Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Le bon emplacement pour les orchidées

Les orchidées comptent parmi les plantes d’ornement les plus appréciées. En ce qui concerne l'emplacement, il est important de veiller à la bonne température et à la lumière.

Orchideen richtig pflegen
En ce qui concerne l'emplacement, il est important de veiller à la bonne température et à la lumière.

(ves) Aucune autre famille de plantes n’est aussi largement répandue que celle des orchidées : on les trouve dans presque tous les espaces vitaux écologiques disponibles. Ainsi, le nombre des espèces naturelles est d’environ 30 000 – et si on ajoute les hybrides, le nombre des espèces d’orchidées avoisine les 110 000.

Espace vital naturel

La plupart des orchidées indigènes provenant des zones tempérées et des steppes sèches ont une vie terrestre et sont donc enracinées dans le sol. Sous les tropiques, où la concurrence entre les plantes est plus rude, un grand nombre d’orchidées pousse sous forme de plantes parasites – dites épiphytes – sur les troncs et les branches d’arbres et d’arbustes. Là où les conditions naturelles sont particulièrement arides, les orchidées vivent aussi sous forme de lithophytes – c’est-à-dire qu’elles poussent sur des pierres. La taille des orchidées varie entre quelques millimètres et plusieurs mètres.

Température

Seules quelques orchidées supportent des températures au-dessous de zéro et dépassant 35 °C. On distingue trois zones de température :

  • Les orchidées poussant au frais : en hiver, au moins 4 à 6 °C, en été, au maximum 25 °C.
  • Les orchidées poussant à températures modérées : en hiver, au moins 10 à 12 °C, en été, au maximum 30 °C.
  • Les orchidées poussant au chaud : en hiver, au moins 16 à 18 °C, en été, au maximum 35 °C.

La plupart des espèces d’orchidées n’apprécient pas l’ensoleillement direct, mais nécessitent néanmoins un emplacement clair. Un rebord de fenêtre dirigé vers l’est, l’ouest ou le nord convient donc lorsque la lumière est suffisante. Si la clarté est insuffisante, on peut y remédier au moyen d’une lampe pour plantes.

Culture en serre

Une serre offre des conditions de culture idéales aux espèces d’orchidées plus sensibles : en hiver, protection contre le gel et les basses températures, en été contre les températures trop élevées. La situation et l’orientation d’une serre dépendent des orchidées qu’elle doit abriter. Si l’on souhaite aménager une serre pour orchidées avec chauffage, ventilateurs d’aération et système de brumisation, mieux vaut se faire conseiller par un éleveur d’orchidées professionnel.

Culture en appartement

De nombreuses espèces d’orchidées peuvent être librement croisées. Ainsi, il a été créé d’innombrables hybrides artificiels qui sont faciles à cultiver à l’intérieur, à condition de respecter certaines règles de base.

Substrat

Il existe différents substrats qui sont employés dans la culture des orchidées. L’écorce de pin figure parmi les préférés et convient à la plupart des espèces d’orchidées. Le charbon de bois augmente la perméabilité à l’eau d’un substrat ; il est par conséquent utile de l’ajouter au substrat à raison de 20 % au maximum. Le sable grossier ainsi que le gravier de rivière et le gravier quartzeux contribuent également à l’amélioration du drainage.

Culture en pots

Pour les orchidées en pot, on emploie le plus souvent des pots bas en matière plastique : le diamètre est supérieur à la hauteur, et par conséquent, il n’est plus nécessaire de placer une couche de drainage. Les pots en plastique normaux conviennent également bien pour de nombreuses espèces d’orchidées qui développent un vaste système de racines. Dans ce cas, on place une couche de gravier grossier au fond du pot pour améliorer le drainage. Dans le choix des pots, l’important est que ceux-ci soient stables et que leur fond comporte de nombreux trous d’écoulement.

Culture épiphytique

Les orchidées qui poussent, dans la nature, sur des troncs ou des branches d’arbre, préfèrent également en culture un fond qui garde leurs racines à l’air. Les morceaux d’écorce de liège, les branches de sureau et les ceps de vigne, coupés et séchés en hiver, conviennent le mieux à cet effet. La plante est fixée fermement au sol avec du fil à fleurs et le tout est accroché au mur ou au plafond.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto