Protection incendie dans toute la maison
Coopération avec les experts GVB Logo

Nettoyage des cheminées et des installations de combustion

Le contrôle et le nettoyage réguliers des installations de combustion sont importants car ils contribuent à éviter les incendies et les dommages, à économiser de l'énergie et à réduire les risques de panne des installations.

Ne pas négliger le nettoyage des cheminées et des installations de combustion
En raison du risque d'incendie, une installation de combustion doit obligatoirement faire l'objet d'un entretien et d'un nettoyage réguliers.

(pg) Qu'il s'agisse d'installations de chauffage, de poêles suédois ou de cheminées : en Suisse, les installations de combustion fonctionnant avec des combustibles fluides (mazout, biocombustibles, etc.), gazeux (gaz naturel, biogaz, etc.) ou solides comme le bois ou le charbon doivent obligatoirement être nettoyées et contrôlées périodiquement. Car la combustion qui génère de la chaleur produit des résidus qui, sur le long terme, altèrent le bon fonctionnement de l'installation et risquent même d'entraîner un incendie dans le pire des cas.

Obligation de nettoyage des cheminées et des installations de combustion 

En tant que propriétaire, vous êtes généralement contacté par l'entreprise de ramonage de cheminées. C'est à vous ou à la personne qui assure la régie de l'immeuble qu'incombe la responsabilité de la réalisation de l'entretien. Par conséquent, si aucun ramoneur ne vous contacte, vous êtes tenu, en tant que propriétaire, de faire réaliser l'entretien.

Situation de monopole dans la plupart des cantons

Comme la plupart des cantons (à l'exception de la ville de Bâle, d'Obwald, de Schaffhouse, d'Uri, de Tessin, de Zurich et de Zoug), le canton de Berne connaît le système monopolistique. Cela signifie que vous devez contacter le ramoneur de votre arrondissement pour faire effectuer le nettoyage de la cheminée ou de l'installation de combustion. Les ramoneurs sont nommés par l'Assurance immobilière AIB en accord avec les communes respectives.

Nettoyage plus fréquent des installations fonctionnant avec des combustibles solides

Les installations fonctionnant avec des combustibles solides doivent être contrôlées et nettoyées plus fréquemment que celles fonctionnant au mazout ou au gaz. Peu importe qu'il s'agisse d'installations de chauffage de locaux, d'installations de préparation d'eau chaude ou d'installations à usage commercial et industriel.

Si une installation de combustion doit être contrôlée et nettoyée deux fois par an, ces opérations doivent être effectuées au moins une fois pendant la période de chauffage. En cas de fort ou de faible encrassement de l'installation, il est possible de modifier les intervalles de contrôle et de nettoyage fixés en accord avec le propriétaire de l'immeuble ou l'utilisateur de l'installation de combustion. 

Exigences plus élevées posées aux ramoneurs

Aujourd’hui, il est rare que les ramoneurs aient à descendre dans la cheminée. Leur travail a fortement changé. Le nettoyage mécanique effectué avec des brosses, des grattoirs et des hérissons est de plus en plus souvent complété, voire même remplacé par un nettoyage humide. Car même après un nettoyage mécanique, l'installation de combustion présente encore des résidus de combustion tenaces. 

Les déchets n'ont rien à faire dans l'installation de combustion

Lors du nettoyage de toutes les installations fonctionnant avec des combustibles solides, les ramoneurs peuvent également constater, sur la base des résidus qui se trouvent dans le conduit d'évacuation, si le propriétaire enfreint la loi en brûlant ses déchets ménagers et en polluant ainsi l'environnement. Cette infraction survient malheureusement encore souvent en Suisse. Toute personne qui brûle ses déchets est passible d'une amende car les ramoneurs sont tenus de consigner ce délit dans un rapport et de le signaler.

« Surveillance du feu lors du ramonage »

Les ramoneurs ne se contentent pas de nettoyer l'installation. Dans le cadre de la « surveillance du feu lors du ramonage », ils contrôlent également si l'installation répond aux prescriptions de protection incendie actuelles. Si des défectuosités sont constatées, elles sont consignées dans un rapport, et un délai au propriétaire est fixé, au cours duquel celui-ci doit les faire éliminer. S'il ne répond pas à cette obligation, le ramoneur doit le signaler à l'autorité de protection incendie.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto