Maladies et des nuisibles dans le jardin

Lutter contre les pucerons

Dans le jardin, les pucerons apparaissent comme sortis de nulle part et s’attaquent aux jeunes feuilles ainsi qu’aux nouvelles pousses des plantes. Mais ils aiment aussi s’installer sur les plantes d’intérieur. Voici comment vous débarrasser de ce parasite assidu.

Moyens naturels et efficaces pour lutter contre les pucerons qui envahissent les jardins
Pour le bien de l'environnement, il est recommandé de combattre ces parasites de préférence avec des moyens naturels.

(chu) La rose au jardin, la tomate au potager ou la plante d’intérieur sur la tablette de fenêtre – pratiquement aucune plante n’est à l’abri des pucerons. Ces parasites des plantes ne mesurent que quelques millimètres, mais peuvent causer d’importants dégâts. Les ravageurs colonisent généralement la plante en grand nombre ou en petits groupes, aspirant la sève sucrée de la plante avec leurs trompes. Il est conseillé d’agir dès les premiers signes d’une infestation, car les pucerons se reproduisent rapidement. Nous vous donnons des conseils utiles pour reconnaître les pucerons et les éliminer de manière respectueuse de l’environnement.

Présentation succincte des pucerons

Les pucerons (Aphidoidea) sont probablement l’un des ravageurs de végétaux les plus courants. Avec les cochenilles, les pucerons lanigères et les aleurodes, ils font partie du groupe des poux des plantes. Verts, rouges ou noirs, ils ont une taille de 3 à 7 millimètres, selon l’espèce. Ils sont présents en grandes colonies ou en petits groupes, principalement sur les jeunes feuilles ou les extrémités de nouvelles pousses. Avec leur trompe, les parasites percent les cellules végétales et aspirent la sève sucrée de la plante.

Comment reconnaître la présence de pucerons ?

Les pucerons n’ont besoin que d’une petite quantité de protéines dans la sève des plantes. Le reste est donc simplement excrété par les poux. Ce miellat recouvre la plante d’une couche collante, qui est un symptôme facilement reconnaissable d’une infestation parasitaire. Les feuilles se recroquevillent et jaunissent avec le temps. Des champignons se forment sur les dépôts plus anciens. La couche de moisissure noire ne nuit certes pas à la plante, mais elle est fort inesthétique. Souvent, les pucerons attirent aussi les fourmis. Celles-ci traient littéralement les pucerons et les défendent même contre leurs prédateurs tels que la coccinelle.

Comment prévenir une infestation de pucerons ?

  • Une plante saine est moins sensible aux pucerons. Adaptez la quantité d’eau, d’engrais, l’humidité et l’emplacement aux besoins de la plante. Une plante sur-fertilisée à l’azote et placée au mauvais endroit sera assurément attaquée par les pucerons, car la sève riche est une source de nourriture bienvenue pour les ravageurs. Bon à savoir : les pucerons peuvent également être introduits par des plantes nouvellement achetées.
  • Concevez votre jardin le plus naturellement possible. Plantez, par exemple, des plantes vivaces et des herbes qui produisent des huiles essentielles. La lavande éloigne naturellement les pucerons des roses. Pour le potager, nous recommandons une culture mixte. En communauté, les plantes se protègent mutuellement des parasites.
  • Invitez les insectes utiles dans votre jardin. Coccinelles, ichneumons ou syrphes – créez des places de nidification, comme une haie de bois mort ou un hôtel à insectes, pour les ennemis naturels des pucerons.

Lutte contre les pucerons – nos meilleures astuces

Il existe de nombreux moyens de lutter contre les pucerons de manière écologique et sans utiliser d’insecticides chimiques. Voici comment combattre avec succès une infestation de pucerons sur vos plantes.

  • En cas d’infestation légère, les pucerons peuvent être éliminés à l’aide d’un jet d’eau vif. Les ravageurs ne sont pas de bons marcheurs et ne franchissent au sol pas plus de 20 à 30 centimètres.
  • Le remède maison le plus connu contre les pucerons est probablement le savon de Marseille et le savon noir. Dissolvez 50 grammes de savon dans 1 litre d’eau et pulvérisez la plante infestée avec la solution.
  • Pour lutter contre les pucerons, saupoudrez sur les feuilles de la plante de la chaux d’algues ou de la farine minérale.
  • Les pesticides à base d’huile de neem ou de colza sont très efficaces également contre les pucerons. Ces préparations bouchent petit à petit les organes respiratoires des pucerons qui finissent par étouffer.
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • iStockphoto