Plan des étages et aménagement

Habitat sans obstacles : voici comment aménager votre avenir

Pour que la nouvelle maison ou le nouvel appartement en propriété par étage puisse être un lieu de vie confortable à long terme, tout obstacle architectural doit être éliminé à un stade précoce. Construire sans obstacles – également hors obligation légale – est un investissement dans le futur habitat personnel.

Barrierefreu bauen
Si vous avez la possibilité de concevoir votre maison individuelle de manière à pouvoir l'habiter même lorsque la situation familiale change, dans la vieillesse ou en cas de handicap, vous devriez profiter de cette opportunité.

(pk) (pk) Monter des escaliers pour accéder au bureau, se baisser et se dresser sur la pointe des pieds pour nettoyer ou devoir se mettre à genoux pour ranger quelque chose. Dans la vie quotidienne, les gens bougent beaucoup et souvent ; à un jeune âge et en bonne santé, cela permet de rester en forme et l’idée que cette liberté de mouvement ne va pas de soi ne nous traverse guère l’esprit. Certes, nos appartements, tout comme l’espace public, sont parsemés de petits obstacles architecturaux. Mais : dans des conditions normales, et pourtant privilégiées, il semble que nous passions outre, sans même y penser.

En revanche, pour les personnes souffrant d’un handicap physique ainsi que les seniors, cela n’est de loin pas une évidence. Et lorsque nous nous déplaçons avec une poussette ou des bagages volumineux, nous découvrons soudain partout des pièges susceptibles de nous faire trébucher, ainsi que des passages étroits, même entre nos quatre murs. Dans les espaces publics et les logements, des règles s’appliquent pour concevoir un environnement sans obstacles. Au niveau fédéral, la loi sur l’égalité pour les personnes handicapées (LHand) fixe les normes minimales ; les cantons peuvent aller plus loin. La norme « Constructions sans obstacles » de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA 500) s’applique de manière générale.

Éliminer les risques de trébucher

Les logements occupés par leurs propriétaires sont exemptés de ces exigences ; toutefois, la construction sans obstacles est également recommandée afin de garantir l’utilisation à long terme de nos habitations en propriété. En faisant preuve d’anticipation, vous éviterez également les coûts ultérieurs, ou des transformations laborieuses. Ce qui doit être pris en compte pour une architecture sans obstacles est documenté de manière exhaustive par les groupes d’intérêts et les organisations professionnelles du secteur de la construction. En cas de besoin, il est possible de consulter les offices régionaux spécialisés. Pour vivre avec le moins d’obstacles possible, il convient d’accorder une importance particulière aux aspects suivants :

  • un accès sans paliers et sans escaliers au logement,
  • aucun seuil dans l’appartement, pas même pour accéder au balcon,
  • des espaces offrant une grande surface de déplacement et de grands rayons de braquage, pour améliorer la liberté de mouvement avec des fauteuils roulants, des déambulateurs ou des poussettes,
  • des passages et accès larges dans le couloir ou la salle de bains,
  • un agencement de cuisine flexible, adaptable, avec surfaces de travail et éviers pouvant être abaissés et placards hauts à hauteur réglable,
  • une salle de bain avec lavabo pouvant être baissé, vaste douche de plain-pied,
  • des commandes pour les installations techniques, pour l’automatisation du bâtiment et l’éclairage via une unité de commande centrale, l’installation de prises, d’interrupteurs et d’écrans à une hauteur facilement accessible,
  • un ascenseur en cas de logement sur plusieurs étages.

Des accessoires intelligents

La technique du bâtiment et l’automatisation des bâtiments peuvent également contribuer à ce que la vie quotidienne soit libre d’obstacles et confortable. Grâce aux systèmes Smart Home spécialement configurables, le chauffage, l’éclairage ou les appareils ménagers peuvent être contrôlés à distance, selon les besoins. Même la machine à café, le réfrigérateur, le four ou la cuisinière peuvent être programmés par télécommande. Les personnes avec et sans handicap sont heureuses de bénéficier de ces facilités, si l’infrastructure appropriée sous forme de câblage est disponible.

L’installation ultérieure est onéreuse

Lorsque vous songez à votre propre avenir en matière d’habitat, il vaut la peine de vous livrer à certaines réflexions suffisamment tôt. En effet, supprimer ultérieurement les obstacles est considérablement plus onéreux qu’une construction adaptée à l’âge et sans obstacles, dès le départ. Plus tôt vous y réfléchissez, plus les coûts supplémentaires sont faibles. Une étude nationale avait établi, il y a quelques années déjà, que les dépenses supplémentaires représentent en moyenne moins de 2 % du montant total de la construction.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto