Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Revêtements de sol durables

Les revêtements de sol durables sont résistants et peuvent être réutilisés ou restitués à la nature, sans l’altérer. La structure des couches des éléments de revêtement et la structure du sol en général sont tout aussi déterminantes pour la durabilité que le matériau de revêtement visible.

Revêtements de sol durables
Les revêtements de sol durables sont résistants et peuvent être réutilisés.

(MP) Les revêtements de sol massifs durables sont très résistants. Ils forment la surface que nous percevons avec nos yeux, nos oreilles, notre nez et notre sens du toucher. Le revêtement de sol a donc à plusieurs égards un effet de profondeur perceptible, influencé par différentes caractéristiques. Ces caractéristiques sont la somme des attentes auxquelles il doit répondre :

  • dans les salles d’eau, on recherche généralement un revêtement rigide, hydrofuge
  • dans les zones de séjour, on apprécie un tapis doux, chaud, absorbant les bruits

Inévitablement, il faudra donc avoir recours à des matériaux de revêtement de différentes qualités. Cet état de fait rend la question des revêtements de sol durables d’autant plus étendue et complexe. Pour la réponse, il est possible également de tenir compte dans le calcul de durabilité de l’énergie nécessaire à la fabrication, au transport et à la pose. Notre article se limite toutefois à la durabilité après la pose.

Quels sont les critères de durabilité des revêtements de sol ?

Les revêtements de sol posés mur à mur font partie de l’« aménagement de base » d’une pièce. Les matériaux de revêtement peuvent être :

  • de la pierre artificielle ou naturelle
  • des végétaux, comme le bois, le liège ou le bambou
  • des revêtements textiles
  • du plastique

La question de la durabilité repose en premier lieu sur les critères

  • résistance
  • mesures d’entretien
  • durée de vie
  • réutilisation ou élimination 

Quelles questions sont pertinentes eu égard à la résistance des revêtements de sol durables ?

La résistance et l’entretien découlent de l’évaluation des dommages ou dégradations possibles. Le revêtement est-il sensible ? Quels dommages l’utilisation ou les « accidents » envisageables peuvent-ils causer au quotidien – et comment sera-t-il possible de les réparer ? La durée de vie dépend de la qualité de la fabrication et de la pose ainsi que du processus de vieillissement général. Ce dernier est généralement meilleur pour les matériaux exclusivement naturels que pour les revêtements en matériaux transformés, formant un « sandwich » de plusieurs éléments de couches différents. Concernant les matériaux nouvellement lancés sur le marché, il peut arriver qu’aucun constat sûr n’ait encore pu être fait quant à leurs caractéristiques de vieillissement.

Quelle est l’importance du caractère réutilisable, dans l’optique de sols durables ?

Dans le contexte de la durabilité, le thème du recyclage et de l’élimination joue un rôle de plus en plus important. Dans un avenir proche, on peut s’attendre à une nette augmentation du nombre de bourses dédiées aux éléments de construction d’occasion. Pour ces bourses, les revêtements de sol représentent également des biens possédant une valeur potentielle, pouvant même éventuellement être revendus. Le cas échéant, il est avantageux que les formats des éléments de revêtement ne soient pas trop grands et qu’ils aient été posés de manière à permettre un retrait facile, sans nécessiter de laborieuses mesures de retouche.

En principe, on estime que les revêtements de sol massifs composés d’un seul matériau sont plus durables que ceux contenant différents matériaux. Les parquets en bois massifs ou revêtements en pierre naturelle appartiennent à cette catégorie. Outre leurs bonnes propriétés de vieillissement mentionnées, le fait qu’ils soient moins délicats en raison de l’épaisseur de leur couche joue également en leur faveur. Suivant le cas, il est possible d’éliminer les altérations de la surface par un ponçage ultérieur – une caractéristique que peuvent également présenter certains sols coulés, comme le terrazzo.

Comment améliorer la durabilité des revêtements de sol par des mesures de protection ?

Les mesures de préservation sont indissociables de la garantie de durabilité d’un revêtement de sol. Il peut s’agir de couches appliquées, comme la cire par exemple, qui réduisent la vulnérabilité et prolongent la durée de vie. Ou de tapis, qui ont une fonction similaire : ils agrémentent et protègent certaines parties du revêtement de sol. Souvent, ils se distinguent résolument du plancher qui les accueille, offrant à la pièce une plus-value esthétique. Les tapis ont d’autres exigences en matière d’entretien que les revêtements de sol qu’ils recouvrent. Ils sont faciles à remplacer ou à retirer temporairement et peuvent également être envoyés en réparation, avant de reprendre leur fonction dans la pièce. Dans tous les cas, ils constituent un complément judicieux à l’aménagement d’intérieur, également en termes de durabilité.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Getty Images