Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Nouvelles fenêtres : comment choisir le bon produit

Les fenêtres sont souvent considérées comme les « yeux de la maison ». Elles font entrer la lumière dans les pièces, aident à économiser de l’énergie et influencent l’apparence extérieure. Les divers matériaux vous permettent d’obtenir différentes qualités.

Les fenêtres éclairent les espaces de travail et de vie, ouvrent les pièces sur l’extérieur et les rendent visuellement plus spacieuses.
Les fenêtres éclairent les espaces de travail et de vie, ouvrent les pièces sur l’extérieur et les rendent visuellement plus spacieuses.

Les fenêtres nous permettent de voir le monde extérieur. Et en tant que source de lumière passive, elles éclairent les espaces de travail et de vie et font paraître les pièces visuellement plus spacieuses. Il existe une grande variété de types de construction, de matériaux de cadre et de couleurs. On trouve également des variantes de produits différenciées, répondant aux besoins en cas de transformation et aux exigences liées à la préservation des monuments historiques. Au-delà des exigences esthétiques, une fenêtre doit remplir les fonctions suivantes :

  • Utilisation de la lumière du jour, vision sans reflet sur l’extérieur
  • Protection thermique
  • Protection contre le vent et les intempéries
  • Aération et climat intérieur agréable
  • Insonorisation
  • Protection contre les effractions
  • Protection incendie
  • Gain passif d’énergie solaire
  • Entretien et utilisation aisés

Cadre de fenêtre : les matériaux disponibles

Les fenêtres en bois sont appréciées. Les propriétés suivantes caractérisent le matériau du cadre :

  • Longue durée de vie
  • Propriétés isolantes optimales : en hiver, le froid reste dehors, en été la chaleur ne pénètre pas dans les pièces.
  • Bilan écologique positif : la matière première bois pousse dans nos forêts.
  • Une apparence naturelle : les fenêtres en bois sont disponibles en épicéa, pin, mélèze, sapin de Douglas ou chêne.
  • Grande diversité de conception : toutes les couleurs sont possibles ; les fenêtres en bois peuvent être facilement repeintes.
  • Les fenêtres en bois peuvent être fabriquées dans n’importe quelle forme.
  • Les fenêtres en bois sont relativement chères.
  • La durée de vie est plus restreinte que celle d’un cadre en aluminium, par exemple.

La fenêtre bois-aluminium est techniquement mature, fiable et convient également à une isolation thermique supérieure à la moyenne. La couverture extérieure en aluminium améliore la protection contre les intempéries et facilite l’entretien. Les profils en aluminium peuvent également être réalisés dans une large gamme de couleurs. Le cadre en bois intérieur, lui, confère aux pièces un confort douillet. Une fenêtre bois-aluminium est généralement plus chère qu’une fenêtre en plastique.

La fenêtre en plastique ou en plastique-aluminium est une alternative avantageuse, de plus en plus utilisée. Sa surface ne nécessitant aucun entretien la rend plus résistante aux intempéries, en comparaison avec celle en bois. Les combinaisons plastique/aluminium sont plus durables, sans engendrer de concessions en termes d’isolation thermique. En revanche, la conception des couleurs est plus complexe et donc plus coûteuse. Dans le cas de cadres blancs, on estime que les fenêtres en plastique ne diffèrent pas des fenêtres en plastique-aluminium en termes de durabilité. 

Variantes de vitrages et de fabrication du cadre

Les variantes de vitrage et de fabrication du cadre s’adaptent aux besoins spécifiques. Outre le choix des matériaux, la conception influence également le coût des produits. Il convient de tenir compte des critères suivants :

  • Le triple vitrage est la norme du marché. Les interstices sont remplis d’un gaz noble, argon ou krypton, ou d’air sec, afin d’augmenter l’effet d’isolation thermique.
  • Pour les fenêtres devant être installées sur la façade sud ou ouest, il convient de tenir compte de la transmission spécifique de la lumière. Cela permet d’apporter une protection supplémentaire contre la surchauffe des pièces.
  • Verre feuilleté de sécurité (VSG) : selon l’épaisseur du film incorporé, des forces de plusieurs centaines de kilogrammes sont nécessaires pour parvenir à briser la vitre.
  • Les types d’ouverture les plus courants sont la fenêtre battante, la fenêtre oscillante et la fenêtre oscillo-battante. Les portes-fenêtres se déclinent en fenêtres coulissantes parallèles, fenêtres coulissantes à levage et systèmes coulissants pliables. En Suisse, les fenêtres basculantes et pivotantes (l’axe de rotation se trouve au centre du cadre) sont présentes uniquement dans les anciens bâtiments ou sous forme de fenêtres de toit.
  • Les croisillons sont un élément de conception pour les bâtiments historiques. Il en existe sous la forme de « vrais » croisillons insérés dans le verre, de croisillons en aluminium bon marché incorporés dans l’espace entre les vitres, de croisillons « viennois » qui donnent l’impression d’un « vrai » croisillon, ou de croisillons superposés, faciles à retirer pour le nettoyage de la fenêtre.
  • Le verre structuré permet une conception personnalisée.

Isolation et étiquette-énergie des fenêtres

La technique de construction des fenêtres a fait de grands progrès. Il y a trente ans, les parties de construction translucides avaient encore la réputation d’être « énergivores ». Entre-temps, les valeurs d’isolation thermique ont été améliorées à tel point qu’elles peuvent même rivaliser avec les enveloppes opaques. Cela permet non seulement d’accroître l’efficacité énergétique, mais aussi d’améliorer la sensation de confort : les faibles variations de température au niveau du cadre de la fenêtre empêchent la formation de condensation. L’isolation thermique est mesurée sur la base du « coefficient U », lequel indique la quantité d’énergie qui traverse une surface de 1 m² en une seconde, lorsque les températures de l’air des deux côtés diffèrent de 1 kelvin. Les meilleures fenêtres atteignent un coefficient U de 0,5 W/m2K. L’étiquette-énergie des fenêtres fournit une déclaration indépendante des valeurs énergétiques.

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto