Travaux de jardinage mensuels

Travaux de jardinage en février

Nous vous donnons chaque mois les dernières informations pour votre potager, votre verger, votre jardin d'agrément et votre balcon.

Potager

mini-serre
Mini-serre

La culture des plants, c’est très simple

À la mi-février, l’heure est idéale pour faire pousser de petits plants d’aubergines et de poivrons à la maison. Pour leur germination, ils ont besoin d’une température minimale de 20 à 25 °C. L’éclairage de l’endroit où l’on posera la barquette n’est pas déterminant. Mais dès que les plants apparaissent, il convient de veiller à un bon rapport entre lumière et chaleur. S’il fait chaud et sombre, les plantules croissent rapidement en direction de la lumière, ce qui donne des plants longilignes et frêles. Même en les plaçant directement près de la fenêtre d’une pièce, il y fait souvent relativement sombre. Et à ce niveau, l’œil n’est pas bon juge. Un luxmètre (certaines applis sont gratuites) permettra d’en avoir le cœur net. Le mieux est de placer les plantules germées dans une mini-serre (p. ex. une boîte transparente munie d’un couvercle) que l’on placera à l’extérieur à une température d’au moins 10 °C.

Verger

Argousier
Argousier

Argousier : un arbrisseau sauvage aux baies riches en vitamines

Ses feuilles effilées d’un gris argenté et ses baies d’un rouge-orange lumineux font de l’argousier (Hippophae rhamnoides) un arbrisseau décoratif et très précieux au niveau écologique.

Ses baies, qui mûrissent à la mi-septembre, sont réputées être particulièrement riches en vitamines C. En outre, les oiseaux s’en nourrissent avec délectation jusqu’à une date avancée de l’hiver. Même si ses fruits se prêtent bien à la confection de confitures et de sirops, il existe bien d’autres façons de les apprêter. On peut par exemple les faire macérer durant 6 à 8 semaines dans une eau-de-vie additionnée de miel pour en faire une liqueur. Il est tout indiqué de récolter les fruits avant les fortes gelées, au risque sinon de les voir devenir non comestibles. Si l’on veut obtenir des fruits, il faut placer à tout le moins un arbrisseau femelle et un arbrisseau mâle côte à côte, car les fleurs des deux sexes sont portées par des plantes différentes. Lorsque l’on choisit l’emplacement des arbrisseaux, il faut savoir qu’ils forment un système racinaire aux ramifications fortes et très longues et qu’ils peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur. Quant à savoir comment prévenir une croissance incontrôlée, une barrière anti-racines fera très bien l’affaire.

Jardin d'agrément

Perce-neiges
Perce-neiges

Perce-neiges : on divise quand c’est vert

D’après les Anglais, les perce-neiges sont à planter lorsqu’ils sont « in the green », à savoir juste après la floraison où les feuilles sont encore vertes. Comme toujours pour ce genre d’adage, on trouve des arguments pour et contre. Il est généralement admis qu’après la floraison, le moment n’est pas venu de diviser les bulbes car comme les feuilles ont besoin de beaucoup d’humidité, il convient de ne pas perturber les bulbes avec leurs frêles racines. Il vaut mieux attendre que les feuilles se fanent et que les bulbes soient inactifs. L’expérience montre cependant que les perce-neiges sont à peine affectés lors d’une transplantation en début de printemps. Ceux qui rêvent d’un tapis de perce-neiges ont tout intérêt à s’y prendre vite. Car cela peut en effet prendre des années avant de voir se multiplier ces plantes. Il faut donc nécessairement donner un coup de pouce à la nature.

Balcon

narcisses
Narcisses

Les lecteurs nous interrogent – nous avons la réponse : les narcisses en pot

Sur notre balcon, nous avons plusieurs pots et jardinières dans lesquels nous avons planté des narcisses. Pouvons-nous laisser les bulbes en terre après la défleuraison ou vaut-il mieux les déterrer pour les replanter à nouveau à l’automne?

En général, on obtient les meilleurs résultats en replantant à nouveau les bulbes chaque année. On peut toutefois choisir de laisser les bulbes de narcisse en pot. À la condition toutefois de couper les fleurs lorsqu’elles sont fanées afin d’empêcher la formation des graines. Si les bulbes restent en pot, il convient de leur faire passer l’été dans un emplacement frais et ombragé, avec un minimum d’arrosage. Juste ce qu’il faut pour ne pas les assécher. Quand l’hiver tire sur sa fin, donc un mois environ avant les premières pousses, administrer aux narcisses un engrais spécial pour bulbes à fleurs. Leur floraison s’en trouvera favorisée. Arroser régulièrement durant la floraison et apporter de temps en temps un peu d’engrais liquide. Comme la majorité des bulbes à fleurs sont sensibles à l’eau stagnante, il convient d’utiliser un substrat perméable et d’avoir un pot avec un trou d’écoulement. Conseil : la période de floraison peut être allongée en plantant les bulbes en plusieurs couches. On dépose au fond du récipient une couche de graviers ou de billes d’argile expansée. Vient ensuite un peu de terre et, selon la taille du pot, on y dépose cinq à sept bulbes à narcisse. On recouvre de 5 cm de terre et on rajoute trois à cinq bulbes. Puis à nouveau de la terre pour bien recouvrir. On peut choisir aussi des variétés aux périodes de floraison décalées, ou encore planter diverses sortes de bulbes dans le récipient, qui donneront des crocus ou de petits iris ou narcisses. Respecter dans ce cas les profondeurs de plantation des diverses sortes de plantes. Les floraisons de printemps sont alors colorées et plus longues.
Logo jardin suisse
 
Gartenarbeiten Cover Februar 2021
 
  • Auteur :
  • Revue « Schweizer Garten »
  • Image :
  • Revue « Schweizer Garten »