Panier Chercher
Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Garantie de la qualité et dimensionnement des pompes à chaleur

Seule une pompe à chaleur de bonne dimension garantit un rendement élevé et un fonctionnement efficace. Selon la variante d’investissement, différents critères doivent être observés. Un label de qualité simplifie la sélection.

Wärmepumpe Dimension
Au point d'aspiration, les appareils extérieurs doivent être protégés de la neige, de feuilles et des particules de poussière.

(ves) Lors du remplacement d’un système de chauffage existant, le dimensionnement de la nouvelle pompe à chaleur peut, en partie, être calculé sur la base de l’actuelle consommation d’énergie annuelle. Concernant la sélection des agrégats et des entrepreneurs, vous pouvez vous référer au label du Groupement professionnel suisse pour les pompes à chaleur GSP. Il faut en outre réclamer le certificat « PAC système-module » lors de la mise en service. D’une part, ce label donne droit à un contrôle de la performance après environ deux ans de service et, d’autre part, il est indispensable pour avoir accès aux subventions cantonales. Par ailleurs, les aspects supplémentaires suivants doivent également être abordés dans le cadre des clarifications avec un planificateur spécialisé :

  • Besoin en chaleur du bâtiment, par exemple, après une rénovation énergétique de l’enveloppe du bâtiment
  • Température de départ dans la chaudière ; idéalement 35° C
  • Valeurs de rendement de la pompe à chaleur
  • Définition du point de commutation bivalent (en cas de combinaison d’une pompe à chaleur avec un système d’alimentation en eau chaude séparé)
Annonce

Calculer les coûts de votre pompe à chaleur

Vous voulez savoir à combien se montent les coûts d'investissement d'une pompe à chaleur ? Parcourez le calculateur des coûts de pompes à chaleur de Helion et obtenez en quelques minutes une offre gratuite et sans engagement.

Wärmepumpe Rechner

Pompe à chaleur air-eau : les exigences particulières

  • Dans le cas des unités extérieures, le point d’aspiration doit être protégé contre la neige, les feuilles et les particules de poussière
  • Respecter les distances à la limite, ainsi que les valeurs limites relatives à la protection contre le bruit
  • Dégivrage automatique nécessaire, car l’évaporateur givre à partir d’une température de l’air extérieur de 7° C
  • Protection contre le bruit : boîtier insonorisant de la pompe à chaleur, pour les grands systèmes, encapsulation ou habillage insonorisant
  • L’alimentation des systèmes de chauffage au sol de grande envergure et sans robinets thermostatiques ne dépend pas nécessairement d’un accumulateur d’énergie (fonctionnement monovalent), alors que les systèmes bivalents en requièrent un.

Pompe à chaleur eau glycolée : avec sonde géothermique

  • Forage général à une profondeur de 150 à 250 mètres ; jusqu’à 300 mètres de profondeur possible
  • Taux d’extraction maximal entre 50 W/m2 et 55 W/m2, avec un maximum de 30 W/m2 dans un sol très sec, car l’humidité du sol augmente la conductivité thermique
  • Par kW de performance calorique, environ 15 mètres de sonde
  • Plus la performance calorique est grande, plus le taux d’extraction est élevé
  • Contrôler l’accumulateur d’énergie
  • La pompe à chaleur ne doit pas fonctionner plus de 1 800 heures par an pour ne pas compromettre l’équilibre thermique du sol
  • Les capteurs solaires ou le refroidissement à la belle saison peuvent servir aux fins de régénération thermique
  • Veillez à la distance par rapport aux pompes à chaleur géothermiques voisines

Pompe à chaleur eau glycolée : avec nappes de tubes

  • Les nappes de tubes nécessitent de grandes surfaces (taux d’extraction maximum entre 20 et 30 W/m2)
  • En présence de conditions défavorables (terrain pierreux, sec, ombragé) le taux d’extraction se situe entre 8 et 12 W/m2)
  • Par kW de performance calorique : env. 45 m2 de surface de nappes de tubes
  • Accumulateur d’énergie nécessaire, si la capacité de stockage du système de chauffage ne suffit pas
  • La pompe à chaleur ne doit pas fonctionner plus de 1 800 heures (régénération thermique du sol). Sinon, prévoir des nappes de tubes plus étendues

Pompe à chaleur eau-eau : tenir compte de la nappe phréatique

  • Pour les eaux souterraines, 150 à 200 litres/h/kWth sont nécessaires
  • Par kWth, 300 à 400 litres/h d’eau de surface sont nécessaires
  • Accumulateur d’énergie nécessaire si la capacité de stockage du système de chauffage ne suffit pas
  • Protégez de la condensation les conduites d’eau souterraine dans les pièces chaudes (isolation thermique étanche à la vapeur)
  • La qualité de l’eau doit être connue et les valeurs limites respectées
  • Conduite de raccordement la plus courte possible
  • Exclure la pollution des eaux souterraines, vérifier la pollution des eaux de surface
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto