Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

L’habitat minimaliste

Le style d’habitat minimaliste est un art que peu de gens maîtrisent. En effet, il exige beaucoup de discipline et un grand sens de l’ordre.

L’habitat minimaliste
Choisissez des meubles sobres et de qualité, présentant un design attrayant. En effet, lorsque l’ameublement est épuré, chaque objet gagne en visibilité.

(mei) Notre époque est caractérisée par l’abondance, voire même la folie consumériste. Le style d’habitat minimaliste qui, justement pour cette raison, semble si bien convenir au monde occidental vient contrer cette tendance. Son nom est tout un programme – se limiter à l’essentiel est la devise. Le résultat n’est pas des pièces dénudées ou impersonnelles, mais un espace où chaque élément d’ameublement a été délibérément placé. Sachez que l’habitat minimaliste ou la notion de minimalisme ne sont pas nouveaux, puisqu’ils remontent aux années 1960.

Réduire – le mieux est l’ennemi du bien

Nous faisons des achats, recevons des cadeaux ou peut-être un héritage. Comme la plupart des gens ne jettent pas dans la même mesure qu’ils amassant, au fil du temps les maisons ne cessent de se remplir. L’habitat minimaliste implique de dire non de manière systématique. Non à la tasse que l’on reçoit des collègues de travail comme cadeau d’adieu. Non au vase de maman. Non à l’adorable coussin décoratif découvert en ligne. Non, non, non. Non à tout l’inutile. Non également à notre habitude de tout dissimuler derrière nos portes de placards. En effet, le style d’habitat minimaliste se poursuit à l’intérieur de nos meubles de rangement. C’est pourquoi il ne convient qu’aux personnes sachant faire preuve d’une très grande discipline.

L’habitat minimaliste
Là encore, la devise est : le mieux est l’ennemi du bien. Et notamment des meubles de rangement moins nombreux mais de préférence plus grands.

L’ordre est indispensable

Pour éviter que, malgré le tri et les refus, les objets ne s’accumulent dans les coins, sur le canapé ou sur la table, le style d’habitat minimaliste exige un système de rangement intelligent, associé à l’amour de l’ordre. Là encore, la devise est : le mieux est l’ennemi du bien. Et notamment des meubles de rangement moins nombreux mais de préférence plus grands. Limitez-vous à un meuble par pièce. Cela signifie : une armoire dans la chambre à coucher, une armoire dans la chambre des enfants, sous l’escalier et dans le couloir, une commode dans le bureau, un buffet ou une étagère dans la salle de séjour. Et si vous ne parvenez pas à y ranger tous vos objets, vous pouvez descendre le reste à la cave. 

L’habitat minimaliste
Malgré l’interdiction de fioritures, il n’est pas nécessaire de renoncer aux décorations, aux fleurs et aux objets personnels.

7 conseils d’ameublement pour l’habitat minimaliste

  1. Accroche-regards : choisissez des meubles sobres et de qualité, présentant un design attrayant. En effet, lorsque l’ameublement est épuré, chaque objet gagne en visibilité. Un canapé usé ou des chaises bancales donnent vite une impression de délabrement, loin du style shabby chic.
  2. Des tons chauds : l’habitat minimaliste dégage une atmosphère froide si l’on choisit exclusivement le noir, le blanc ou le gris. Les couleurs chaudes comme le grège, le beige ou le sable créent une atmosphère confortable, tout en restant discrètes. Choisissez de préférence des tons clairs.
  3. Des matériaux souples et naturels : ce qui est valable pour les couleurs l’est aussi dans le choix des matériaux : le métal, le verre et la pierre ont tendance à donner un aspect un peu stérile à un intérieur minimaliste. Misez donc plutôt sur le bois et les textiles.
  4. Un langage des formes clair : ronds ou carrés, tous les meubles doivent être sobres. En effet, toute forme de fioriture va à l’encontre du style d’aménagement minimaliste.
  5. De la retenue pour les accessoires : malgré l’interdiction de fioritures, il n’est pas nécessaire de renoncer aux décorations, aux fleurs et aux objets personnels. Une couverture sur le canapé, un bouquet de fleurs sur la table à manger, le dessin du filleul – il y a de la place pour tout, en petite quantité. Comme tout le reste dans le style d’habitat minimaliste, les accessoires d’intérieur doivent être de qualité, mis en scène avec soin et pas simplement posés à la va-vite.
  6. Des surfaces nues : l’habitat minimaliste implique de savoir apprécier le vide et le concevoir comme un élément décoratif. Des murs sans tableaux et beaucoup d’espace libre au sol – telle est la devise.
  7. Un super canapé : l’art de la réduction s’applique notamment aussi à l’aménagement de la salle de séjour. Un canapé pour tous les visiteurs est plus adapté – ou plus minimaliste – qu’un ensemble composé de canapé(s), fauteuils et méridiennes.

Conclusion

Le style d’habitat minimaliste implique passablement de travail au début, lorsqu’il s’agit de débarrasser et nettoyer. Ensuite, la vie quotidienne en sera d’autant plus relaxante : un aménagement réduit a un effet décélérant, un peu comme si l’on vivait en permanence dans une ambiance monastique. C’est un plus, surtout à notre époque agitée – par ailleurs, il y a bien moins à nettoyer. 

Laissez-vous inspirer par nos images 

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto