sont pas les seuls péchés mignons des drosophiles. Elles adorent aussi le compost, les ordures, les bouteilles de vin ouvertes ou la vaisselle sale dans l’évier. Revigorées et pleines d’énergie, les drosophiles, qui ne mesurent que quelques millimètres, pondent jusqu’à 400 œufs par jour – devenant rapidement un fléau. Que faire ? Il existe de nombreuses méthodes pour lutter contre les drosophiles. Le plus simple étant d’éviter de les attirer.

Des conseils simples pour se débarrasser des drosophiles :

  1. Vérifiez la présence de meurtrissures ou de début de pourriture sur les fruits et les légumes. En effet, les mouches, qui ne mesurent que quelques millimètres, aiment particulièrement pondre leurs œufs dans les fruits trop mûrs ou même déjà en état de légère décomposition.
  2. Conservez les fruits frais au réfrigérateur et lavez-les juste avant de les manger, pour ralentir le processus de mûrissement. Il est recommandé également d’acheter uniquement la quantité de fruits que vous consommez en quelques jours.
  3. Conservez les pommes et les tomates séparées des autres fruits. En effet, elles dégagent des quantités particulièrement importantes d’éthylène, un gaz qui accélère la détérioration des fruits et légumes.
  4. Couvrez les fruits. De préférence avec un linge en coton, pour que les fruits aient encore suffisamment d’air. Les filets de protection à mailles serrées, disponibles dans le commerce, permettent également de tenir éloignées les drosophiles. 
  5. Éliminez les déchets et gardez la cuisine propre. Les drosophiles sont également attirées par les boissons sucrées ou le vin, le compost et les déchets. Ne laissez donc pas traîner des boissons ouvertes et lavez au plus vite les verres sales ou rangez-les dans le lave-vaisselle. La poubelle et le récipient à compost doivent toujours être fermés et vidés régulièrement. Par ailleurs, des plans de travail et des siphons propres dans la cuisine contribuent également à tenir les drosophiles à l’écart.
  6. Placez des rondelles de citron piquées de clous de girofle à proximité de vos fruits. Les herbes fraîches, comme le basilic, peuvent également repousser les drosophiles.

Attirer les drosophiles dans des pièges

Si toutes ces mesures préventives n’apportent pas le succès escompté, vous reprendrez le dessus à l’aide de pièges à drosophiles fabriqués maison. Un moyen éprouvé est de déposer une petite coupe d’eau vinaigrée, à laquelle vous ajoutez un peu de sucre et de liquide vaisselle. Les drosophiles se jettent sur ce « breuvage », dont elles ne parviennent toutefois plus à se libérer, car le liquide vaisselle réduit la tension superficielle de l’eau. Les drosophiles s’y noient.

Vous trouverez dans le commerce également différents pièges à drosophiles, qui fonctionnent tous sur le même principe. Il s’agit généralement d’un conteneur en plastique, rempli d’un appât liquide spécialement développé pour les drosophiles. Les pièges à colle sont également très efficaces. Les drosophiles, attirées par l’odeur d’un mélange d’attractifs, sont capturées par la colle qui recouvre le piège.

Les drosophiles sont inoffensives

Toutes ces précautions et mesures permettent de garder le contrôle de la situation. Si tel n’est pas le cas, sachez que les drosophiles sont certes désagréables et dégoûtantes pour beaucoup, mais elles sont inoffensives. À la différence des autres espèces de mouches, elles ne transmettent aucune maladie.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto