Maladies et des nuisibles dans le jardin

Lutter contre les limaces

Les limaces affamées se sont attaquées aux légumes et aux plantes de jardin. Par temps humide, elles sortent de leur cachette et rongent les feuilles des plantes. Voici comment reconnaître les principales espèces de ce nuisible et les combattre avec succès.

Schnecken bekämpfen
Les limaces affamées se sont attaquées aux légumes et aux plantes de jardin.

(chu) Qui possède un jardin, est confronté aux limaces et doit les combattre. Les limaces voraces entraînent des dommages considérables par leur activité alimentaire. Elles aiment notamment dévorer les jeunes plants de légumes. Ces animaux affamés n’épargnent pas non plus d’autres plantes de jardin, telles que les hostas. Ils dévorent les feuilles à grande vitesse. Il existe un grand nombre d’espèces de limaces nuisibles. Nous vous présentons les principaux représentants et vous donnons quelques conseils utiles pour les combattre.

Brève présentation des limaces

Les limaces peuvent devenir un véritable fléau dans le jardin. Escargots ou limaces : ces petits nuisibles sont particulièrement actifs par temps humide. Les escargots n’entraînent généralement aucun dommage. Les limaces qui rongent les salades et autres légumes font néanmoins le désespoir du jardinier. Les limaces nuisibles que l’on trouve dans le jardin sont les suivantes : la loche laiteuse (Deroceras reticulatum), la limace des jardins (Arion hortensis) et la limace espagnole (Arion vulgaris). La loche laiteuse présente une taille de 3,5 à 5 centimètres environ et a un corps brun-gris doté de taches réticulées. La limace des jardins de couleur rougeâtre, brun et noir présente une taille impressionnante de 10 à 15 centimètres. La limace espagnole est de couleur rouge brique à marron et présente une taille de jusqu’à 15 centimètres. Dans nos conditions climatiques, les limaces ne produisent généralement qu’une génération par an. Les limaces sont hermaphrodites : chaque animal possède des organes génitaux féminins et masculins. C’est pourquoi elles peuvent s’accoupler mutuellement, puis pondre des œufs. Selon l’espèce de limace, les œufs blanchâtres et jaunes sont déposés dans la terre du mois de juin jusqu’à la fin de l’été. Les œufs y hibernent et y sont protégés de la sécheresse jusqu’à l’éclosion au printemps suivant. La ponte d’une limace espagnole compte par exemple jusqu’à 220 œufs. Les limaces sont généralement très sensibles à la sécheresse. C’est pourquoi les animaux adultes se cachent en journée et ne sortent que le soir ou par temps de pluie pour chercher de la nourriture.

Reconnaître une infestation par les limaces

Les feuilles de salade, de haricots, de choux ou de hostas sont particulièrement appréciées des limaces. Les dommages causés par le rongement est très facile à reconnaître. Les animaux actifs la nuit dévorent les feuilles de la plante depuis le bord. Les feuilles présentent alors de petits trous. Les plants de légumes fraîchement plantés sont généralement complètement dévorés. Les traces de bave laissées par les animaux indiquent également une infestation par les limaces.

Comment prévenir une infestation par les limaces

  • Ne procédez à l’arrosage que le matin afin que les plantes et la terre puissent bien sécher d’ici le soir. Vous prévenez ainsi les maladies fongiques et tenez les limaces à l’écart. Les limaces préfèrent une terre humide.
  • Aérez régulièrement la terre des plates-bandes. Une terre grumeleuse ne présente ainsi aucune cavité où les limaces aiment y pondre leurs œufs.
  • Les sols argileux peuvent être très bien améliorés à l’aide de sable et de compost. Une terre fine n’offre pas de bonnes conditions de vie aux limaces.
  • Plantées dans des plates-bandes surélevées, les plants de légumes ne sont que difficilement accessibles pour les limaces.
  • Arrosez régulièrement les plantes, pas sur les feuilles, mais directement au sol. Le matin est le moment idéal pour arroser les plantes. La plante peut alors bien sécher au cours de la journée et est donc ainsi moins sujette aux maladies fongiques.
  • L’ancienne écorce broyée doit être retirée et compostée au printemps. Vous ôtez ainsi les nombreux œufs de limaces de la plate-bande. Un compost sain et actif développe des températures élevés et tue ainsi les œufs.

Nos meilleurs conseils pour lutter contre les limaces

Dans le jardin, il est possible de combattre les limaces à l’aide de méthodes variées. Les mesures occasionnelles ne sont généralement pas suffisantes pour parer à une infestation par les limaces. Voici nos conseils pour combattre efficacement les limaces nuisibles.

  • La collecte de limaces s’est avérée être une méthode extrêmement efficace. Le meilleur moment pour y procéder est tôt le matin ou après une averse. Posez quelques planches sur les plates-bandes la veille. Étant donné que les limaces se cachent sous les planches, vous n’avez pas à les chercher longtemps.
  • Les coureurs indiens se nourrissent de limaces nuisibles. S’ils patrouillent dans le jardin, les limaces disparaissent. Pour les jardins où il n’est pas possible d’élever des coureurs indiens, nous recommandons l’utilisation de limaces léopard carnivores (Limax maximus). Les escargots assassins se nourrissent principalement d’autres limaces et de leurs œufs. Les limaces léopard peuvent être achetées dans le commerce spécialisé.
  • Les granulés anti-limaces doivent être répandus au printemps. La décimation précoce en mars ou en avril vous préserve d’une grande invasion de limaces. Optez pour les granulés anti-limaces à base de phosphate de fer car ils sont inoffensifs pour les hérissons, les animaux domestiques et l’homme. Une fois que les escargots en ont mangé, ils perdent leur appétit et se retirent dans la terre où ils meurent.
  • Les escargots nuisibles peuvent être très bien combattus à l’aide de nématodes de l’espèce Phasmarhabditis hermaphrodita. Une infestation par des parasites qui sont disponibles dans le commerce spécialisé entraînent la mort des escargots.
  • Des pièges à bière conviennent pour les petites surfaces. Les gobelets doivent être enterrés jusqu’au bord et être remplis de bière. Ces pièges permettent d’obtenir de bons résultats en février et en mars. Il faut ensuite renoncer à leur utilisation. Pendant la période de végétation, l’odeur de bière attirent les escargots de loin. 
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto