Vivre avec des animaux domestiques

Des tortues heureuses : conseils pour leur bien-être

Si vous en prenez bien soin, les tortues peuvent devenir plus que centenaires. Mieux vaut donc bien réfléchir avant de décider de prendre une tortue.

Schildkröten Haltung
Tortue

(mei) Elles rampaient déjà sur notre planète bleue lorsque les dinosaures n’osaient encore y mettre un pied. La capacité d’adaptation des tortues est tout simplement impressionnante. Mais ce que le temps n’a pas réussi à faire, les hommes y parviennent malheureusement de plus en plus : ainsi, beaucoup d’espèces de ces reptiles préhistoriques sont actuellement menacées d’extinction. C’est pourquoi, elles ne devraient être élevées comme animal domestique que lorsqu’on peut leur assurer des soins durables et des conditions de vie répondant à leurs besoins.

3 conseils pour un passe-temps sérieux pour toute la vie

  1. Vous ne devriez pas décider à la légère de prendre une tortue : prenez conscience qu’il s’agit d’un engagement à vie, car si vous les soignez correctement, il y a beaucoup de chances que ces animaux vous survivent.
  2. Avant d’acquérir une tortue, informez-vous soigneusement auprès des spécialistes ou dans la littérature spécialisée pour éviter des erreurs d’élevage. Car les amateurs ignorent souvent quand ces sensibles animaux sauvages souffrent.
  3. Dans l’espace francophone, il existe de nombreux clubs et associations auxquels vous pouvez adhérer ; en Suisse, par exemple, vous trouverez des informations utiles auprès de la Communauté d’intérêts pour tortues en Suisse (CITS).

Élevage individuel ou en groupe ?

Selon la Protection suisse des animaux (PSA), les tortues n’ont pas absolument besoin d’être intégrées dans un groupe. L’élevage dans des groupes du même sexe ne présente toutefois aucun problème, à moins qu’un mâle ne développe un comportement territorial extrême. Par contre, il est déconseillé d’élever des groupes mixtes, car en raison de l’instinct de conquête fort prononcé du mâle, les femelles sont sans cesse harcelées. Des groupes d’espèces différentes sont également à déconseiller, car leur élevage exige beaucoup d’expérience. Exception à la règle, les tortues grecques et maures, car on les trouve également dans un même espace de vie dans la nature. 

4 conseils pour un hébergement adapté aux espèces

  1. Qu’y a-t-il de plus beau que de se promener tranquillement à travers un enclos en plein air, de savourer un bain de soleil et de mordre à pleines dents dans un pissenlit ? Rien, du moins du point de vue d’une tortue. Du printemps à l'automne, leur habitation devrait être située dans un grand jardin. Il est essentiel d'avoir un grand jardin avec beaucoup de soleil
    et d'ombre.
  2. Pour les jours de pluie moroses, vous pouvez la loger dans un parterre sous bâche, un jardin d’hiver ou une serre avec des projecteurs thermiques à lumière froide.
  3. Il est très important que l’enclos soit adapté aux besoins de l’espèce. Celui qui croit pouvoir placer tout simplement ces sensibles « porteurs de carapace » dans un jardin existant ou un étang fait une grave erreur. Il est indispensable de demander conseil à des experts.
  4. Chez la plupart des tortues, la torpeur hivernale fait partie du cycle naturel. Mais celle-ci doit absolument avoir lieu en fonction des besoins de l’espèce, ce qui présuppose des connaissances correspondantes. Qu’une hibernation dans le bac à légumes d’un réfrigérateur soit la meilleure méthode peut paraître étrange, mais peut être en ordre pour certaines espèces.

L’alimentation ad hoc

Le menu d’une tortue varie en fonction de l’espèce. Alors que les tortues à tempes rouges se nourrissent dans leur jeunesse d’escargots, de larves d’insectes et de vers, les herbes et plantes herbacées sont un délice pour les tortues grecques et maures. Ici, également le mot d’ordre reste le même : consultez les spécialistes !

Des sources durables

Incontestablement, les tortues sont tout sauf faciles à maintenir. Et pourtant, ces pacifiques reptiles avec leur aspect primitif fascinent beaucoup de monde. Vous êtes aussi un fan de tortues ? Et vous vous demandez où vous pourriez acquérir vos « compagnons à carapace » ? La réponse : les éleveurs responsables achètent leurs tortues dans un refuge pour animaux, une station de récupération de tortues ou chez un éleveur sérieux qui a élevé les tortues en Suisse.  Vous faites ainsi d’une pierre deux coups. D’une part, vous contribuez à la protection des animaux et de l’espèce ; d’autre part, vous trouvez des conseillers fiables. Ceux-ci pourront de manière compétente vous montrer ce que cela signifie de se plonger dans le monde merveilleux de ces « êtres d’une autre époque ».

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto