Plan des étages et aménagement

Construire pour plusieurs générations : ce qu’il faut prendre en considération

De nombreuses familles rêvent de posséder une habitation en propriété. Les personnes qui songent à l’avenir déjà lors de la planification peuvent anticiper les changements et extensions en termes d’utilisation. L’approche « construire pour plusieurs générations » s’oriente vers le besoin d’une situation de vie qui évolue.

Bauen Familien
Une solide planification est indispensable avant de construire pour une famille.

(pk) Chaque tendance en matière d’habitat ne convient pas au propre style de vie : beaucoup d’espace, une grande liberté conceptuelle et un charme industriel font du loft une forme d’habitat très prisée, cool, urbaine et ouverte. Mais ce qu’apprécient les célibataires et les jeunes couples peut devenir un cadre de vie inadapté à l’arrivée d’enfants. Difficile de trouver un petit coin tranquille à soi lorsque tout est ouvert à l’intérieur ; pour maintenir de l’ordre, les pièces dénuées de structure ne sont pas non plus idéales. Les personnes qui souhaitent acquérir ou réaliser une propriété du logement ont tout intérêt à tenir compte du besoin d’espace flexible pour répondre aux situations de vie changeantes. Une maison, qui doit par exemple être construite pour une jeune famille, peut être préparée pour son extension générationnelle en pensant à intégrer quelques éléments supplémentaires.

Planifier pour chaque phase de la vie

Les maisons ne sont pas construites pour durer éternellement ; cependant, on peut tabler sur une durée de vie minimale d’une cinquantaine d’années. Cette durée de vie correspond approximativement à la période pendant laquelle un propriétaire peut habiter sa maison. En emménageant dans une nouvelle maison individuelle en tant que jeune famille, après le départ des enfants, les parents entrent dans leur troisième tranche de vie, laquelle s’associe à des conditions changeantes. L’espace disponible devient trop grand, tout comme la charge de travail pour le nettoyage. Et si au départ, nous nous déplaçons avec aisance entre nos quatre murs, bien vite les portes peuvent devenir extrêmement étroites et les plus petites marches bien trop hautes. Soit le propre cadre de vie peut être adapté à l’évolution des besoins sans trop de difficultés, soit la propriété offre une réserve pour agrandir l’espace habitable ou en ajouter.

Les besoins des enfants évoluent

Pour les jeunes parents, généralement les enfants passent avant tout. Mais dans le sillon de leur développement personnel, leurs besoins changent très rapidement. Un concept architectural intelligent prévoit d’aménager, au début, la chambre des enfants à côté de celle des parents, tenant compte du fait que les enfants en bas âge recherchent la proximité de ceux-ci. Une fois l’enfant devenu un adolescent un peu moins câlin, une chambre avec entrée indépendante, au sous-sol ou au grenier, a beaucoup plus de sens. Au niveau du plan des pièces, il peut par exemple être judicieux de penser à l’aménagement ultérieur d’un appartement intégré. Après le départ des enfants, de telles pièces peuvent aisément être réaffectées et réaménagées. Si un accès adapté aux personnes âgées ou des salles de bains accessibles sont planifiées, elles peuvent même servir de dépendance compacte. Pour chaque pièce, il est recommandé de ne pas prévoir moins de 14 m2 de surface utilisable flexible.

Une réserve pour éviter les conflits : une salle de bain en plus

Le nombre de pièces d’eau peut également être adapté à l’évolution des familles. Les toilettes et les salles de bain sont souvent une source de disputes constantes dans la vie quotidienne des familles. Pour y remédier, il convient de prévoir suffisamment de WC, de douches, de baignoires ou de lavabos, lesquels doivent être répartis de manière judicieuse sur les différents étages. Idéalement, l’une de ces salles de bains peut être adaptée dès le départ aux besoins des personnes âgées et conçue sans obstacles.

Éliminer les obstacles dans la cuisine et les escaliers

L’utilisation de l’espace habitable sur plusieurs générations échoue souvent en raison du manque de commodité de la cuisine. Ici, il est important de prêter attention à la hauteur des appareils de cuisine et surfaces de travail, notamment. En effet, cela peut devenir un obstacle si vous ne pouvez soudain plus vous déplacer sans fauteuil roulant. Par ailleurs, en évitant de monter vos armoires à vaisselle et à provision trop en hauteur, vous n’aurez jamais à escalader quoi que ce soit pour y accéder.

Dans les escaliers aussi, il convient de veiller à une utilisation confortable et flexible, à tout moment. Et cela commence par des mains courantes placées des deux côtés. Par la suite, celles-ci peuvent facilement être transformées en monte-rampe d’escalier. Dans le cas des maisons individuelles à plusieurs étages, il est toutefois recommandé de prévoir un rez-de-chaussée pouvant, un jour, être utilisé comme unité de logement indépendante.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto