Conseils d’aménagement

Quatre étapes pour créer un home cinéma

Un home cinéma offre le plaisir du cinéma avec le confort de son propre chez-soi. Découvrez ici ce de quoi il en retourne du choix de la pièce et de son aménagement.

créer un home cinéma
Un home cinéma offre le plaisir du cinéma avec le confort de son propre chez-soi.

1. Choisir une pièce et l’aménager

(mei) Pour commencer, il convient de choisir la pièce qui doit se transformer en home cinéma. Idéalement, il s’agit d’une pièce d’au moins quatre mètres de long, afin que la distance par rapport à l’écran soit suffisante. Par ailleurs, il est important que la pièce soit éclairée le moins possible par la lumière du jour. C’est généralement le cas des pièces situées au nord, au rez-de-chaussée bas ou au sous-sol. L’alternative serait de choisir une pièce que vous pouvez facilement obscurcir. Pour cela, il existe par exemple des rideaux obscurcissants spéciaux. Un autre facteur est l’aménagement de la pièce. Les surfaces dures et lisses, comme la pierre – ou un sol en parquet – ont un effet négatif sur la qualité du son. En revanche, les meubles rembourrés et les tapis à poils courts atténuent la réverbération acoustique. Les plantes d’intérieur favorisent également la qualité du son. En revanche, elles ont besoin de la lumière du jour lorsqu’elles ne servent pas les besoins du home cinéma. Il est également important de veiller à des sièges confortables, qu’il s’agisse de fauteuils, de canapés ou d’une combinaison des deux. Ils doivent être placés directement en face de l’écran, au milieu de la pièce. La règle empirique suivante s’applique : la distance par rapport à l’écran devrait être entre 1,5 fois et 2 fois plus grande que la largeur de l’écran.

2. Choisir un écran

  • Surface de l’image : en principe, l’image du home cinéma peut être projetée sur une toile de projection ou un mur. Il est également possible de choisir un téléviseur de très grande taille. La plupart de gens optent pour la variante avec toile de projection. En comparaison au mur, une toile de projection offre une meilleure qualité d’image. L’avantage par rapport au téléviseur réside surtout dans la taille, car même le plus grand écran de télévision ne parvient pas à rivaliser avec une toile de projection.
  • Bon à savoir : une toile de projection reflète la lumière qui lui parvient. C’est la raison pour laquelle elle est blanc pur.
  • Si vous ne parvenez à obscurcir la pièce que de manière aléatoire, une toile de projection avec un gain élevé peut être utile. Il s’agit d’un revêtement argenté qui concentre la lumière du projecteur vidéo et filtre toute autre source de lumière.
  • Types de toiles de projection : la toile de projection mobile peut être montée partout et se range facilement. En revanche, sa taille est relativement restreinte. Une toile rétractable ou motorisée se range dans un caisson fixé au plafond. Vous ne la déroulez que lorsque vous l’utilisez. Un système de déroulement manuel ou une télécommande vous permet de déployer l’écran. Grâce à son cadre en feutre, l’écran cadre se distingue par une qualité d’image particulièrement élevée.
  • Format : le format pour lequel vous optez dépend de ce que vous souhaitez regarder dans votre home cinéma. S’il s’agit de films, le format cinémascope de 21:9 est parfaitement adapté. Pour regarder vos séries TV préférées, le format TV 16:9 vous satisfera davantage.
  • Les toiles de projection présentent d'énormes différences de qualité, ce qui se reflète également dans la gamme de prix. 

3. Choisir un projecteur vidéo

Le projecteur vidéo retransmet l’image sur l’écran (ou le mur). Cela se fait par radio, par câble ou par WLAN, ce qui permet également les applications de streaming. Souvent, une source d’image externe est nécessaire, par exemple un lecteur de DVD/Blu-ray ou un ordinateur portable. Les appareils modernes peuvent toutefois être directement intégrés dans le réseau WLAN. En général, le projecteur vidéo est monté ou positionné au plafond ou sur/sous une table. Certains modèles peuvent également être placés dans une armoire. Si le projecteur vidéo dispose de la fonction « Lens Shift », il peut en outre être placé hors de l’axe de l’image. Ce dispositif sépare la pièce en deux parties égales dans le sens de la longueur. La résolution de l’image est un critère important dans le choix du projecteur vidéo. La résolution Full-HD, correspondant à 1920 x 1080 pixels, offre une qualité supérieure. Le niveau sonore du projecteur vidéo est également un facteur à prendre en compte lors de l’achat. Le bruit de fonctionnement ne devrait pas excéder 30 décibels.

4. Définir le système de sonorisation

Pour vivre de grands moments de cinéma, un son de qualité est essentiel également. Vous avez le choix entre les barres de son et les systèmes de home cinéma. Une barre de son est aménagée dans un boîtier allongé avec, en général, au moins deux haut-parleurs intégrés. Tout le son est reproduit à un seul endroit. Son avantage réside surtout dans son look discret et des prix généralement bas. Les systèmes de home cinéma avec un son surround répondant à la norme 5.1 et plus appartiennent à une catégorie de prix supérieure. Le premier chiffre de la norme, dans notre exemple, le 5, indique le nombre de haut-parleurs ou de canaux. Le chiffre après le point, ici le 1, indique le nombre de canaux de basses. Les éléments doivent être placés selon le schéma suivant : le haut-parleur central vient au centre, sous la toile de projection, deux haut-parleurs sont ensuite placés à gauche et à droite et deux autres à l’arrière. Des systèmes de qualité encore plus élevée produisent un paysage sonore encore plus proche de la réalité. Le système surround Dolby Atmos, par exemple, permet également de faire venir le son d’en haut. 

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto