Planifier une cuisine

Bien planifier sa nouvelle cuisine

Lors de l’aménagement de la cuisine, les bonnes affaires peuvent s’avérer coûteuses. Une clarification des besoins et le choix de prestataires de services compétents épargnent bien des désagréments lors du projet « nouvelle cuisine ».

Küchen-Projekt (Zeichnung)
Une clarification des besoins et le choix de prestataires de services compétents épargnent bien des désagréments.

Les premières étapes vers la nouvelle cuisine

  • Commencez tôt : le projet « nouvelle cuisine » demande du temps. Si l’on compte quatre mois pour la phase de planification, deux pour la réalisation, il s’écoule rapidement six mois avant que la nouvelle cuisine soit installée.
  • Clarifiez vos besoins : notez les souhaits et les exigences que vous posez à la nouvelle cuisine ainsi que les avantages et les inconvénients. Vous examinez ainsi consciemment les différentes possibilités.

La planification de la nouvelle cuisine

  • Si l’on dessine le plan de la cuisine, le lave-vaisselle doit être planifié à côté de l’élément pour poubelle car c’est là que se trouvent également les raccords de plomberie. Dans des bâtiments existants, les adaptations sanitaires ne sont possibles que dans une certaine mesure car l’évier ne peut être généralement décalé que de deux mètres maximum.
  • Un vaste plan de travail succède à l’élément pour poubelle.
  • Vient ensuite le plan de cuisson. Le plan est donc fidèle à la logique « Laver–préparer–cuisiner ».
  • Le réfrigérateur doit être si possible placé au centre car, avec le plan de cuisson et l’évier, il est l’un des trois éléments les plus utilisés dans la cuisine.
  • De manière pratique, le four et le lave-vaisselle doivent être placés en hauteur, ce qui nécessite un placard haut supplémentaire.

Résumé : la planification d’une nouvelle cuisine implique des compromis car il faut peser le pour et le contre des aspects optiques, pratiques et financiers.

2 conseils pour la conception de la nouvelle cuisine

  1. Il n’est pas toujours facile de définir son propre style et son goût. Informez-vous sur Internet, rendez-vous à des expositions de cuisine, posez des questions à des amis et à des connaissances et lisez des magazines spécialisés. Vous obtenez ainsi de bons exemples de combinaisons de couleurs et d’agencements. Mais attention : ne vous laissez pas éblouir par les cuisines d’exposition stylées qui sont surtout belles, mais pas pratiques.
  2. Si vous utilisez peu de couleurs et de matériaux différents, les éléments sont mieux mis en valeur, et la cuisine paraît plus sereine. Les ustensiles, tels que la machine à café ou une coupe à fruits, la rendent plus animée. La couleur confère une atmosphère plus détendue à la pièce. Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’audace pour cela : si un mur est peint dans la couleur souhaitée, il peut facilement être redécoré plus tard.

Partenaires éventuels pour la nouvelle cuisine

Le projet doit être confié à un expert, au plus tard au moment de la planification détaillée. Cet expert peut être un architecte, un bureau d’étude pour planification de cuisine ou un fabricant de cuisine.

  • Le fabricant de cuisine planifie la cuisine avec les produits, les matériaux, les couleurs et les éléments qu’il a à disposition. La planification par un fabricant de cuisine est généralement gratuite et sans engagement. Il est recommandé de se procurer deux ou trois offres.
  • Un bureau d’étude pour planification de cuisine planifie la cuisine avec le maître d’ouvrage et se procure des offres auprès des fabricants de cuisine. Le bureau d’étude pour planification de cuisine encadre la transformation de A à Z et assure une garantie de prix couvrant les frais supplémentaires.
  • Un bureau d’architecture se charge de la transformation de la cuisine et des travaux de rénovation supplémentaires dans et hors de la maison. L’architecte effectue le travail sur demande en tant qu’entrepreneur général.

3 conseils pour le choix du partenaire de cuisine

  1. La confiance est une condition sine qua non pour choisir le partenaire de cuisine. Celle-ci s’instaure dès l’entretien de conseil lorsque le fabricant de cuisine, le bureau d’étude pour planification de cuisine ou l’architecte prend le temps et est à l’écoute des souhaits des clients.
  2. Qualité : pour les façades et les coulisses pour tiroir, on peut comparer les modèles de meubles de différents fabricants de cuisine. La qualité du montage est tout aussi importante. Celle-ci ne peut cependant être constatée que dans des objets de référence.
  3. Le prix proposé par les fabricants de cuisine ne peut être comparé que si l’offre porte sur la même version de la façade et du revêtement et que l’équipement intérieur comme les solutions d’angle, le nombre de tiroirs et les modèles d’appareil sont les mêmes. Il faut uniquement comparer le prix net et non les réductions accordées. Si l’on collabore avec un bureau de conseil en cuisine ou des architectes, ceux-ci les ramènent à un dénominateur commun pour permettre de les comparer. Il convient d’être prudent si l’on est poussé à signer lors du premier conseil ou si l’on est appâté par des réductions.

Conseil de lecture pour la fin

Afin que le choix des appareils sanitaires ne reste pas un mystère, l’association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment suissetec a publié un manuel de 260 pages en 2019. Celui-ci est destiné aux planificateurs/architectes, aux entrepreneurs généraux, aux experts en sanitaire et aux revendeurs ainsi qu’aux maîtres d’ouvrage et aux clients finaux. 

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto