Insectes utiles et animaux du jardin

Un jardin à papillons

Dans un jardin à papillons, un véritable buffet est dressé pour les charmants insectes aux ailes colorées. En veillant à un mélange équilibré de plantes nourricières et de plantes nectarifères, vous favorisez les espèces utiles. Découvrez comment créer un jardin naturel pour les papillons – un précieux habitat qui leur fournit nourriture et abri.

Un jardin à papillons
Dans un jardin à papillons, un véritable buffet est dressé pour les charmants insectes aux ailes colorées.

(chu) Dans le jardin, les papillons colorés virevoltent, insouciants, de fleur en fleur. Ces insectes élégants et délicats perçoivent le parfum des fleurs grâce à leurs antennes. Les yeux à facettes des papillons leur permettent de reconnaître les couleurs et les formes des fleurs. Les papillons citron et leurs congénères absorbent le doux nectar contenu dans les fleurs à l’aide de leurs longues antennes. Ce faisant, une partie du pollen se colle au corps poilu du papillon et se dépose plus loin, lorsqu’il visite la fleur suivante. Ainsi, les insectes utiles du jardin naturel apportent une contribution importante à l’écosystème et assurent la reproduction de nombreuses plantes. Dans un jardin à papillons, un mélange équilibré de plantes nourricières et nectarifères fournit aux papillons une source de nourriture sûre au cours de leur cycle de vie (œuf-chenille-chrysalide-papillon). Les papillons choisissent toujours les plantes nourricières adéquates pour y pondre leurs œufs, afin que les chenilles – gloutonnes – aient de quoi faire leur premier festin. Après la nymphose et la transformation en papillon, les plantes nectarifères leur offrent un buffet garni.

Créer un jardin à papillons

Plus il est naturel et sauvage, mieux c’est : un jardin conçu près de la nature est un véritable paradis pour les papillons. Si vous souhaitez héberger des animaux dans votre jardin, vous devez de manière générale éviter les pesticides chimiques. Votre imagination n’a aucune limite dans l’aménagement d’un jardin à papillons. Dans le jardin, même un petit coin peut déjà se transformer en précieux habitat pour les papillons. Une prairie de fleurs colorées peut en être la pièce maîtresse. Celle-ci est fauchée deux fois par an, mais jamais complètement. Une haie d’arbustes sauvages en fleur, une plate-bande d’arbrisseaux ou un carreau d’herbes aromatiques offrent aux papillons un panaché de plantes nourricières et nectarifères. Un bol rempli de pierres et d’un peu d’eau leur permet de s’abreuver. En hiver, un tas de pierres et de branches ou un mur de pierres sèches se transforment en abri pour les chenilles et les chrysalides des papillons.

Les meilleures plantes nourricières et nectarifères pour les papillons

Des plates-bandes fleuries, des carreaux d’herbes aromatiques et des haies d’arbustes sauvages – un mélange varié de plantes nourricières et nectarifères, offrant un habitat idéal pour les papillons tout au long de l’année, voilà le b.a.-ba d’un jardin à papillons. La couleur violette est particulièrement appréciée des papillons. Les fleurs d’aster et d’hysope anisée, par exemple, exercent un grand attrait sur les insectes. Les fleurs doubles sont souvent boudées, car le rendement y est faible – le nectar étant plus difficile à atteindre.

Plantes nourricières pour les chenilles 

saule (Salix caprea), laurier (Rhamnus frangula), aubépine (Crataegus monogyna), genêt (Genista hybride), mûre (Rubus hybride), framboise (Rubus idaeus), chèvrefeuille (Lonicera hybride), orpin (Sedum telephium), phlox paniculé (Phlox paniculata), centaurée (Centaurea hybride), chardon bleu (Echinops ritro), violette odorante (Viola odorata), fenouil (Foeniculum vulgare), aneth (Anethum graveolens), thym (hybrides du thym).

Plantes nectarifères pour les papillons 

viorne obier (Viburnum opulus), pruniellier (Prunus spinosa), aster (Ochtendgloren), caryoptéris (Caryopteris x clandonensis), erigeron hybride, aubriète (Aubrieta), agastache rugueuse (Agastache rugosa), corbeille d’or (Aurinia saxatilis), anémone d’automne (Anemone hupehensis), millepertuis (Hypericum hybrides), lavande (Lavandula angustifolia), primevère (Gaura lindheimeri), arénaria (Arenaria montana), primevère argentée (Cimicifuga racemosa), tournesol (Helianthus annuus), rudbeckia (hybrides de rudbeckia).

Quartiers d’hiver dans un jardin à papillons

Rares sont les papillons qui passent l’hiver en tant que tels. Papillons migrateurs, l’amiral et la vanesse du chardon s’envolent vers les régions plus chaudes d’Europe. Dans le jardin, le papillon citron hiberne, quasi inerte, dans un endroit abrité. Il trouve refuge dans l’abri de jardin, sous une branche ou dans un tas de feuilles. Saviez-vous qu’un antigel naturel, sous forme de glycérine, circule dans les veines du papillon citron pour l’empêcher de mourir de froid ? Ainsi, les papillons citron peuvent survivre sans aucun problème à une température allant jusqu’à -20 °C . Le sphynx demi-paon et le sphinx du troène passent l’hiver sous forme de chrysalides dans les crevasses des murs ou sur les clôtures des jardins. Pendant les mois d’hiver, les espèces telles que le myrtil ou le demi-deuil sont au stade de chenilles, nichées dans les arbustes et les arbres.

Comment créer un endroit où les papillons peuvent passer l’hiver ?

  • Les tas de feuilles, de broussailles et de pierres offrent aux papillons un abri pour l’hiver.
  • Ne rangez pas complètement votre jardin en automne. Dans les bordures non taillées ou dans une haie de mûres, les chenilles, les chrysalides et les papillons passeront l’hiver confortablement.
  • Les papillons aiment se réfugier dans les plantes grimpantes, comme le chèvrefeuille des bois, la vigne sauvage ou le lierre. Ne coupez donc pas les plantes grimpantes avant le printemps.
  • Construisez un hôtel à insectes, avec de petites fentes pour les papillons (environ 3 à 6) au lieu d’entrées béantes. Votre hôtel sera ainsi parfaitement adapté aux besoins des papillons.
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto