Insectes utiles et animaux du jardin

Élevage de poules : les points essentiels à respecter

Avoir de délicieux œufs frais pour le petit déjeuner : tel est le souhait de nombreuses personnes. Mais avoir son poulailler est lié non seulement à de grandes contraintes, mais aussi à de nombreuses directives à respecter.

Hühner halten
L'élevage de poules va de pair avec de nombreuses dispositions.

Une décision riche de conséquences

  • Un grand nombre de directives : contrairement aux chiens et aux chats, les poules ne sont pas considérées comme des animaux domestiques, mais comme des animaux de rente. Des dispositions particulières s'appliquent à leur élevage. Les prescriptions de la loi sur la protection des animaux, de l'ordonnance sur la protection des animaux et de l'ordonnance sur les épizooties sont déterminantes. Celles-ci définissent entre autres les exigences minimales posées à l'enclos, aux contacts sociaux et aux modes d'abattage autorisés Ces exigences sont particulièrement détaillées et demandent aux personnes privées une certaine habitude. Toutes les informations nécessaires sont disponibles sur le site Internet de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires .
  • Annonce nécessaire auprès du canton : qui élève des poules, ne serait-ce que deux, doit informer le service cantonal de coordination . Il s'agit du service vétérinaire ou de l'Office de l'agriculture du canton de domicile.
  • Vastes connaissances requises : pour avoir des poules qui caquettent joyeusement dans son jardin, il faut investir beaucoup de temps et disposer de vastes connaissances. Il est recommandé aux nouvelles éleveuses et aux nouveaux éleveurs de s'engager dans une association où ils peuvent échanger avec des éleveurs de poules expérimentés. Une vue d'ensemble des associations et des clubs est disponible sur le site Internet de la fédération Petits animaux Suisse .

Nombre de poules pour l'élevage

  • Les poules sont des animaux sociables et ne doivent pas être élevées seules.
  • Les groupes de 2 à 15 animaux sont considérés comme petits groupes.
  • La composition d'un groupe de poules doit être aussi stable que possible. Qui ajoute d'autres animaux à son groupe doit le faire en une seule fois et uniquement avec des animaux qui se connaissent déjà. Les nouveaux arrivants doivent être enfermés dans le poulailler le premier jour pendant que les autres restent à l'extérieur. En effet, les poules vivent au sein d'une hiérarchie et peuvent se montrer très agressives entre elles.
  • Ceux qui ne souhaitent pas élever des poussins n'ont pas besoin de coq. Il faut également renoncer à avoir un coq si l'on n'habite pas dans un lieu isolé car le chant du coq est à l'origine de nombreuses disputes avec les voisins. Si l'on souhaite avoir un coq, il faut en prévoir un pour 5 poules. Étant donné que les poules peuvent être agressives entre elles, l'élevage de plusieurs coqs s'avère particulièrement difficile. Cependant, les coqs ont aussi l'avantage d'apporter du calme dans le poulailler.
  • Les poules de la plupart des races pondent des œufs chaque jour. La ponte varie d'une race à l'autre et diminue avec l'âge.
  • L'espérance de vie des poules est fortement déterminée par l'élevage. 5 à 7 ans sont une bonne valeur de référence. Les poules peuvent cependant devenir beaucoup plus vieilles.
  • Qui souhaite avoir des poules d'anciennes races trouvera un interlocuteur auprès de l'Association des éleveurs de volailles menacées AEVM .

Exigences minimales posées au poulailler et à la surface extérieure

  • Pour 2 à 6 poules, il faut avoir un poulailler d'une superficie d'au moins 2 mètres carrés et d'une hauteur intérieure d'au moins 1,5 mètre.
  • Chaque poulailler doit disposer d'au moins deux perchoirs installés à différentes hauteurs. Ces perchoirs doivent se trouver à au moins 50 cm au-dessus du sol et être espacés d'au moins 50 cm du plafond. Les poules se reposent ou dorment sur les perchoirs. Il s'agit d'un instinct primitif pour se protéger contre les prédateurs.
  • Pour les élevages d’agrément, la superficie totale du poulailler doit être garnie d'une litière d'au moins 5 cm de hauteur. La litière doit être régulièrement changée.
  • Dans un poulailler de 5 poules, installez au moins un nid qui est recouvert de litière ou d'un support souple en caoutchouc par exemple. Les nids doivent être fermés sur trois côtés et doivent présenter un plafond.
  • Le poulailler doit être muni de mangeoires et d'abreuvoirs où les poules disposent de beaucoup de place.
  • Une aération naturelle sans courant d'air est indispensable.
  • Le poulailler doit être éclairé par la lumière du jour naturelle.
  • Plusieurs espaces extérieurs naturels verts et offrant de l'ombre complètent l'intérieur. Une zone de terre nue permet aux poules de prendre un bain de poussière. Si les espaces extérieurs sont recouverts d'un filet, les moineaux et autres oiseaux ne peuvent pas transmettre de maladies aux poules, comme les poux rouges des volailles. La largeur des mailles doit être de 40 millimètres maximum. Il faut prévoir une surface extérieure d'au moins 10 mètres carrés par poule.
  • Il est également recommandé d'installer un jardin d'hiver d'au moins 2 mètres carrés pour 2 à 6 poules afin qu'elles puissent également être à l'«extérieur» en cas de pluie. Un jardin d'hiver présente de plus l'avantage de ne pas devoir cloîtrer les poules à l'intérieur du poulailler en cas d'épizootie comme la grippe aviaire.
  • La fédération Petits animaux Suisse donne des recommandations concernant les poulaillers.

Alimentation des poules

Les poules sont considérées comme des mangeurs permanents et doivent toujours avoir de la nourriture à disposition. La nourriture est disponible sous forme de farine, granulés et dés. Avec la farine, les poules sont occupées à chercher la nourriture. Les graines ne couvrent pas suffisamment les besoins en nutriments. Il faut donc également leur donner des compléments alimentaires. Il est en revanche déconseillé de les nourrir avec les restes de cuisine. De l'eau propre doit être disponible à tout moment.

Travail requis pour l'élevage de poules

L'élevage de poules n'est pas quelque chose que l'on peut faire accessoirement. Selon Pro Specie Rara , il faut planifier du temps pour les tâches suivantes :

  • Donner quotidiennement de la nourriture et de l'eau aux poules, collecter les œufs et observer les animaux de sorte à détecter rapidement un cas de maladie. S'assurer le soir que toutes les poules sont rentrées dans le poulailler. Elles risquent sinon d'être décimées par un renard ou une martre.
  • Nettoyer tous les deux à trois jours les abreuvoirs et les mangeoires ainsi que les fosses à déjections.
  • Examiner les animaux une fois par semaine pour voir s'ils ont des parasites. Si nécessaire, changer la litière au moins une fois par semaine.
  • Le poulailler doit être nettoyé une fois par mois. Ces travaux doivent également être effectués lorsque vous partez en vacances ou que vous êtes malade. Tout éleveur de poules a besoin d'un plan B.
  • Auteur :
  • infomaisoni
  • Image :
  • iStockphoto