Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

6 conseils pour un habitat durable en hiver

Du chauffage au sapin de Noël, en passant par les légumes de saison et les voyages au soleil : vous trouverez ici des conseils de durabilité pour vivre de manière plus écologique.

habitat durable en hiver
Conseils pour vivre en hiver de manière écologique et durable.

1. Chauffer et aérer correctement 

Selon SuisseEnergie, deux tiers de l’ensemble de l’énergie consommée par les ménages suisses est consacrée au chauffage. En chauffant et en aérant correctement en hiver, vous pouvez contribuer à abaisser ce taux, tout en réalisant des économies. L’Office fédéral de la santé publique recommande une température ambiante entre 20 et 21 °C dans les pièces de vie et de 18 °C dans les chambres à coucher, ainsi qu’une humidité de l’air relative de 30 à 50 %.

Voici comment optimiser votre consommation d’énergie de chauffage : 

  • Ne placez aucun objet devant les radiateurs. 
  • Réglez les vannes thermostatiques de la façon suivante : position 3 dans les pièces de vie et les chambres des enfants, position 4 dans la salle de bains, position 2 dans les chambres à coucher et position * dans les pièces que vous n’utilisez que rarement. Si vous partez en week-end prolongé ou en vacances, réglez toutes les vannes thermostatiques sur la position *. 
  • Aérez par courant d’air jusqu’à 3 fois par jour pendant 5 à 10 minutes. Le reste du temps, maintenez les fenêtres fermées et renoncez en particulier à les ouvrir en imposte. 

Conseils pour les logements en propriété 

  • Si vous chauffez avec des combustibles fossiles, changez d’installation pour un système de chauffage à énergie renouvelable. 
  • Demandez à un spécialiste d’optimiser le rendement énergétique de votre installation. Vous aurez ainsi la garantie que votre chauffage est réglé de manière idéale. 
  • Misez sur un système de chauffage intelligent, afin d’utiliser la chaleur de la façon la plus efficace possible. Un tel système tient compte, par exemple, des prévisions météorologiques et de la présence des habitants.

2. Manger des légumes d’hiver suisses 

Nourrissez-vous de manière durable. En hiver, votre liste d’achats devrait contenir des fruits et des légumes de saison, produits dans la région, par exemple : 

  • Salades : endives, choux chinois, cicorino rosso, rampon, pourpier ainsi que pain de sucre (seulement jusqu’à fin janvier)
  • Légumes : choux frisés, choux (blancs et rouges), pommes de terre, céleris-raves, poireaux, panais, racines de persil, betteravesradis, choux de Bruxelles, carottessalsifis, choux pommés frisés, oignons et courges (seulement jusqu’à fin janvier)
  • Fruits : pommes et poires (toutes deux uniquement de bonne conservation), kiwi 

Les bananes ne posent pas non plus de problème, puisqu’elles sont transportées en bateau. Vous pouvez également choisir avec bonne conscience les fruits et légumes provenant d’Europe du Sud (pour autant qu’ils n’aient pas été cultivés sous serre). Le calendrier suisse des saisons des Paysannes et paysans suisses est très pratique. Il peut être téléchargé gratuitement sur leur site internet, en fonction de la saison, et contient également un guide des herbes aromatiques. 

Si vous n’avez pas l’habitude de cuisiner avec des légumes de saison et régionaux, essayez différentes recettes, jusqu’à ce que vous ayez trouvé, pour chaque légume, au moins une recette qui vous plaît, à vous et à votre famille – cela vous permettra également d’éviter le gaspillage alimentaire. 

3.	Décorer en harmonie avec la nature en hiver
Décorer avec ce que la nature et la cuisine nous offrent est une démarche durable.

3. Décorer en harmonie avec la nature 

L’avent est une période durant laquelle on aime particulièrement décorer sa maison. Puisque nous passons davantage de temps à l’intérieur pendant la saison froide, nous pouvons alors profiter pleinement de nos décorations. Embellissez votre maison, sans nuire au climat : utilisez si possible chaque année vos anciennes décorations – si nécessaire, vous pouvez les rafraîchir un peu. Décorer avec ce que la nature et la cuisine nous offrent est une démarche durable : branches, pives, bâtonnets de cannelle, peau d’orange, noix. Affichez votre créativité et recyclez : les bocaux de confiture, les soucoupes en argile ainsi que les bouteilles de gin se prêtent particulièrement bien pour mettre en valeur vos potpourris, décorations de table et vases. 

4. Un sapin de Noël durable 

La question du sapin de Noël et de son empreinte écologique a déjà fait couler beaucoup d’encre. Une chose est sûre : le sapin le plus durable est celui qui ne se retrouve pas dans votre salon. Même le sapin en pot tant vanté, acheté chez un horticulteur, n’est durable que s’il ne se dessèche pas pendant la période de Noël et s’il supporte le passage de la fraîcheur de sa serre à la chaleur du salon et inversement. Donc, si vous avez de jeunes enfants, savourez ensemble la magie de la période de Noël avec un véritable sapin de Noël suisse. Si vous n’avez pas d’enfants et regrettez l’ambiance magique du sapin, fêtez Noël chez quelqu’un qui en possède un. 

5. Des voyages durables en hiver

Le brouillard vous pèse sur le moral et l’hiver vous semble interminable ? Le moment est venu de quitter la grisaille pour vous « mettre au bleu ». Mais inutile de vous envoler pour les Caraïbes : dans les Alpes, le bleu est tout aussi intense et les personnes qui se déplacent en transports publics émettent peu de CO2. Votre voyage sera particulièrement durable si vous ne choisissez pas un hôtel offrant un généreux espace spa. En plus de leur âge vénérable, les maisons de vacances de la Fondation Vacances au cœur du patrimoine dégagent un charme indéniable. Et si le gris ne vous pose pas de problème : les personnes qui effectuent une escapade urbaine en Suisse ou en Europe – en voyageant en train de nuit – profitent de prix particulièrement bas dans les hôtels et n’ont pas à partager les monuments les plus prisés avec des centaines d’autres touristes. 

6. Des conseils pour encore plus de durabilité au quotidien 

Économisez 

  • de l’eau en préférant les douches aux bains. 
  • du courant en éteignant la lumière dans les pièces inutilisées, en renonçant à une illumination extérieure, en ne préchauffant pas ou peu le four, en chauffant l’eau dans une bouilloire et en laissant sécher votre linge à l’air (ce qui est également favorable au climat ambiant)
  • du plastique en achetant des denrées alimentaires en vrac et en les pesant dans des sachets réutilisables, en remplissant à nouveau tout ce qui peut l’être.
  • des déchets en apportant votre propre gobelet pour votre café à l’emporter, en ne laissant pas traîner vos mouchoirs en papier dans la nature et en faisant preuve de retenue en ce qui concerne les achats en ligne 
  • du CO2 en mangeant de la viande de manière raisonnable, en remplaçant l’essence par des batteries et en regardant les avions d’en bas aussi souvent que possible. 
  • de l’énergie grise en vivant selon le principe « less is more » : n’achetez que ce dont vous avez réellement besoin et gardez-le aussi longtemps que possible. 

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Getty Images