ch.gini.core.components.structure.label.shoppingCart ch.gini.core.components.structure.label.search
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Gerbilles : nos conseils pour des conditions de détention conformes

Les gerbilles sont des animaux sociaux, qui ne se sentent bien qu’en groupes. Autre point commun : elles n’aiment pas être portées ou caressées.

Les gerbilles sont des animaux domestiques particulièrement actifs, qui se tiennent rarement tranquilles.
Choisir les gerbilles comme animaux domestiques permet de toujours avoir quelque chose à observer.

Quelles espèces de muridés existe-t-il ?

Les personnes intéressées à adopter des muridés le constateront rapidement : il y en a plein d’espèces différentes. Surtout les gerbilles et les souris domestiques sont des animaux de compagnie appréciés. Les gerbilles sont souvent appelées gerboises mongoles ou mériones de Mongolie, car elles vivent notamment dans les steppes mongoles. La souris domestique, quant à elle, descend de nos souris communes. Leur principale différence réside dans leur espérance de vie : les gerbilles peuvent vivre entre trois et cinq ans, la souris domestique seulement deux à trois ans. Leurs périodes actives varient également : les gerbilles domestiquées sont principalement actives au crépuscule, mais aussi par moments, pendant la journée. Les souris domestiques, elles, préfèrent vivre au crépuscule et la nuit. 

Une détention en groupes est indispensable

Dans la nature, les gerbilles vivent en clans familiaux et en grandes colonies. Le contact avec des congénères est donc vital lorsqu’elles sont détenues comme animaux de compagnie. C’est pourquoi l’Ordonnance sur la protection des animaux prévoit leur détention en groupes. Il est recommandé de former des groupes de deux animaux de même sexe. Toute détention individuelle est interdite.

Un environnement conforme

  • Taille de l’habitat : les gerbilles sont expertes en construction de galeries. Par ailleurs, elles sont particulièrement agiles. Pour s’adonner pleinement à leur comportement naturel, les gerbilles ont donc besoin de beaucoup d’espace. La surface minimale prescrite par la loi ne tient pas compte de cet état de fait, puisqu’elle n’est que d’un demi-mètre carré pour deux à cinq animaux. Ce minimum est très loin des conditions optimales : les personnes qui souhaitent avoir des gerbilles heureuses leur accordent beaucoup plus d’espace. Une surface au sol d’un mètre carré, sur une hauteur d’un mètre, est considérée comme le minimum absolu pour deux animaux. Pour leur offrir encore mieux, on leur réserve une surface au sol de plusieurs mètres carrés.
  • Genre de terrarium : les terrariums pour rongeurs ou les aquariums en verre ou en plexiglas munis d’un couvercle grillagé sont idéaux, car cela évite que la litière ne soit propulsée partout autour. Il est important que le terrarium s’ouvre et se referme par le haut. En revanche, les terrariums pour reptiles ne sont pas appropriés, en raison de la mauvaise qualité d’air.
  • Comme les gerbilles aiment creuser, elles ont besoin d’une épaisse couche de litière : elle devrait être d’au moins 40 cm. Une profondeur de 70 à 80 cm serait toutefois idéale. Pour pouvoir leur fournir une telle couche de litière, il convient impérativement de veiller à une hauteur suffisante lors du choix du terrarium.
  • Concernant l’emplacement, la devise est la suivante : pas de courant d’air, mais un apport suffisant d’air frais. Les gerbilles, actives au crépuscule et pendant la journée, apprécient énormément de se prélasser à la lumière chaude du soleil. C’est pourquoi l’emplacement idéal permettrait qu’une petite partie du terrarium soit exposée directement au soleil. Mais attention à une trop forte chaleur : les muridés ne transpirent pas. Dans la nature, ils régulent donc leur température corporelle en premier lieu en recherchant des endroits frais. Dans des conditions naturelles, il s’agirait de leur terrier souterrain, dans lequel règnent des températures fraîches et stables. Une température supérieure à 25 °C devient désagréable, voire dangereuse pour les muridés. Au plus tard à partir d’une température intérieure de 30 °C, le terrarium doit être durablement ventilé : dans leur terrarium, les muridés doivent avoir à leur disposition des endroits frais. Il peut s’agir de dalles en pierre, de carreaux de faïence ou de pots en argile humides.
  • Les gerbilles produisent très peu d’urine. C’est pourquoi leur terrarium ne devrait être entièrement nettoyé que tous les quelques mois, d’autant plus qu’il s’agit d’un grand moment de stress pour elles.

Les 7 éléments incontournables d’un terrarium

  1. Litière de copeaux dépoussiérés permettant de creuser des galeries stables, foin, paille et branchages
  2. Éléments à ronger, sous forme de branches et de rameaux frais de noisetiers, de hêtres ou d’autres arbustes et arbres non toxiques
  3. Les gerbilles adorent les tubes en carton ou en liège
  4. Un bain de sable est indispensable pour les gerbilles
  5. Des cachettes, par exemple des coques de noix de coco ou des écorces de liège
  6. Des branches, échelles et cordes pour grimper
  7. Des cailloux plats pour limer leurs griffes

La nourriture adéquate

Les gerbilles doivent toujours avoir à leur disposition de l’eau fraîche dans une bouteille fixée à la paroi ou au plafond du terrarium ainsi que du foin frais. Autres éléments composant le menu des gerbilles : un mélange de graines pauvres en matières grasses, de petits morceaux de fruits et de légumes (p. ex. pommes, carottes), des graines sauvages fraîches, des germes, de l’herbe à chat et des panicules d’avoine. De temps en temps, on peut aussi leur donner des protéines animales. Par exemple, un peu de yogourt nature non sucré, un œuf dur ainsi que des vers de farine, des sauterelles et des grillons. 

Quels bruits font les gerbilles ?

Les gerbilles, agiles, se font surtout entendre par leur comportement actif. Elles communiquent toutefois aussi par des piaillements stridents. La plupart des sons qu’elles produisent se situent dans la plage des ultrasons, que l’homme ne perçoit pas.

Les gerbilles et les enfants

Leur frimousse craquante est trompeuse : les gerbilles ne sont que partiellement adaptées aux enfants. Certes, les animaux habitués à l’homme acceptent parfois de la nourriture dans leur main, comme des graines de tournesol ou les pépins de courge. Certains grimpent même sur une main ou un bras. Mais toutes les gerbilles ne le feront pas, quelle que soit la patience dont vous faites preuve ou votre persévérance. Les gerbilles ne sont de toute façon pas des peluches : être soulevées, caressées ou même portées suscite chez elles un niveau de stress élevé. Mais si les enfants prennent plaisir à simplement observer les joyeux lurons s’adonner à leurs activités naturelles, ces rongeurs intéressants sont un excellent choix.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto