Travaux de jardinage mensuels

Travaux de jardinage en octobre

Nous vous donnons chaque mois les dernières informations pour votre potager, votre verger, votre jardin d'agrément et votre balcon.

Potager

pour les bulbes à fleurs à planter en automne, les envelopper préalablement dans une feuille de noyer.
Pour les bulbes à fleurs à planter en automne, les envelopper préalablement dans une feuille de noyer.

Les feuilles de noyer écartent les souris

Les feuilles de noyer et de chêne ne conviennent pas comme paillis pour protéger la terre, car elles ont une teneur élevée en acide tannique. L’acide ralentit en effet la décomposition et s’oppose à la croissance des plantes. La forte odeur des feuilles de noyer présente cependant des avantages, notamment celui d’écarter les souris. Pour qui désire conserver ses légumes l’hiver dans une petite fosse en terre, il suffit d’en recouvrir le fond de feuilles de noyer sèches pour la protéger d’hôtes indésirables. Autre astuce dont nos grands-mères ont le secret : pour les bulbes à fleurs à planter en automne, les envelopper préalablement dans une feuille de noyer. Cette mesure aussi est censée protéger contre les rongeurs friands de bulbes.

Verger

mottes de racines
Mottes de racines

Desserrer les mottes de racines avant la plantation

A partir de fin octobre, on peut planter des arbres fruitiers à racines nues. Pour qui préfère cependant replanter les arbres en conteneurs que l’on trouve dans les jardineries, il faut savoir qu’il convient de dégager soigneusement un peu de terre de la motte de racines car cela conditionne largement la réussite de la transplantation. Autrement les racines auront du mal à se frayer un passage dans la terre environnante. Cette difficulté sera d’autant plus grande si le nouveau sol est nettement plus dense que le substrat plus aéré des jeunes plants en conteneurs. Certains jardiniers vont jusqu’à préconiser de secouer la motte de racines pour les débarrasser de leur gangue de terre et d’enlever toutes les feuilles du jeune arbre. Pour faire bonne mesure il convient en outre de rabattre les jeunes pousses aériennes pour contribuer à l’équilibre entre les racines et la couronne. Par l’adjonction de substrat et d’un peu de composte mûr dans le trou qui accueillera l’arbre, on crée des conditions optimales pour qu’il puisse s’acclimater. Dans les jours qui suivent, un arrosage intensif apportera suffisamment d’eau aux racines et leur permettra en plus de bien prendre dans le sol.

 

Jardin d'agrément

planter des vivaces
Planter des vivaces

Erreur de jardinage à ne pas faire en ce mois : planter des vivaces en automne

L’automne est la saison préférée pour planter des vivaces et aménager de nouvelles plates-bandes. La terre est encore chaude et souvent suffisamment humide pour que les racines des plantes puissent prendre vite. C’est maintenant que les vivaces robustes telles les géraniums et les hostas sont plantées en plates-bandes, de même que les plantes qui fleurissent au printemps, comme les campanules. L’automne ne convient cependant pas pour planter toutes les vivaces. Il est un fait en effet que les plantes ont du mal à prendre racine durant d’hiver, avec ses mois humides où jours froids et jours chauds alternent. C’est le cas par exemple de la gypsophile, du coréopsis et encore des œillets (Dianthus). Il faut donc surtout remettre à plus tard la mise en terre des vivaces sensibles à l’eau stagnante. Il en va de même de toutes les vivaces exotiques et méditerranéennes qui préfèrent de loin le printemps pour être plantées. Les graminées non plus ne supportent pas le sol où l’eau stagne en hiver. Mieux vaut laisser aux spécialistes le soin de s’occuper de ces plantes délicates pour leur faire passer l’hiver, et se réserver la possibilité d’acheter une marchandise fraîche et saine au printemps. Ces graminées fraîches plantées au printemps ont tôt fait de rattraper le retard qu’on leur prête, et résistent ainsi d’autant mieux à l’hiver suivant.

Balcon

pélargonium
Pélargonium

Les lecteurs nous interrogent – nous avons la réponse : faire passer l’hiver au pélargonium

J’ai depuis l’été un magnifique pélargonium. Il se développe magnifiquement et fleurit sans cesse. Est-ce que je peux lui faire passer l’hiver dans une pièce à l’intérieur ? Que dois-je faire encore pour en prendre bien soin ?

Les pélargoniums, dont des feuilles sont odorantes, sont originaires des régions clémentes de l’Afrique du Sud, ce qui explique pourquoi elles ne résistent pas au gel. Pour leur faire passer l’hiver, l’idéal est une pièce bien éclairée et fraîche à une température de 15 °C environ. Pour l’arrosage, avoir la main verte facilite la tâche : alors qu’en été le pélargonium a plutôt soif et qu’il lui faut de l’eau régulièrement, l’hiver il ne faut l’arroser qu’à petites doses seulement. Important : ses quartiers d’hiver ne devraient cependant pas être trop chauds, autrement il ne formera pas de fleurs l’année suivante. Les pélargoniums odorants ont besoin d’un substrat perméable et riche en humus, de la terre à pot mêlée de sable par exemple. Pour empêcher la saturation en eau, il est conseillé de déposer au fond du pot une couche de drainage en gravier ou billes d’argile expansée. Durant sa période de croissance, l’eau d’arrosage de la plante devrait être additionnée toutes les 2 semaines d’une dose d’engrais liquide. Si les pousses deviennent trop longues avec le temps, on peut les réduire au printemps. Il n’est cependant pas nécessaire de les rabattre radicalement.

Schweizer Garten Logo
 
Cover Schweizer Garten Oktober 2021
 
  • Auteur :
  • Revue « Schweizer Garten »
  • Image :
  • Revue « Schweizer Garten »