Financer et acheter
Droit
Bâtir et rénover
Prémunir et assurer
Habitat
Jardin et balcon

Rénover la maison : comment dois-je procéder ?

La rénovation d’une maison demande du temps et de l’argent. Il est donc essentiel de planifier soigneusement les travaux. Il est recommandé pour cela de consulter des spécialistes. Pensez également à l’efficacité énergétique. Elle peut être considérablement augmentée dans le cadre du processus de rénovation du bâtiment.

Rénover la maison
La clé du succès de la rénovation de la maison réside dans une planification minutieuse.

(jgl) Des investissements réguliers dans l’immeuble permettent de préserver sa substance, afin qu’il ne subisse pas de dépréciation de valeur. Parallèlement, rénover une maison permet de la maintenir à un niveau comparable à celui d’une nouvelle construction en termes de confort, de standard d’aménagement et de consommation d’énergie. Des réserves annuelles également de 1 à 1,5 % de la valeur du bâtiment sont nécessaires afin de garantir les fonds requis pour rénover la maison. Eu égard au tournant énergétique souhaité, l’utilisation efficace de l’énergie est un point crucial dans le cadre de la rénovation d’une maison. Cela permet de réduire les coûts d’exploitation et, dans le même temps, d’apporter une contribution à la protection du climat.

Tout commence par l’analyse

La clé du succès de la rénovation de la maison réside dans une planification minutieuse. La première étape consiste en une analyse et un inventaire complets de l’immeuble à rénover. Dans cette première phase de planification, l’accent n’est pas forcément mis sur les aspects architecturaux ou techniques : à ce stade interviennent davantage les questions relatives aux impôts, au droit de succession ou au droit de superficie. La nouvelle notice SIA 2047 « Rénovation énergétique des bâtiments », qui traite du thème de la rénovation des maisons, en tient compte. Elle couvre essentiellement trois points dans la gestion de la rénovation durable des bâtiments :

  • analyse du bâtiment ainsi que des objectifs du maître d’ouvrage à court, moyen et long termes.
  • planification de la stratégie : rénovation douce par étapes ou assainissement avec interventions dans la substance du bâtiment.
  • rénovation de l’immeuble avec réduction simultanée de la consommation d’énergie

Des experts à vos côtés

L’intervention d’experts à un stade précoce permet de clarifier des points importants au cours de la phase de préparation. Une fois l’analyse et le diagnostic de la substance du bâtiment établis, il est temps d’élaborer un concept global individuel homogène. Dans leur chronologie, les scénarios doivent aller au-delà de la rénovation effective de la maison. Chaque variante doit être réfléchie : démolition et bâtiment de remplacement, transformation avec extension ou rénovation douce de la maison existante.

Coordonner les mesures de construction

Dans le cas d’un assainissement complet, les mesures architecturales peuvent être coordonnées de manière optimale. Le risque de dommages structurels est réduit et l’utilisation efficace de l’énergie peut être atteinte plus rapidement. La question de savoir si les rénovations peuvent être effectuées dans un état habité ou non dépend de l’envergure des interventions prévues. La rénovation intégrale des sols, par exemple, est plus facilement réalisable lorsque le bâtiment est vide. La cuisine et la salle de bains, en revanche, peuvent être rénovées même si l’immeuble est habité.

Composer des paquets judicieux

Si vous optez pour une rénovation par étapes, il est important de regrouper les différentes interventions de manière à conserver une séquence logique, sans goulots d’étranglement et si possible pour que l’immeuble reste confortablement habitable malgré les travaux. Par exemple, il est judicieux de combiner les mesures à l’extérieur et celles à l’intérieur de la maison et de les effectuer par étapes. Les paquets de mesures doivent dans tous les cas correspondre à une phase de construction indépendante et être pertinents d’un point de vue financier, mais aussi structurel et constructif.

Interdépendances des différentes mesures

Il existe des interdépendances entre les différentes mesures de construction. Un exemple typique est de choisir le bon moment pour remplacer la chaudière : de nouvelles fenêtres, une isolation thermique et d’autres mesures d’économie d’énergie réduisent considérablement les besoins en chauffage d’un bâtiment. Si la chaudière est remplacée avant la rénovation de l’enveloppe du bâtiment, elle sera par la suite probablement surdimensionnée. Outre la combinaison judicieuse des mesures, la chronologie des interventions est donc déterminante pour le succès de la rénovation par étapes. Un exemple : d’abord la façade avec de nouvelles fenêtres, puis la rénovation du toit (option capteurs solaires), suivie de la technique du bâtiment et de la rénovation intérieure.

Questions fréquentes

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Getty Images