Protection contre les intempéries et orages

Comment protéger votre maison des fortes intempéries ?

Lorsque d'importantes quantités d'eau tombent en un laps de temps restreint, des dommages au bâtiment peuvent survenir. Au travers de mesures de protection adaptées et d'une couverture d'assurance adéquate, il est toutefois possible d'accroître significativement la sécurité face aux inondations dans la maison, provoquées par les pluies diluviennes.

Les mesures à prendre pour protéger sa maison face à de fortes pluies qui peuvent causer des dégâts importants
S'il tombe de grandes quantités de pluie sur une très courte période, cela peut occasionner des dégâts aux bâtiments.

(stö) Les termes « pluies diluviennes » ou « fortes précipitations » sont utilisés lorsque plus de 5 litres d'eau tombent par mètre carré en 5 minutes, plus de 7 litres en 10 minutes ou plus de 16 litres par heure. Il faut toutefois savoir que de tels événements peuvent être encore significativement plus violents. En Europe centrale, les averses brèves, mais abondantes sont plus fréquentes que les fortes pluies de longue durée. Même s'il y a lieu de le supposer, il n'existe pour l'heure aucune preuve empirique d'une augmentation de la fréquence des fortes précipitations induite par le changement climatique.

Prévenir les risques d'inondations causées par les pluies diluviennes

Lorsque de grandes quantités de précipitations s'abattent très rapidement, les bâtiments et les systèmes d'écoulement locaux peuvent être endommagés. Les mesures architecturales suivantes permettent de prévenir les dangers :

  • Clapets de retenue : ils empêchent l'infiltration d'eau depuis la canalisation (reflux) à l'intérieur de la maison.
  • Rehaussement des seuils des portes et des soupiraux : afin d’empêcher l'infiltration d'eau environnante.
  • Cave en béton sans sols naturels : en cas de précipitations de longue durée, il est possible que le niveau de la nappe phréatique monte et que l'eau s'infiltre dans les sols naturels.
  • Adaptation de l'aménagement extérieur, par exemple création de digues autour des immeubles situés à proximité des lacs et rivières, ou pour protéger les immeubles situés dans les zones à risque conformément à la carte des eaux de surface.

Prudence quand il pleut. Attention aux inondations.

Entretien régulier des installations d’écoulement

Les mesures architecturales ou installations d’écoulement ne sont utiles que si elles sont régulièrement contrôlées et entretenues. Cet entretien implique :

  • le retrait des feuilles mortes et déchets des gouttières et puits.
  • le contrôle des éventuelles pompes à eau.
  • la vérification du bon fonctionnement des clapets de retenue.
  • le contrôle des collecteurs de boue, des regards de visite et des séparateurs d'huile.
  • le rinçage des conduites de drainage et canalisations enterrées.
  • le contrôle des canalisations enterrées et raccordements au bâtiment à l'aide d'une caméra.

Ces travaux devraient être confiés exclusivement à des spécialistes, comme un ferblantier, une entreprise de nettoyage des canalisations, etc.

Mesures de protection en cas de fortes intempéries particulièrement intenses

Afin de prévenir les inondations à la suite de fortes intempéries particulièrement intenses ou de pluies diluviennes de longue durée, le service Alarme-Météo® des établissements cantonaux d'assurance des bâtiments et d'Helvetia, invite à prendre les mesures suivantes :

  • évacuez le sous-sol ou stockez le matériel en hauteur.
  • éteignez les installations électriques au sous-sol et au rez-de-chaussée.
  • munissez-vous de sacs de sable, de films plastiques et de planches pour étancher votre bâtiment
    • portes et fenêtres sans seuil au rez-de-chaussée
    • soupiraux et fenêtres au sous-sol
    • escaliers extérieurs pour accéder au sous-sol
  • étanchez les écoulements des installations sanitaires avec des sacs de sable et des chiffons.
  • étanchez les couvercles de canalisation internes et les grilles d'écoulement.
  • fixez les réservoirs à mazout de sorte qu’ils ne puissent pas être emportés ou se renverser.
  • assurez-vous que les canalisations de mazout soient bien étanches.
  • stockez les substances dangereuses dans un endroit sûr.

Le portail des risques naturels de la Confédération conseille en outre d'éviter de se rendre à la cave et aux étages inférieurs lorsque le risque d'inondation est imminent.

Couverture d'assurance en cas de dommages causés par les pluies diluviennes

L'assurance immobilière couvre en général les dommages causés au bâtiment lorsque l'eau de surface s'est infiltrée par les portes et les fenêtres en raison de la violence des pluies. En principe, tous les éléments reliés de manière fixe au bâtiment sont assurés. En revanche, les dommages causés par le refoulement des canalisations ne sont pas couverts, car l'eau ne pénètre pas dans la maison de plain-pied, en surface et par les portes et les fenêtres du sous-sol. De tels dommages ne sont donc pas considérés comme des événements naturels.

En cas d'inondations, les dommages au mobilier (biens mobiliers) sont couverts par l'assurance ménage privée – à condition que les mesures de prévention ad hoc aient été prises. L'assurance ménage ne couvre pas non plus les dommages dus au refoulement, car elle estime que le responsable est le propriétaire de la canalisation concernée.

Assurances complémentaires contre les dégâts d'eau

Les assurances immobilières proposent des assurances complémentaires facultatives, à l'image de « GVB Aqua ». Cette dernière couvre les dégâts d'eau au bâtiment qui ne sont pas pris en charge par l'assurance immobilière obligatoire, par exemple en cas d'infiltration d'eau causée par des fuites de canalisations ou par le toit, ainsi que le refoulement et les eaux souterraines, y compris les frais annexes, indépendamment de la cause.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto