ch.gini.core.components.structure.label.shoppingCart ch.gini.core.components.structure.label.search
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Les coccinelles, auxiliaires du jardin

Les coccinelles sont particulièrement efficaces. Au jardin, ces bestioles assidues aident à débarrasser les plantes des pucerons. Elles éliminent un grand nombre de nuisibles. Nous vous présentons ces insectes utiles.

Coccinelles
Les coccinelles sont particulièrement efficaces. Au jardin, ces bestioles assidues aident à débarrasser les plantes des pucerons.

(chu) Les coccinelles sont des compagnons appréciés et des auxiliaires importants au jardin. Les pucerons sont indéniablement leur plat favori. Au printemps, ces insectes à pois émergent dès les premiers rayons du soleil des fentes dans les murs ou des amas de feuilles mortes. C’est là que ces coléoptères passent la saison froide en léthargie profonde, en compagnie de congénères. Dans le langage courant, on appelle aussi la coccinelle « bête à bon Dieu » et on aime penser qu’elle porte bonheur. Elle serait une sorte de messagère du ciel, disposée à emmener nos vœux jusqu’à Dieu. On dit aussi qu’elle protège les enfants. Faites donc un vœu la prochaine fois qu’une coccinelle atterrira sur votre main ! Voici comment offrir aux coccinelles, un habitat idéal dans votre jardin.

Présentation succincte des coccinelles

La coccinelle (Coccinella) est le coléoptère porte-bonheur par excellence et sans doute un des insectes les plus appréciés. Il en existe plus de 6000 espèces dans le monde, dont 75 en Europe. La coccinelle à sept points, celles à dix points, la coccinelle asiatique ainsi que la coccinelle à vingt-deux points comptent parmi les représentants les plus connus de cet insecte utile zélé. Leurs points noirs sur fond rouge sont une de leurs caractéristiques communes. Après l’éclosion, il faut quelques heures avant que les couleurs ne commencent à être visibles. Après le durcissement de la chitine, les opercules prennent une couleur rouge vif. Les points symétriques commencent alors à bien se voir. La tête, le buste, ainsi que la partie inférieure du corps, tout comme les six pattes, sont généralement de couleur noire. Selon leur espèce, les coccinelles peuvent atteindre entre 1 et 12 millimètres. Généralement, les coléoptères à pois ont un cycle de vie d’un an, parfois de deux ans. Selon les conditions météorologiques et alimentaires, un coléoptère adulte peut, en effet, survivre à un deuxième hiver.

Larves des pucerons
Les « lions des pucerons », nom donné aux larves écloses de ces auxiliaires, avalent entre 400 et 600 pucerons jusqu’à leur nymphose.

Le programme alimentaire des coccinelles

Les coccinelles se nourrissent de pucerons. Et ces petites bêtes ont un appétit féroce. Les « lions des pucerons », nom donné aux larves écloses de ces auxiliaires, avalent entre 400 et 600 pucerons jusqu’à leur nymphose. En une saison, plus de 100 000 insectes nuisibles sont ainsi avalés par la descendance d’une seule femelle. Les années pauvres en pucerons, ces insectes se nourrissent du pollen des plantes en fleur.

Mode de vie des coccinelles

Si la coccinelle est répandue dans le monde entier, elle est particulièrement à l’aise dans les régions chaudes tropicales à subtropicales. C’est pourquoi elles y sont représentées de manière significativement plus variée que chez nous, en Europe. La coccinelle vit dans les forêts, les zones de prairies, les landes et marécages et, par chance, également dans nos jardins. Bien entendu, elles choisissent de préférence ceux aménagés de la manière la plus naturelle possible, présentant une grande richesse végétale.

Les avantages d’avoir des coccinelles au jardin

Les coccinelles sont des insectes utiles importants au jardin. Juste après leur réveil au printemps, la faim les tenaille tout particulièrement. En moyenne, chaque spécimen avale jusqu’à 50 pucerons par jour. Assidue, la coccinelle est donc particulièrement présente sur les plantes fortement infestées. Lors de leur chasse aux pucerons, les coléoptères doivent s’imposer contre leurs amies protectrices : les fourmis. En effet, ces dernières sont aux petits soins pour les pucerons, car elles raffolent de leurs sécrétions sucrées. Lorsqu’un coléoptère s’approche d’une fourmi, une lutte acharnée s’engage. La coccinelle ne se laisse pas facilement décourager et sait se défendre. Elle produit une sécrétion dégageant une forte odeur, faisant fuir la fourmi.

Créer des habitats pour les coccinelles

Les coccinelles se sentent particulièrement bien dans les jardins aménagés de manière naturelle. Un tas de feuilles mortes en automne, des buissons denses, des murs en pierres naturelles non crépis ou des fissures dans les murs des maisons leur offrent un abri idéal pour passer l’hiver. Si les pucerons font partie de leurs repas favoris, les coccinelles se nourrissent également de pollen. Pour attirer les coccinelles, plantez donc des plantes à fleurs dans votre jardin. Vous offrirez ainsi à cet auxiliaire une source de nourriture bienvenue, notamment les années pauvres en pucerons. Les herbes aromatiques et les légumes-tubercules comptent parmi les plantes sur lesquelles les coccinelles aiment se poser. Ciboulette, aneth, menthe, coriandre, fenouil et ail – les coccinelles les apprécient autant que les amateurs de cuisine.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto