Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon
Une coopération avec les spécialistes de l'AIB GVB Logo

Se chauffer correctement à l’aide d’un ancien poêle en faïence

Un ancien poêle en faïence traditionnel n’est pas seulement un élément de décoration dans la maison, mais aussi une alternative de chauffage face à la hausse des prix de l’énergie. Cela, toutefois, uniquement à condition qu’il soit correctement utilisé. Nous vous indiquons ce à quoi vous devez veiller.

Un ancien poêle en faïence blanc dans la salle de séjour.
Un ancien poêle en faïence confère à votre maison un charme particulier et constitue en outre une alternative de chauffage avantageuse.

(pg) Les personnes qui ont la chance de posséder chez elles un poêle en faïence en profitent à différents égards. Non seulement un ancien poêle de masse, éventuellement agrémenté d’élégants carreaux de faïence ou doté d’un banc, représente un élément de décoration conférant à la pièce un cachet particulier, mais en plus, il constitue une alternative de chauffage avantageuse, diffusant une agréable chaleur pendant de nombreuses heures.

La nostalgie ne faisant pas tout, il y a quelques points importants à respecter lors de l’allumage d’un poêle en faïence et un peu de pratique est nécessaire pour qu’il soit réellement une source de chaleur optimale. 

Le bois, combustible optimal pour les poêles en faïence

Tout commence par le choix du bon combustible. Autrefois, on utilisait également du charbon ou des briquettes. Aujourd’hui, on préconise avant tout l’utilisation de bois. Comme pour une cheminée ou un fourneau, le bois doit être bien sec. Il ne doit pas présenter plus de 20 % d’humidité résiduelle, ce qui est généralement le cas après une période d’entreposage de deux à trois ans. 

Un allumage correct, pour une chaleur optimale dans le poêle en faïence

En utilisant le bois adéquat et en veillant à une bonne disposition dans la chambre de combustion, des températures élevées sont rapidement atteintes, assurant une combustion sans fumée et sans résidus. Pour allumer votre poêle en faïence, procédez de la manière suivante :

  1. Veillez à ce que le bois soit à température ambiante. N’employez jamais du bois directement venu du froid.
  2. Empilez vos bûches en croix dans le poêle en faïence. Ne compactez pas trop votre bois et ne remplissez pas trop la chambre de combustion.
  3. Ouvrez ensuite les clapets d’arrivée d’air sur le poêle en faïence. Le feu ne peut se consumer correctement que si l’apport d’air de combustion est suffisant. Il peut être nécessaire d’entrouvrir une fenêtre afin de garantir une circulation d’air suffisante.
  4. Placez ensuite l’allume-feu (cube d’allumage en charbon, laine de bois trempée dans de la cire, pas de papier ni d’accélérateur de combustion) sur le haut de la pile de bois et allumez-le. Vous obtiendrez ainsi rapidement un feu vigoureux et une température élevée.
  5. Dès que le bois est consumé et qu’il ne reste que les braises, il faut refermer les entrées d’air, sinon une grande quantité de chaleur s’échappera par la cheminée.

Important : ne brûlez en aucun cas des déchets ménagers. Ceci est non seulement interdit, mais aussi source de suie et de cendres, qui exigent un entretien plus fréquent du poêle en faïence.

Laissez les cendres refroidir pendant 72 heures

Même si le processus de combustion est terminé depuis longtemps, le poêle en faïence, comme tout poêle à accumulation, continue à diffuser de la chaleur rayonnante pendant plusieurs heures. Ce processus est assuré par les plaques d’accumulation de chaleur qui entourent la chambre de combustion du poêle en faïence. Ce sont elles qui, avec les pierres d’accumulation, permettent d’obtenir une chaleur rayonnante aussi élevée et durable que possible.

En utilisant du bois comme combustible, il reste peu de cendres dans la chambre de combustion. De temps en temps, il faut néanmoins les retirer et nettoyer la chambre de combustion. Ici aussi, comme pour une cheminée ou un fourneau, les cendres doivent avoir refroidi pendant 72 heures et être stockées dans un récipient à cendres métallique, avant d’être éliminées avec les déchets ménagers.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • gettyimages