Smart Home : câblage et domotique

Internet, téléviseur, etc. : quel câble faut-il ?

La communication est essentielle au bon fonctionnement de la vie de famille. Pour cette raison et d’autres, de plus en plus de ménages privés s’intéressent à une maison communicative. Mais quel type de réseau domestique est nécessaire pour pouvoir utiliser conjointement, en toute flexibilité, l’électronique de divertissement et l’électronique informatique ?

Internet : quel câble faut-il ?
La communication est essentielle au bon fonctionnement de la vie de famille.

La flexibilité, la mobilité et l’individualité imposent des exigences élevées à nos modes de vie et de travail. De plus en plus de personnes travaillent à domicile, du moins partiellement. En période de pandémie, le Home Office (télétravail) s’est également imposé, même involontairement. Il doit être possible d’adapter l’appartement à court terme, en fonction des besoins. Pour certains couples, des chambres individuelles sont une évidence. Les enfants se désintéressent des maisons de poupée et apprennent très tôt à utiliser les moyens de communication modernes. Ce développement nécessite une infrastructure similaire au réseau de nombreux bureaux.

Regroupement des raccordements

Le principe consiste à supprimer les raccordements séparés qui existaient jusqu’ici et à regrouper les canaux de communication. Grâce aux raccordements en fibre optique et aux câbles à large bande, la transmission de données pour la télévision, la téléphonie et l’Internet peut être regroupée sans problème. Les raccordements correspondants fiber-to-the-home sont fournis par les entreprises de télécommunication, les fournisseurs d’énergie locaux ou les opérateurs de réseaux câblés. Les propriétaires qui installent un câblage interne supplémentaire pour les appareils multimédia et informatiques lors de la construction du bâtiment ont l’assurance de pouvoir les utiliser sans entraves. Alors qu’autrefois, les raccordements téléphoniques individuels étaient installés dans le couloir ou la salle de séjour, aujourd’hui les câbles sont posés en étoile dans les différentes pièces. Cela signifie que chaque chambre est équipée d’un hub qui garantit le raccordement à l’Internet, au téléphone, à la télévision et à la radio. Dans le meilleur des cas, les raccordements sont eux aussi réalisés via un câble en fibre optique, apte à s’adapter aux tendances particulièrement évolutives de la communication moderne. Un câblage suffisant offre une grande flexibilité. De cette façon, une chambre à coucher peut facilement et rapidement se transformer en bureau. 

Un câblage standard

À l’ère de la communication, de plus en plus de données sont transmises de plus en plus rapidement. Impossible donc, pour un propriétaire de maison, de faire l’impasse sur une infrastructure de base appropriée. Son utilisation doit être adaptée dans chaque pièce aux besoins des habitants de la maison.

  • Une boîte de distribution centrale est installée dans la maison et regroupe tous les raccordements de celle-ci pour le téléphone, la fibre optique et la télévision par câble, entre autres.
  • Lorsque cela n’est pas possible, une connexion satellite optimisée peut fournir la vaste gamme de services multimédia à large bande.
  • Une colonne technique relie le raccordement de la maison au distributeur de l’appartement ;
  • à partir de ce distributeur, des câbles (en fibre optique ou coaxiaux pour la transmission de données à partir de 100 Mbit/s) sont tirés en étoile dans toutes les pièces.
  • Dans chaque chambre, une prise multimédia assure un accès à l’Internet, au téléphone, à la télévision et la radio.
  • Les interfaces pour le raccordement de l’immeuble et les connexions internes sont standardisées, ce qui évite le double emploi au sein de l’infrastructure du réseau.

Des réserves pour la prochaine génération

Les habitants installent ensuite des raccordements supplémentaires pour les routeurs WiFi ou d’autres matériels. Les personnes qui, pour l’heure, ne voient pas le sens d’une telle installation et n’en ont pas l’utilité, devraient penser à la génération suivante. C’est la raison pour laquelle, dans chaque nouvelle construction, il est judicieux de poser au moins des tubes vides. À défaut, la pose ultérieure d’un câblage multimédia sera onéreuse et il faudra s’attendre à une perte de qualité de la transmission des données.

Coûts de l’installation

  • Dans le cadre d’une nouvelle construction, il faut compter un prix net de Fr. 3500.‑ en moyenne pour l’installation standard avec 6 raccordements.
  • En cas de mise à niveau ultérieure des installations électroniques, le prix net peut grimper à près de Fr. 6500.‑ pour 6 raccordements.
  • Une analyse préalable est nécessaire pour les anciens immeubles. Il est donc conseillé d’effectuer le câblage dans le cadre d’un assainissement complet.

Quelle alternative existe-t-il ?

Les personnes qui n’ont pas accès au câblage standard moderne peuvent malgré tout surfer sur l’autoroute des données. C’est possible grâce aux systèmes radio sans fil, comme le WiFi. Bien que les connexions sans fil soient populaires, elles présentent également des inconvénients : le rayonnement électromagnétique peut être dangereux pour la santé. En outre, malgré une sécurité accrue contre les écoutes, il existe un risque d’utilisation abusive des données sensibles. 

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto