Protection contre les tremblements de terre

Risque de séisme et qualité du sol

La qualité du sol est un facteur important lors de la planification de bâtiments parasismiques et quant au risque sismique d'une région. Plus un sol est instable et mou, plus les secousses sont fortes et les dégâts considérables en cas de séisme. Les classes de sols de fondation de la Confédération fournissent des renseignements à ce sujet.

Le sol: indicateur d'un possible risque de séisme
Les classes de sols de fondation définies par la norme SIA 261 répartissent le sol de fondation (jusqu'à une profondeur de jusqu'à 30 mètres) en six catégories (A à F).

La plupart des bâtiments en Suisse présentent une sécurité sismique inconnue ou en partie trop faible. En cas de sinistre, il faut s'attendre à des dégâts considérables. 

Lors de la détermination des effets sismiques, qui sert de base à la mesure et au contrôle des bâtiments, il faut donc tenir compte de l'amplification du signal sismique par les conditions géologiques locales. En effet, le sol de fondation local est déterminant pour l'intensité et la durée des secousses pendant un séisme.

Classes de sols de fondation suisses

La classe de sol de fondation est essentielle pour déterminer les effets d'un séisme sur un bâtiment. Les classes de sols de fondation définies par la norme SIA 261 répartissent le sol de fondation (jusqu'à une profondeur de jusqu'à 30 mètres) en six catégories (A à F). A correspond à la roche dure alors que F se réfère aux sols instables. Les classes de sols de fondation servent d’aide pour appliquer les normes relatives aux structures porteuses et doivent par conséquent être prises en compte lors de la planification de bâtiments parasismiques. 

La carte des classes de sol de fondation est une carte de référence qui n'est juridiquement pas contraignante. Elle fournit un aperçu global des régions dont le sol de fondation présente ou non un risque sismique.

Les autorités ne peuvent et ne veulent pas se prononcer quant à la qualité du sol dans un cas concret. Le maître d'ouvrage privé et propriétaire du terrain est en tous les cas responsable en cas de sinistre. 

Tableau des classes de sols de fondation (version 2014) de la norme SIA 261

A   Rocher ou formation géologique analogue avec une couverture de terrain meuble d'au plus 5 m d'épaisseur en surface.
B   Dépôts de sable et gravier très compacts ou d'argile très ferme, d'une épaisseur d'au moins quelques dizaines de mètres, caractérisés par une augmentation progressive des propriétés mécaniques avec la profondeur.
C   Dépôts de sable et gravier moyennement compacts à compacts ou d’argile ferme, d'une épaisseur de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres.
D   Dépôts de terrain meuble non cohésif, lâche à moyennement compact (avec ou sans couches cohérentes molles), ou à prédominance de terrain meuble cohésif de consistance molle à moyenne.
E   Couche superficielle de terrain meuble avec des valeurs correspondant à la classe C ou D et d'une épaisseur comprise entre 5 m et 20 m, reposant sur un matériau avec une valeur de la classe A.
F   Dépôts à structure sensible, organiques et très mous (p. ex. tourbe, craie lacustre, argile molle), avec une épaisseur supérieure à 10 m.
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Office fédéral de l'environnement OFEV (Séismes: Cartes de classes de sols de fondation)