Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Aglaonème

Avec ses panachures argentées, vertes ou bordeaux, l’aglaonème (Aglaonema communatum) est une plante décorative aux motifs variés. L’aglaonème thermophile se contente de peu de lumière. Cette plante orne ainsi les coins les plus sombres d’une pièce.

Aglaonème
Aglaonème

(chu) L’aglaonème aux magnifiques feuilles panachées est une très belle plante décorative. Les larges feuilles lancéolées sont disposées en alternance. Sa croissance est lente, mais très touffue. L’aglaonème peut atteindre une hauteur de jusqu’à 50 centimètres. Il est originaire des forêts tropicales de l’île indonésienne de Sulawesi et des Philippines. Grâce aux conditions climatiques idéales, l’aglaonème y est même planté dans des parcs et des jardins. Chez nous, l’aglaonème thermophile est une plante d’intérieur appréciée.

Emplacement

L’aglaonème est une plante d’intérieur qui a besoin de peu de lumière. Il aime les emplacements semi-ombragés à ombragés. La température ambiante idéale pour l’aglaonème thermophile est de 20 à 25°C. En hiver, elle ne doit pas être inférieure à 18°C. L’endroit idéal est un jardin d’hiver chauffé ou la salle de bain. L’aglaonème aime les endroits spacieux. Dès qu’un emplacement adapté est trouvé, la plante ne doit pas être déplacée.

Conseils d’entretien

Lors de l’arrosage, veillez à ce que le terreau soit toujours bien humide, sans le noyer. L’aglaonème apprécie l’eau peu calcaire ou l’eau reposée. En hiver, vous pouvez réduire quelque peu l’arrosage. Il est recommandé de vaporiser régulièrement les fleurs de la plante avec de l’eau pour garantir une bonne humidité de l’air. Utilisez de préférence un vaporisateur d’eau. Pour la fertilisation, utilisez un engrais pour plantes d’intérieur une fois par semaine. En hiver, l’aglaonème n’a besoin d’un apport d’engrais que toutes les deux à trois semaines. L’aglaonème fait partie des plantes à racines plates. Il se sent bien dans les pots plutôt plats et larges. Étant donné que la plante pousse lentement, elle ne doit être rempotée que tous les deux à trois ans.

Maladies et nuisibles

L’aglaonème aime une humidité de l’air élevée. Une humidité de l’air trop faible peut entraîner une infestation par des tétranyques, des pucerons ou des thrips. Des feuilles aux taches marron ou des bords de feuilles recroquevillées indiquent que l’aglaonème a besoin d’un endroit plus ombragé. Si les feuilles fanent, la plante d’intérieur est soit trop sèche, soit trop humide.

Particularités de l’aglaonème 

Comme tous les représentants des Aracées (Araceae), l’aglaonème est toxique. Les parties de la plante contiennent des saponines qui, à forte concentration, sont toxiques. Portez des gants si vous souhaitez retirer une feuille inesthétique de la plante. La sève peut provoquer des irritations cutanées.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto