Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Philodendron

Le philodendron (Philodendron scandens) aux superbes sarments est un véritable artiste de l’escalade. Ses sarments sont dotés de feuilles en forme de cœur. Le philodendron, facile d’entretien, se sent très bien dans les endroits semi-ombragés à ombragés.

Philodendron
Philodendron

(chu) C’est un véritable artiste de l’escalade. Avec ses superbes sarments pouvant atteindre cinq mètres, le philodendron escalade rapidement son support. Les sarments du philodendron sont dotés de feuilles en forme de cœur vert clair à vert foncé. Ses racines aériennes se trouvent sur les nœuds des pousses et offrent un support d’escalade bienvenue à cette plante luxuriante. Le philodendron fait honneur à son nom. Dans son pays d’origine, il grimpe le long des arbres dans les forêts tropicales de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud tout en laissant pendre ses racines aériennes jusqu’au sol. En plus de les aider à grimper, les organes d’ancrage des racines aériennes remplissent une autre fonction. Ils extraient de l’eau et des nutriments se trouvant dans l’air et contribuent ainsi nettement à l’alimentation de la plante.

Emplacement

Le philodendron peu exigeant se sent très bien dans les endroits semi-ombragés à ombragés. Veillez à ce que la plante ne soit pas exposée aux rayons directs du soleil, car les feuilles de la plante risquent d’être légèrement brûlées. Le philodendron privilégie les endroits sans courant d’air. La température ambiante idéale pour le philodendron thermophile est de 20 à 25°C. En hiver, la température ne doit pas être inférieure à 18 °C.

Conseils d’entretien

Maintenez la motte de racines du philodendron toujours bien humide, sans la noyer. La plante est sensible à l’eau stagnante. Du printemps à la fin de l’été, le philodendron requiert un apport d’engrais pour plantes d’intérieur toutes les deux semaines. En automne et en hiver, il ne doit plus être fertilisé que toutes les quatre à six semaines. Le philodendron est une plante d’intérieur très luxuriante qui remplit rapidement le pot de ses racines. Rempotez-le tous les un à deux ans. Un substrat riche en nutriments et perméable est parfait pour le rempotage. Équipez ensuite le philodendron d’un nouveau support. Les pousses doivent disposer de suffisamment de place pour pouvoir grimper le long du support.

Maladies et nuisibles

Le philodendron est une plante d’intérieur très robuste et résistante. Si l’humidité de l’air est trop faible, il peut être infesté de cochenilles farineuses ou de thrips. Vaporisez les feuilles et les racines aériennes de la plante régulièrement avec de l’eau pour augmenter l’humidité de l’air et prévenir toute infestation parasitaire. En cas d’eau stagnante, les racines risquent de pourrir. Des feuilles marron indiquent que le philodendron est placé dans un endroit trop ensoleillé.

Particularités du philodendron

Comme tous les représentants des Aracées (Araceae), le philodendron est toxique. La sève blanche comprend des substances toxiques telles que l’oxalate de calcium. Si la peau entre en contact avec la sève laiteuse, des démangeaisons et des irritations peuvent survenir. Portez toujours des gants lors de l’entretien du philodendron.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto