Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Chauffer avec un poêle suédois

Les poêles suédois – ou poêles à bois – fournissent rapidement une agréable chaleur, qui plus est neutre en CO2. Et ce n’est pas tout : les poêles suédois avec fonction d’accumulation peuvent améliorer l’efficience du système de chauffage. Quelles prescriptions et mesures de précaution s’appliquent-elles lors de l’emploi de poêles à bois ?

Heizen Schwedenofen
Lorsqu’ils sont dotés de dispositifs d’accumulation de chaleur, les poêles suédois rehaussent l’ambiance de la maison et améliorent l’efficacité du chauffage.

Les chauffages à basses températures sont réputés pour leur lenteur ; ils réagissent avec un certain décalage aux changements de température extérieure. Un poêle à bois peut donc être très utile dans le séjour, lorsqu’une vague de froid soudaine sévit. Par ailleurs, un feu qui crépite dans un poêle suédois diffuse toujours une atmosphère chaleureuse dans la pièce.

Le label de qualité est un argument de vente

Dans les magasins spécialisés, on trouve de petits poêles pour moins de 2000 francs. En ajoutant les accessoires de cheminée et les travaux d’installation, il faut donc budgéter plusieurs milliers de francs. Il vaut la peine de solliciter une offre auprès de poêliers-fumistes professionnels afin d’obtenir un effet de chauffage optimal. En outre, lors de l’achat de petits poêles ou de chauffages d’appoint, veillez au label de qualité de l’association de la branche Énergie-bois Suisse : les poêles testés respectent par exemple les valeurs limites d’immission de CO2 et de poussière et atteignent un rendement minimal. Sur le site Internet Energie-bois Suisse, une liste de tous les produits testés, triés par type et par variante d’application, est continuellement mise à jour.

Idéal en association avec des collecteurs solaires

Les propriétaires qui s’intéressent aux systèmes de chauffage au bois pour une pièce peuvent en tirer des avantages pour toute la maison : dans les bâtiments bien isolés, un tel poêle peut même suffire à chauffer également les pièces voisines. Pour y parvenir, il est nécessaire de prévoir par exemple une extension avec un système de guidage de l’eau. Cela permet un raccordement au circuit de chauffage ou une production supplémentaire d’eau chaude en été avec des capteurs solaires. Selon le canton et la commune, des subventions sont éventuellement disponibles. Dans tous les cas, il convient de veiller à ce que la puissance du poêle soit adaptée aux besoins en chaleur de la pièce. Une autre évidence : seul du bois naturel qui dans le meilleur des cas a séché pendant au moins deux ans peut être brûlé dans les poêles à bûches.

Les poêles à bois font-ils l’objet d’un permis de construire ?

Le montage d’un poêle suédois, en soi, n’est pas soumis à une autorisation. En revanche, le poêle doit être certifié et autorisé en Suisse par le biais d’une déclaration de performance. Celle-ci doit attester que les valeurs limites d’immission fixées dans l’ordonnance sur la protection de l’air sont respectées. Il va de soi que lors du positionnement du poêle suédois une distance suffisante par rapport aux matériaux inflammables doit être prise en considération.

Soumission au permis de construire pour la cheminée dans certaines communes

Suivant la commune, la construction d’une cheminée est en revanche soumise à une autorisation. Stefan Arnaldi et Patrick Herren de la Division Protection incendie de l’AIB précisent : « Dans tous les cas, les gaz de combustion produits par le feu doivent être évacués par le toit, via un canal de fumée certifié et homologué pour un tel usage. Le système de cheminée peut être installé à l’extérieur ou à l’intérieur du bâtiment. Là encore, différentes exigences sont à respecter (p. ex. ordonnance sur la protection de l’air et état de la technique).

« Dans le canton de Berne, l’installation en elle-même n’est pas soumise à un contrôle. Il n’existe pas non plus d’obligation de contrôle périodique ou de nettoyage. Tous deux relèvent de la responsabilité de l’utilisateur. Mais un contrôle annuel et au moins un nettoyage annuel par un ramoneur sont recommandés », ajoutent les experts de l’AIB.

L’apport d’air frais est-il indispensable ?

Oui, l’apport d’air frais doit impérativement être assuré. Les prescriptions l’exigent ainsi. Cela s’applique en particulier dans les maisons modernes, car les points de fuite permettant un apport suffisant d’air de combustion dans la pièce où se trouve le foyer y font défaut. Le mieux est de vous renseigner auprès de spécialistes en chauffage lorsque votre projet prend une forme concrète.

Les poêles à bois sont-ils respectueux de l’environnement ?

Que vous utilisiez des bûches ou des granulés, le bois est une matière première renouvelable et par conséquent durable. Son bilan CO2 est également neutre, car la quantité de CO2 libérée lors de la combustion est la même que si le bois pourrissait dans la forêt. Il en va autrement si vous brûlez des briquettes de lignite. Le charbon est un combustible fossile et est donc loin d’être écologique. Il convient donc de renoncer impérativement à l’utilisation de charbon comme combustible.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto