Panier Chercher
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Pose de fenêtres à isolation thermique

Il ne vaut guère la peine de rénover les vieilles fenêtres. Les nouvelles fenêtres à isolation thermique coûtent généralement moins cher que la rénovation de fenêtres qui fuient. Cela permet également de réduire les coûts de chauffage réguliers.

Wärmeschutzfenster
L'installation de fenêtres à isolation thermique a plusieurs avantages

L’installation de nouvelles fenêtres à isolation thermique présente divers avantages :

  • réduction d’environ 60 % des pertes de chaleur par l’enveloppe du bâtiment
  • réduction les coûts de chauffage
  • agréable climat d’habitat
  • 50 % de bruit extérieur en moins
  • augmentation de la valeur de la propriété résidentielle de 2 % à 3 %

Choisir les bonnes fenêtres d’isolation thermique

Une bonne fenêtre d’isolation thermique présente diverses caractéristiques :

  • un maximum d’énergie solaire entre dans la maison
  • faible émission de chaleur vers l’extérieur
  • la proportion du cadre de la fenêtre est la plus faible possible afin d’augmenter la surface vitrée
  • Si nécessaire, la perméabilité spécifique de la chaleur ou de la lumière dans le vitrage peut être définie

Les fabricants se sont adaptés à la demande du marché de la construction pour des fenêtres de grande qualité et présentent des gammes de produits diversifiées. Ainsi, le choix du matériau (bois, plastique ou métal) n’a pratiquement plus d’influence sur la qualité énergétique et écologique des fenêtres. Des fenêtres à triple vitrage sont également disponibles dans l’assortiment standard. Celles-ci, en plus des exigences légales minimales, répondent également aux exigences des normes de construction telles que Minergie ou Minergie-P.

Lors de la rénovation de l’enveloppe du bâtiment, la mise en place de telles fenêtres est une première étape. Les fenêtres à triple vitrage avec une valeur U (verre) inférieure à 0,70 W/m2K sont une condition obligatoire pour bénéficier des subventions du programme Bâtiment national. Il convient toutefois de noter que le remplacement des fenêtres doit être associé à d’autres mesures.

Une analyse de l’Office fédéral de l’énergie confirme l’efficacité et la popularité du remplacement des fenêtres dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments : entre 1996 et 2009, les anciennes fenêtres de près d’une maison individuelle sur deux ont été remplacées par de nouvelles versions plus efficaces sur le plan énergétique.

Annonce

Calculateur de rénovation

Quels sont mes besoins actuels en chaleur et quelle est la quantité de CO2 émise par mon chauffage ? Quels éléments doivent être rénovés et quand, combien cela coûte-t-il et quelles subventions puis-je obtenir ? Le calculateur de rénovation myky répond à ces questions et à bien d'autres encore.

myky Sanierungsrechner

Cinq fenêtres en comparaison

Type de fenêtre Simple vitrage1) Ancien double vitrage1) Fenêtre standard (avec double vitrage)2) Fenêtre Minergie3) Fenêtre Minergie-P4)
Perte de chaleur en watts par m2 et en degrés de différence de température (parties de construction entières)   5 watts   2 - 3 watts   1,2 watt   1 watt   0,8 watt
Consommation de mazout pour un immeuble d’habitation avec 50 m2 de fenêtres   2125 litres   1275 litres   412 litres   412 litres   330 litres
  Frais de chauffage avec un prix du mazout de Fr. 95.–/ 100 litres5)   Fr. 2187.00 166 %   Fr. 1312.20 100 %   Fr. 424.00 33 %   Fr. 424.00 33 %   Fr. 339.65 27 %
1) Bâtiments anciens, avant l’assainissement énergétique ; 2) Minimum légal selon les recommandations des directeurs cantonaux de l’énergie (selon MoPEC 2008 ou SIA 2009) ; 3) Spécifications selon le module Minergie ; 4) Valeur standard selon Topfenster ; 5) Version août 2021

Les normes relatives aux fenêtres

Propriétés Fenêtre standard Fenêtre Minergie Fenêtre performante (Minergie P)
Validité Norme juridique minimale dans les cantons Certifiable en tant que module unique Fenêtres avec triple vitrage
Isolation thermique ; valeur U 1,2 W/m2K 1 W/m2K 0,8 W/m2K
Prix indicatifs * Fr. 900.– / m2 Fr. 1150.– / m2 Fr. 1350.– / m2
Les prix indicatifs sont basés sur une évaluation du Programme Bâtiments

Comment aérer correctement

Comme les nouvelles fenêtres sont très étanches et réduisent donc le renouvellement de l’air, il est important d’aérer correctement manuellement. Vous pouvez prévenir les dommages causés par l’humidité et la mauvaise qualité de l’air intérieur en prenant les mesures simples suivantes :

  • aérer brièvement et vigoureusement
  • aérer régulièrement en créant des courants d’air (erreur : aération continue non contrôlée avec des fenêtres basculantes)

Échange d’air mécanique

Une meilleure solution – également pour prévenir les dommages causés par l’humidité sur les murs intérieurs – est offerte par le renouvellement mécanique et automatique de l’air. Les systèmes de ventilation douce ainsi que les systèmes d’évacuation d’air étendus assurent un échange d’air sans courant d’air avec un apport et une évacuation de l’air contrôlés. Ces variantes de ventilation permettent de faire entrer de l’air frais de l’extérieur qui, si nécessaire, est conduit dans le sous-sol ou à travers un échangeur de chaleur dans le système de récupération de chaleur pour le préchauffage ou le refroidissement. L’entrée dans l’espace de vie ne suscite aucun courant d’air. D’autre part, avant d’être diffusée à l’air libre, la chaleur est extraite de l’air rejeté vicié au niveau de l’échangeur de chaleur. Les filtres de la prise d’air d’alimentation peuvent empêcher la saleté de la rue et la poussière fine d’entrer. Comme l’apport d’air frais fonctionne indépendamment de l’ouverture des fenêtres, la protection contre les bruits extérieurs est également améliorée.

Coûts d’un système de ventilation douce

Si un système de ventilation douce est installé dans une maison individuelle, il faut s’attendre à des coûts supplémentaires de 15 000 à 25 000 francs. Dans un immeuble d’habitation, les coûts par appartement sont d’environ 10 000 francs.

  • Auteur :
  • infomaison, Office fédéral de l'énergie
  • Image :
  • istockphoto