Travaux de jardinage mensuels

Travaux de jardinage en novembre

Nous vous donnons chaque mois les dernières informations pour votre potager, votre verger, votre jardin d'agrément et votre balcon.

Potager

Betteraves rouges
Betteraves rouges

Les lecteurs nous interrogent – nous avons la réponse : attaque fongique dans le potager

L’été dernier, nos bettes à tondre et notre céleri-rave ont été attaqués par le Cercospora. Les betteraves rouges n’avaient pas non plus la taille uniforme qu’elles ont à l’accoutumée. Les feuilles du céleri étaient presque toutes attaquées par le champignon et les bulbes étaient trop petits. La récolte de blettes a été faible, et la chicorée pain de sucre est désormais aussi infestée. Cette infestation est-elle due aux conditions météorologiques ? Existe-t-il un remède biologique qui permet de limiter cette infestation ? 

La météo joue probablement un rôle important. Le Cercospora apparaît début juin. Si ce mois est extrêmement humide, une attaque par ce champignon est favorisée. Une humidité trop importante peut être aussi à l’origine des autres maladies. Seul un examen réalisé en laboratoire permettrait de savoir si tous les problèmes survenant dans votre potager sont imputables à ce champignon. L’équilibre de votre jardin a probablement été perturbé parce que différentes maladies y sont apparues simultanément. Certains problèmes sont dus à la surface limitée du jardin. L’utilisation d’une petite surface pour la culture de légumes représente un grand défi car il est quasiment impossible de procéder à la rotation des cultures. C’est pourquoi les pathogènes restent souvent dans le sol et attaquent de nouveau les plantes l’année suivante. Les radis, les blettes et les bettes sont trois représentants de chénopodiacées. S’ils sont cultivés dans le même jardin, une pause de quatre ans doit être respectée entre deux cultures. Il est également recommandé de prélever un échantillon du sol afin d’obtenir un aperçu des nutriments présents dans le sol et de l’acidité de celui-ci. De plus, le sol peut être amélioré au moyen d’un apport régulier d’engrais vert. La phacélie est adaptée à cet effet car elle fournit rapidement une masse de feuilles riche en nutriments. Il est également possible de recourir au sarrasin car il n’est apparenté à aucune sorte de légumes. Un sous-semis de tagètes peut s’avérer utile car les tagètes agissent contre la fatigue du sol. Mais attention : les tagètes attirent les limaces.

Verger

Mûres
« Navaho Bigandearly »

Mûres sans épines

« Plus la croissance est épineuse et hideuse, plus les mûres sont aromatiques », soulignent les cultivateurs de mûres de la vieille école. Et si l’on contemple les anciennes sortes, telles que « Theodor Reimers », on ne peut qu’approuver : ce sont des baies très aromatiques qui présentent des tiges proliférantes et très épineuses. L’assortiment de mûres a depuis connu des changements. Les premières variétés sans épines ont malheureusement perdu leur goût. La variété « Navaho » s’est révélée plus tard être une réussite : elle est sans épine, robuste, saine, à croissance compacte, facile d’entretien et présente des grands fruits aromatiques. Et comme une amélioration est toujours possible, les cultivateurs ont développé une série de Navaho aux spécialités différentes : la « Navaho Bigandearly » (photo) se récolte dès juillet, la « Navaho Summerlong » peut être récoltée tout l’été. La variété « Navaho The Big Easy », qui séduit par des fruits géants, est nouvelle sur le marché. Référence : Lubera AG www.lubera.com

Jardin d'agrément

Viburnum farreri
Viburnum farreri

Fleurs odorantes en novembre

En cette période généralement grise et froide, le jardinier est peu enthousiaste. Heureusement, la nature est prévoyante. Le Viburnum farreri est le meilleur remède contre la mélancolie qui règne dans le jardin au mois de novembre. Viburnum x bodnantense ‘Dawn’ est la variété la plus connue. Lors d’hivers rudes, cet arbuste d’une hauteur d’environ 3 mètres ne fleurit qu’au printemps. La variété V. farreri dotée de fleurs plus petites et plus claires est plus fiable. Les fleurs sentent même les soirs de novembre humides et brumeux. Quel plaisir ! De plus, l’arbuste est peu exigeant. Il croît d’abord en hauteur, puis d’une manière légèrement retombante. Il est préférable de ne quasiment pas le couper, à l’exception des branches particulièrement grandes et épaisses. Il devient très large au fil du temps. Cet arbuste attrayant aux fleurs abondantes est alors la star du jardin au mois de novembre.

Balcon

Petit étang
Petit étang

Ne pas laisser geler le petit étang

Les petits étangs dans les bacs sont un bel ornement sur le balcon. Afin d’éviter que le petit étang et les plantes aquatiques gèlent en hiver, il est important qu’ils se trouvent dans un endroit qui ne gèle pas. À cet effet, il faut évacuer l’eau en ne laissant que quelques centimètres et placer le bac dans un endroit frais et à l’abri du gel. Remplir le bac d’eau. Les plantes doivent reposer dans l’eau jusqu’au bord supérieur des pots. Contrôler régulièrement l’étang et remplacer à temps l’eau qui s’est évaporée. La température d’hibernation idéale est de 1 à 10 °C et ne doit pas être plus élevée dans les quartiers hivernaux sombres. Autrement, le métabolisme des plantes est stimulé et elles souffrent d’un manque de luminosité.

Schweizer Garten Logo
 
Schweizer Garten November 2021
 
  • Auteur :
  • Revue « Schweizer Garten »
  • Image :
  • Revue « Schweizer Garten », Lubera, Pexels