Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Les coûts d’une pompe à chaleur en Suisse

Les pompes à chaleur sont alimentées par de l’électricité et produisent de la chaleur utilisable pour le chauffage à partir de l’énergie ambiante. En comparaison avec les systèmes de chauffage fossiles, leur fonctionnement pratiquement sans émissions de carbone et leur taux d’utilisation élevé séduisent les propriétaires fonciers. Un changement de système est attractif sur le plan tant écologique qu’économique.

Le coût d’acquisition et d’exploitation des pompes à chaleur
Le renouvellement d’un système de chauffage mérite d’être préparé à l’avance et de manière approfondie.

(msc) Le renouvellement d’un système de chauffage mérite d’être réfléchi à l’avance et préparé de manière approfondie : quel système de chauffage est le plus approprié pour remplacer l’ancien ? Quelles options la loi sur la construction permet-elle ? Et comment les critères écologiques et économiques peuvent-ils être pris en compte de manière optimale ? Le programme national SuisseEnergie offre de précieux inputs pour démarrer une planification de chauffage. Le site Internet chauffezrenouvelable.ch permet de calculer différentes variantes et de comparer les coûts annuels totaux ainsi que les émissions de CO2.

Le résultat de ce test rapide pourrait surprendre : une pompe à chaleur entraîne des coûts annuels moins élevés que les chauffages au mazout ou au gaz naturel. Avant d’expliquer en détail les fondements de ce résultat, nous vous fournissons une indication importante concernant les coûts annuels calculés : l’outil de comparaison des systèmes de chauffage additionne les coûts d’investissement et les coûts d’exploitation courants et les répartit sur la durée de vie de l’installation. Ainsi, les écarts en termes de structure des coûts entre les différents systèmes de chauffage apparaissent très clairement. Une pompe à chaleur avec sonde géothermique est plus chère à l’achat qu’une pompe à chaleur air-eau ou qu’un système de chauffage fossile. En revanche, les coûts d’exploitation et les prix de l’énergie sont moins élevés pour les deux variantes de pompes à chaleur que pour le mazout, le bois de chauffage ou le gaz. L’outil en ligne de comparaison des systèmes de chauffage peut donc fournir des premiers points de repère. Il est toutefois indispensable de planifier l’avenir de façon individuelle, sur la base d’une évaluation des coûts globaux réalisée par des spécialistes. Dans ce contexte également, il est recommandé de considérer les aspects de l’investissement, de l’exploitation et de l’entretien sur l’ensemble de la durée de vie. 

Coûts totaux : l’avantage revient aux pompes à chaleur

Une comparaison approximative pertinente des coûts annuels de chauffage doit tenir compte de la moyenne actuelle des prix de l’énergie. Actuellement, il faut prendre en considération les variables suivantes :

  • En considérant un prix d’achat du mazout à partir de 100 francs pour 100 litres (moyenne entre 2019 et 2022), les deux variantes de pompes à chaleur l’emportent haut la main. Les chauffages au gaz et au bois sont également liés à des coûts annuels plus élevés. En raison de son coût d’acquisition plus faible, la pompe à chaleur à air extérieur devance même la variante équipée d’une sonde géothermique. Pour une observation sur le long terme plus détaillée, il faut en outre tenir compte du fait que les montants de la taxe sur le CO2 auront plutôt tendance à augmenter, ce qui se traduira par des coûts supplémentaires pour les installations de chauffage fossiles. En cas de passage d’un chauffage fossile à une pompe à chaleur, il est possible de solliciter d’éventuelles subventions et déductions fiscales, ce qui permet également de réduire les coûts.

Investissement relativement élevé

Les coûts d’achat et d’installation des systèmes de chauffage sont restés relativement stables ces dernières années. Les pompes à chaleur sont deux à trois fois plus chères qu’un nouveau système de chauffage au mazout. Le surcoût entre une pompe à chaleur à air extérieur et une pompe à chaleur qui puise son énergie de base dans le sol à l’aide d’une sonde géothermique est en général de plus 50 %. En effet, les travaux de forage dans le jardin justifient les coûts plus élevés de cette dernière.

Une exploitation moins onéreuse et plus propre

Le prix du pétrole n’est pas le seul à être soumis à des fluctuations considérables. Les coûts d’énergie des autres systèmes de chauffage, par exemple le courant, sont également difficiles à estimer dans le cadre de la comparaison individuelle des coûts. Ces cinq derniers mois, des fluctuations de prix se sont surtout fait sentir pour le gaz et l’électricité. Dans le cas des pompes à chaleur, il faut savoir que de nombreux fournisseurs d’électricité proposent un tarif spécial pour l’alimentation des pompes à chaleur, qui est généralement encore plus avantageux que le bas tarif. En contrepartie, les fournisseurs définissent des périodes de blocage pour la perception d’électricité.

Les propriétaires de maisons équipées d’une installation solaire peuvent produire eux-mêmes une grande partie de l’électricité dont ils ont besoin. Ce qui constitue un avantage sur le plan économique.

Les propriétaires soucieux de l’environnement prennent également en compte les frais de chauffage externes selon la norme SIA 480, en plus des coûts énergétiques réels à payer. Il s’agit notamment des coûts environnementaux « théoriques », liés aux dommages causés à l’environnement lors de la fourniture de chauffage et d’eau chaude – comme la pollution atmosphérique – et qui pourraient être monétisés. Ces coûts environnementaux sont beaucoup plus élevés pour les systèmes de chauffage à combustible fossile que pour les systèmes de pompe à chaleur sans émissions. Pour les réduire, le conseil suivant peut être utile : le choix de l’origine et de la qualité de l’électricité consommée permet d’améliorer encore l’impact climatique d’une pompe à chaleur. Si l’énergie électrique provient elle aussi de sources renouvelables, le bilan des émissions de gaz à effet de serre gris générées tout au long de la chaîne d’approvisionnement s’améliore.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto