Smart Home : câblage et domotique

Que coûte une maison Smart Home ?

La maison intelligente n’est pas forcément un gadget coûteux. L’investissement peut même être budgétisé de façon modulaire. Certains composants et kits de démarrage pour l’immotique sont disponibles, déjà à partir de quelques centaines de francs.

Smart Home Budgetplanung
Pour une maison individuelle, une installation Smart Home complète, avec un réseau qui englobe tout le bâtiment, peut vite se chiffrer à plusieurs milliers de francs.

Pour une maison individuelle, une installation Smart Home complète, avec un réseau qui englobe tout le bâtiment, peut vite se chiffrer à plusieurs milliers de francs. Toutefois, les avantages de l’habitat intelligent sont également à la portée d’un budget plus serré. Étant pour la plupart modulaires et extensibles sur le plan fonctionnel, les systèmes de Smart Home sont réalisables avec un budget modeste.

Les prises commutables, qui permettent de contrôler les lampes et les appareils de divertissement par radio et téléphone portable, occupent le bas de l’échelle de prix. Ces systèmes d’automatisation coûtent quelques dizaines de francs. En revanche, chacun ne peut être utilisé que sous forme de solution autonome. Pour l’heure, les composants bon marché sont adaptés au contrôle du chauffage, de l’éclairage ou des systèmes d’alarme.

Kits de démarrage pour petits budgets

Le marché propose des kits de démarrage un peu plus étendus, permettant des fonctions simples, comme la commande de l’éclairage ou du chauffage. Ils contiennent une unité de commande, des capteurs, des actionneurs et des interrupteurs intelligents, ainsi qu’un cockpit sous forme d’interface visuelle, qu’il est possible de commander via Internet ou une application. Ces kits sont disponibles pour quelques centaines de francs. Et ce n’est pas un leurre ! Les kits de démarrage font souvent appel à des technologies de communication peu coûteuses ; les composants et les unités de contrôle sont généralement reliés par radio – sans travaux coûteux pour la pose de câbles. Cela permet également aux locataires d’appartements d’installer des technologies intelligentes, sans gros investissement. Les composants sans fil sont disponibles dans les magasins d’électronique, de bricolage et les boutiques en ligne. Les thermostats intelligents sont vendus à partir d’une soixantaine de francs. Pour une quarantaine de francs en plus, il est possible de se procurer des contacts de fenêtre ou de porte, lesquels détectent automatiquement une porte ou une fenêtre ouverte. Ils transmettent également un signal lorsqu’il y a lieu de baisser la température du chauffage. Les contacts peuvent aussi être utilisés pour des applications de sécurité, notamment la protection contre les effractions. Dans ce cas, ils sont couplés à un système d’alarme disponible en option.

Le contenu des kits de démarrage se compose généralement d’une passerelle qui envoie des signaux au chauffage via le routeur web ; la portée est d’environ 20 mètres. L’utilisateur peut y accéder via un portail Web. Un kit de base comprenant une passerelle, un capteur et un actionneur est vendu CHF 200.– environ.

Investir pour épargner

Les systèmes alternatifs, se servant des lignes électriques existantes pour la communication, ne nécessitent pas de câbles supplémentaires. La variante Powerline est généralement plus chère. Un module de base avec une commande pour les radiateurs, composée d’un thermostat, d’un contact de fenêtre ou de porte et d’une unité de commande, coûte entre CHF 150.– et CHF 200.–. Les coûts restent abordables, également si vous souhaitez installer des capteurs supplémentaires pour étendre les fonctions intelligentes. Par exemple, l’installation d’un capteur de pluie, dont le système ferme automatiquement les lucarnes et les volets roulants par temps de pluie, est possible à partir de CHF 100.–. Les actionneurs qui exécutent cet ordre de manière automatique coûtent CHF 60.– à CHF 150.– de plus.

Les boutons-poussoirs muraux, variateurs, lampes intelligentes et détecteurs de mouvements, qui permettent non seulement d’économiser de l’énergie, mais aussi d’accroître le confort et la sécurité, se situent au même niveau de prix bas. Ces investissements présentent l’avantage de permettre une réduction des coûts d’énergie, grâce à l’automatisation des fonctions.

Nouvelle construction : 10 % pour le réseau intelligent

Les systèmes câblés sont un peu plus onéreux. Dans une nouvelle construction, ces dépenses restent toutefois à un niveau raisonnable. La mise en réseau interne avec des câbles de réseau représente environ 10 % des coûts de l’installation électrique globale. Les réseaux radio et Powerline ne coûtent pas autant. En revanche, ils présentent l’inconvénient de ne pas transmettre de grandes quantités de données avec la même qualité que par le câble, par exemple pour les applications multimédia. Un propriétaire souhaitant équiper une maison individuelle avec des stores automatiques, une commande de l’éclairage et du chauffage, un système d’alarme, des capteurs météorologiques, des détecteurs de fumée, la surveillance de l’eau, tout en disposant également d’installations multimédia connectées, doit s’attendre à des coûts d’au moins CHF 15 000.– à CHF 20 000.–. L’éventail de fonctions haut de gamme est quasi illimité. Du système d’interphone avec vidéosurveillance en direct et prise de photos, en passant par des dispositifs d’ouverture de porte électroniques personnalisables et programmables, jusqu’aux simulateurs de présence qui commandent à distance l’éclairage ou les volets : les possibilités sont variées.

Sur le portail comparatif www.gryps.ch, il est possible de faire établir un devis pour des systèmes Smart Home de prestataires suisses afin d’obtenir une première estimation.

Outre le prix, veillez également au standard

Pour ne pas subir de déception, nous vous recommandons de choisir un kit de démarrage Smart Home possédant un standard reconnu et largement répandu. Par exemple le « Z-Wave », auquel adhèrent 330 fabricants d’appareils. La large prise en charge de ce standard permet aux appareils et à l’unité de commande de se « comprendre ». Exemple : un fabricant de chauffe-eau équipe ses produits de commandes compatibles Z-Wave. Les propriétaires de maison et d’appartement peuvent faire évoluer leur solution petit budget en fonction de leurs besoins. En revanche, les actionneurs peuvent coûter cher, comme c’est le cas des vannes de radiateur pour commander la chaleur dégagée. Les interrupteurs à commande radio ne coûtent quant à eux que quelques francs. Ces composants simples suffisent pour commander l’éclairage ou les stores pare-soleil. Outre « Z-Wave », il existe aussi « Homematic », « ZigBee » et de nombreux autres standards propriétaires. Dans un système d’automation basé sur la radio, beaucoup d’éléments fonctionnent avec des piles. La consommation électrique est donc un critère important.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto