Sol de fondation et propriétés du sol

Protection des bâtiments en cas de chute de pierres

Les chutes de pierres, glissements de terrain et éboulements sont de plus en plus fréquents. Ils causent des dommages allant des petites bosses à l'ensevelissement complet ou à la destruction de bâtiments. Nous vous indiquons les mesures de protection que vous pouvez prendre pour préserver vos biens immobiliers éventuellement menacés.

L'assurance qui prend en charge les dégâts causés par des chutes de pierres
Les dégâts causés aux bâtiments peuvent aller des descellements de pierres dans la façade et même entraîner la destruction ou l'ensevelissement de l'habitation.

(pg) Routes ensevelies, voies ferrées endommagées, bâtiments détruits, alpinistes blessés ou même tués - les articles sur les conséquences des chutes de pierres, des éboulements de roche ou des coulées de boue se multiplient. Les causes sont diverses. L'Institut Fédéral pour l'Étude de la Neige et des Avalanches estime que le sol est instable sur 6 à 8 % du territoire suisse. Dans ce sens, les chutes de pierres et éboulements de roche sont donc un phénomène normal. Une chose est cependant claire également : les risques augmentent dans le sillon du changement climatique. En effet, la fonte des glaciers et le dégel du permafrost libèrent toujours davantage de pierres et de blocs de roche.

La chute libre, le détachement ou le roulement de pierres isolées (pierres d'une taille maximale de 0,5 m) ou de blocs (blocs de plus de 0,5 m) sur un terrain escarpé est désigné par le terme « chute de pierres ou de blocs ». Un éboulement ou un glissement de terrain, en revanche, est l'effondrement soudain de gros (100 à 100 000 m3) à très gros (jusqu'à plusieurs millions de m3) paquets de roches, plus ou moins fortement fragmentées. Ces derniers, précisément, libèrent des forces inouïes. Les barrages ou les filets de sécurité peuvent constituer des mesures de protection, cependant dans bien des cas, les dispositifs de sécurité d'une telle ampleur se heurtent à des limites techniques et financières.

Les chutes de pierres mettent les bâtiments en danger

Selon la taille de la masse en mouvement et la hauteur de la chute, les dommages aux bâtiments peuvent aller des bosses sur les façades à la démolition des murs extérieurs ou à l'ensevelissement de la maison, en passant par la destruction du toit. Par conséquent, lors de la construction d'une nouvelle propriété dans une zone à risque, il est important de planifier à temps afin que les mesures de protection adéquates puissent être prises.

Protection contre les chutes de pierres – les principales mesures

  • Évaluation des risques par un ingénieur ou un architecte
  • Définition des objectifs de protection
  • Adapter la protection optimale du bâtiment au terrain
  • Planification de l'espace intérieur adaptée aux possibles zones à risque
  • Planification judicieuse de l'emplacement des ouvertures (fenêtres et portes) ainsi que du concept d'utilisation de l'espace extérieur
  • Planification de mesures de coffrage et de renforcement des murs extérieurs/du toit
  • Mise en place de barrages, murs, filets de protection à proximité
  • Mesures de stabilisation des sites de démolition (couverture/verdissement)

Protection ultérieure des bâtiments existants contre les chutes de pierres

  • Mesures de coffrage ou de renforcement des façades, portes et fenêtres ainsi que du toit
  • Adapter l'utilisation de l'espace intérieur dans les zones à risque
  • Délocalisation des espaces extérieurs fortement utilisés
  • Construire des barrages, murs et filets de protection
  • Mesures de stabilisation des sites de démolition (couverture/verdissement)
  • Auteur :
  • Commission pour les dommages dus aux éléments naturels de l'Association des établissements cantonaux d'assurance incendie et infomaison
  • Image :
  • Assurance immobilière Berne