Aménager l’environnement et le jardin

Conseils pour la conception d'un jardin naturel

Le jardin naturel offre des habitats naturels et précieux sur le plan écologique, dans lesquels les arbustes et les plantes indigènes, mais aussi les hérissons, les chauves-souris et les grenouilles se sentent bien.

Naturgarten
Un jardin naturel ou écologique est à entretenir de manière à offrir un espace vital au monde végétal et animal indigène.

(sku) Vous rêvez d'un jardin où les visites nocturnes de hérissons et les chants d'oiseaux indigènes ne sont pas rares ? Dans ce cas, vous devez concevoir votre jardin de manière aussi diversifiée et naturelle que possible. Dans la nature, il existe d'étroites corrélations entre tous les êtres vivants et un réseau complexe présentant des dépendances mutuelles.

Veiller à la diversité des plantes dans le jardin naturel

Dans un jardin vivant et naturel, les plantes sauvages indigènes ont leur utilité. Il convient de planter le plus grand nombre possible d'espèces de plantes différentes, telles que le cornouiller, l'amélanchier, la bourdaine ou le noisetier. Des plantes sauvages indigènes pluriannuelles, telles que l'alchémille, l’ancolie, le géranium ou le lychnide apportent également de la diversité. Même si elles sont magnifiques, les plantes exotiques n'apportent en revanche aucun nutriment à la faune indigène. Le compost ne doit pas manquer dans le jardin naturel. Les déchets de jardin sont compostés dans le jardin. Il est important d'utiliser immédiatement le compost comme engrais sur place. Renoncer à utiliser de la tourbe, des engrais chimiques comme les insecticides, les fongicides et les herbicides.

Créer correctement des biotopes et des haies

Un grand nombre de différents petits biotopes, par exemple un tas de branches ou de pierres ou encore un hôtel à abeilles sauvages, accroît la diversité du jardin naturel. Une haie sauvage composée de différents arbustes indigènes est également un milieu hospitalier pour différents animaux. Le fusain, l'argousier ou le cornouiller offrent chambre et pension, par exemple aux hérissons, troglodytes et rouges-gorges. La haie est parfaite lorsqu'elle renferme aussi des plantes qui aiment l'ombre, telles que les anémones des bois, les perce-neiges ou l'ail des ours. Des nichoirs pour oiseaux ou des murs de pierres sèches offrent également des refuges bienvenus.

En outre, un herbage où poussent le plantain, le lierre terrestre, le thym ou la bugle rampante constitue un paradis pour les abeilles sauvages, les coccinelles, les araignées, les sauterelles et les mille-pattes.

Un étang peut également servir de petit biotope. Les libellules, les grenouilles, les tritons et les crapauds se sentent chez eux dans l'étang de jardin.

Il convient de restreindre autant que possible les surfaces closes dans un jardin naturel.

Animaux sauvages comme enrichissement

Les martres et les renards ne sont pas les bienvenus dans le jardin. D'autres animaux sauvages comme les hérissons, les chauves-souris ou les lézards sont en revanche un enrichissement pour tout jardin naturel. Dans notre monde bétonné, ils ont également besoin d'un refuge et peuvent contribuer à l'équilibre biologique.

Le hérisson est par exemple un hôte agréable. Son hibernation dure entre cinq et six mois. Le reste du temps, il aide à débarrasser le jardin des escargots et des vers, mais aussi des larves ou des araignées. Pour le hérisson, il suffit de préparer un tas de branches ou un tas de feuilles dans un coin ombragé.

Dans un jardin naturel, on peut également avoir le plaisir de voir les chauves-souris survoler le terrain au crépuscule. Elles sont une véritable attraction et jouent en même temps un rôle important pour contrôler les insectes nocturnes comme les moustiques ou les mites. Pour les chauves-souris, il est important de ne pas refermer chaque cavité et chaque comble.

Les écureuils ont leur habitat dans la forêt et dans les parcs et ne doivent pas être attirés dans le jardin.

L'habitat écologique demande également de l'entretien

La conception d'un jardin naturel requiert des connaissances et un savoir-faire spécifiques. Des milieux naturels doivent être créés pour permettre aux fleurs sauvages de s'épanouir. Un artisanat traditionnel est nécessaire lors de la création d'emplacements et de la construction de murs de pierres sèches. L'installation d'étangs et d'étangs de baignade demande de grandes connaissances. Un jardin naturel doit donc être conçu avec l'aide d'un expert. Comme tout autre jardin, il nécessite ensuite un entretien régulier.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • iStockphoto