Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Qu’est-ce qu’un acarien rouge ?

Les acariens rouges sont des organismes utiles très actifs. Au début de l’été, ces arachnides soyeux d’un rouge écarlate peuplent le jardin et accomplissent un travail considérable. Ils éloignent en effet les parasites de vos plantes et contribuent à la santé du sol. Nous vous présentons ces auxiliaires du jardin.

acarien rouge
Au début de l’été, ces arachnides soyeux écarlates colonisent par myriades les terrasses et les murs en pierres sèches.
(chu) Dans le jardin, les acariens rouges sont très utiles. Ils font le ménage dans votre coin de paradis en dévorant une multitude d’insectes nuisibles. Les pucerons sont l’un de leurs plats préférés. Ces arachnides travailleurs améliorent la structure du sol. Au début de l’été, ces arachnides soyeux écarlates colonisent par myriades les terrasses et les murs en pierres sèches. Les acariens rouges privilégient les endroits chauds et secs dans le jardin. Ils s’y attardent avant que les fraîches journées d’automne ne les attirent à l’intérieur, dans la maison ou l’appartement. Mais ne vous inquiétez pas. Grâce à nos conseils, ces petites bêtes n’envahiront pas votre maison.
Rote Samtmilben
Ses signes distinctifs sont ses longues pattes antérieures et ses chélicères en forme de pinces.

Présentation succincte de l’acarien rouge

L’acarien rouge (Trombidium holosericeum) porte bien son nom. Le corps rouge-écarlate de cet animal de 1 à 4 millimètres est couvert de poils qui lui donnent un aspect soyeux. C’est pourquoi l’acarien rouge est également appelé trombidion soyeux. L’acarien rouge est un représentant indigène de la famille des trombiculidés. Il est très répandu en Europe centrale et méridionale. Ses signes distinctifs sont ses longues pattes antérieures et ses chélicères en forme de pinces. Il se distingue aussi par son abdomen remarquablement rebondi. Il n’est pas rare de confondre cet auxiliaire avec l’araignée rouge du pommier (Panonychus ulmi), un parasite. Pourtant, ces deux espèces sont faciles à distinguer. Présentant une taille de 0,5 millimètre, l’araignée rouge est nettement plus petite que l’acarien rouge. Le corps de l’araignée rouge n’est pas poilu. Autre signe distinctif : le dos de ce ravageur présente des soies dressées.

Le régime alimentaire de l’acarien rouge

L’acarien rouge se nourrit de pucerons, d’œufs d’escargots et de toutes sortes d’insectes nuisibles. Il chasse et suce les insectes à corps mou, vivant au sol. Les œufs des insectes font également partie des aliments préférés du trombidion soyeux. Dans le jardin, ces arachnides endiguent ainsi la population de nuisibles.

Le mode de vie de l’acarien rouge

Les acariens rouges se plaisent particulièrement dans les environnements chauds et secs. On retrouve volontiers ces organismes utiles en lisière de forêt. Dans le jardin, ils apparaissent souvent en grand nombre sur la terrasse ou sur les murs. En automne, lorsque les températures se rafraîchissent, les acariens rouges recherchent un endroit chaud et sec pour passer l’hiver. Ils aiment ainsi s’installer confortablement dans les appartements et les maisons. Les trombidions soyeux ne sont pas dangereux pour l’homme ni pour les animaux domestiques. Toutefois, pour éviter qu’ils ne se réfugient dans la maison, laissez les portes et les fenêtres fermées le soir, quand ces petites bêtes se mettent généralement à la recherche d’un endroit chaud pour dormir. Installez une moustiquaire à mailles serrées. Vous pourrez alors laisser votre fenêtre ouverte comme d’habitude.

Les acariens rouges, des auxiliaires du jardin

Les acariens rouges sont des organismes très utiles dans le jardin. Ils éliminent les insectes nuisibles et permettent ainsi aux plantes de s’épanouir. En effet, les acariens rouges ne s’intéressent pas à la plante elle-même. Ils ne mangent pas et ne sucent pas les feuilles. Les trombidions soyeux améliorent même naturellement la structure du sol en creusant des galeries pour s’alimenter de bactéries et de champignons. Ces auxiliaires contribuent ainsi à la décomposition du sol et à la formation d’humus.

Créer des habitats pour les acariens rouges

Dans le jardin, les acariens rouges s’installent généralement tout seuls. Ils se sentent particulièrement à l’aise dans les endroits chauds et secs. Un jardin aménagé de manière naturelle, qui n’utilise aucun produit phytosanitaire chimique, est un endroit idéal. Vous pouvez accélérer la colonisation des acariens rouges en aménageant un mur de pierres sèches ou une pelouse sèche pour ces petits animaux qui aiment la chaleur.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Getty Images