Panier Chercher
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Une surélévation permet de gagner de l’espace habitable

La surélévation d’un bâtiment existant est une possibilité de gagner de la surface habitable ou utilisable. Avant que cette mesure d’extension ne soit réalisée, il convient d’examiner le règlement de construction, la statique ainsi que les exigences énergétiques.

Surélévation : comment gagner de l’espace habitable
La surélévation permet d’obtenir davantage d’espace utile climatisé.

(pg) En Suisse, le terrain bâtissable dans les régions urbaines et périphériques est devenu rare et cher. Le manque d’espace ou la nécessité imminente d’effectuer des travaux d’assainissement au niveau du toit ou de l’enveloppe du bâtiment motive les propriétaires de maisons individuelles et collectives à étudier la question de la surélévation du bâtiment. Contrairement à l’aménagement d’un grenier pour optimiser la surface habitable, comme son nom l'indique, la surélévation consiste en l’extension de la maison par l’ajout d’un ou même de plusieurs étage(s). De toutes nouvelles pièces sont ainsi créées sur les structures d’étages existantes.

La surélévation est une tâche réservée aux experts

Chaque bâtiment ne peut pas sans autre supporter des étages supplémentaires. Quiconque songe à surélever son immeuble a donc tout intérêt à consulter d’emblée un architecte. Celui-ci clarifiera, dans un premier temps, si la réalisation du projet est possible et si oui, quelle est la méthode de construction la plus judicieuse pour cela. 

Pas de surélévation sans permis de construire

La question de la hauteur autorisée et de la structure de la surélévation pouvant être réalisée à un certain endroit est réglée par des lois et des ordonnances édictées par la Confédération, les cantons et les communes. Le règlement de construction et de zones des communes définit, par exemple, le nombre d’étages autorisé pour un bâtiment dans une certaine zone à bâtir et quelles limites de hauteur les faîtes des toits doivent respecter. Il est difficile pour les profanes de s’y retrouver. La surélévation d’un bâtiment est par conséquent dans tous les cas une tâche de construction complexe. Dans toute la Suisse, on peut partir du principe qu’un permis de construire en bonne et due forme est nécessaire pour ce genre de projet. En principe, les autorités accueillent favorablement les surélévations. D’une part, les terrains à bâtir doivent être mieux utilisés – un souhait que la surélévation satisfait – et généralement une optimisation énergétique est atteinte dans la foulée. Parallèlement à la procédure de permis de construire, il est recommandé de dévoiler à temps vos plans de surélévation à votre voisinage afin d’éviter, dans la mesure du possible, les objections susceptibles de retarder la réalisation du projet.

Le gros œuvre détermine le type de surélévation possible

Si la surélévation d’un bien particulier est en principe susceptible d’être autorisée, la question de la substance du bâtiment se pose. La résistance statique du gros œuvre détermine la structure qu’il est possible de greffer. Très souvent, seule une construction légère, en bois ou en acier, est envisageable ; la brique et le béton se révèlent généralement trop lourds. Il convient également d’étudier si des mesures de sécurité sismique ou de protection contre les incendies doivent être prises pour la surélévation.

La construction légère est favorisée dans le cadre des surélévations

Les éléments en bois préfabriqués avec des plans d’installation permettent de réduire la durée des travaux et de rationaliser le chantier de surélévation. Les occupants de la maison n’ont généralement pas besoin d’être relogés pendant la réalisation de l’étage supplémentaire. Le raccordement de la nouvelle structure au bâtiment existant, par exemple, par des escaliers et le perçage du plafond, pour les installations techniques, n’a souvent lieu qu’une fois l’enveloppe du bâtiment refermée.

Toutefois, si vous préférez surélever votre bien en béton/brique en conservant le même matériau, cela sera possible même si la capacité portante est faible, par exemple en ajoutant des poutres en acier pour renforcer la structure.

Il est possible de relever l’ancien toit pour réaliser le nouvel étage

Si la structure du toit est en bon état, le cas échéant, il peut être possible de la surélever et de la reposer sur l’étage supplémentaire. Pour ce faire, dans le cas des petites maisons, celle-ci est alors séparée du corps du bâtiment et soulevée au moyen d’une grue. La surélévation est réalisée pendant que le toit est maintenu « en l’air », pour être ensuite à nouveau fixé sur le nouvel étage.

Chaque surélévation est différente

Les variantes de surélévation simples et faciles à mettre en œuvre conviennent pour un projet lorsqu’il s’agit de créer un espace habitable supplémentaire pour un ménage. Si un logement autonome doit être aménagé dans l’étage supplémentaire, des mesures structurelles beaucoup plus importantes sont nécessaires. L’extension peut alors nécessiter par exemple une entrée d’appartement supplémentaire ou la prolongation de l’escalier existant. L’installation de la technique du bâtiment sera elle aussi plus complexe.

Pas de surélévation sans un assainissement énergétique

Une surélévation de bâtiment devrait s’accompagner d’un assainissement énergétique. La plupart du temps, l’isolation thermique du corps du bâtiment est insuffisante. La surélévation est une opportunité idéale pour rénover l’intégralité de l’immeuble et faire en sorte qu’il réponde aux exigences techniques en vigueur. La Confédération et les cantons subventionnent certes les propriétaires de maison en cas d’assainissement énergétique de leur propriété, toutefois les surélévations ne font pas partie de cette catégorie. Seuls les assainissements de la structure existante sont pris en considération.

Potentiel d’économies au niveau des coûts

Le potentiel d’économie découle du fait que la surélévation ne nécessite aucun frais d’acquisition de terrain ou travaux d’aménagement et que la technique du bâtiment du reste de la maison peut être utilisée dans les nouvelles pièces. Par ailleurs, la surélévation permet d’augmenter la valeur de l’immeuble et de bénéficier de déductions fiscales au titre des transformations. Les frais de surélévation, qui se basent sur le mode de surélévation choisi et la surface concernée, peuvent fortement varier.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Getty Images