Bien entretenir la pelouse

Gazon brûlé en été, que faire ?

C’est un été chaud et très sec. Dans le jardin, le gazon présente des zones jaunes et brûlées. Il faut agir vite. Voici comment, après une période de chaleur et de sécheresse, votre gazon retrouvera sa vivacité.

Gazon brûlé en été
Dans le jardin, le gazon présente des zones jaunes et brûlées. Il faut agir vite.

(chu) Le gazon présente des zones dénudées et les graminées sont brûlées – la chaleur, associée à un apport d’eau insuffisant, ont transformé la pelouse hier verdoyante, en une steppe asséchée. Le gazon luxuriant est-il définitivement anéanti ? La réponse rassurante est : non, il se rétablira. En principe, en effet, toutes les graminées du gazon sont bien adaptées à la sécheresse estivale. L’habitat naturel des graminées est principalement constitué de steppes et de pelouses sèches, exposées à la sécheresse et au soleil. Nos conseils utiles vous indiquent comment un gazon brûlé peut retrouver sa vivacité.

Comment se fait-il que le gazon puisse brûler en été ?

Un été chaud et sec peut mettre le gazon à rude épreuve. Le tapis vert « brûle » et présente de plus en plus de zones jaunes et brunes. Les graminées, elles, ne sont pourtant pas vraiment brûlées. La décoloration du gazon constitue un mécanisme de protection des graminées, appelé la « dormance ». Il s’agit d’une phase de repos présentant une activité métabolique réduite. Pendant ce « sommeil estival », les graminées retirent toutes les substances de réserve des tiges pour les réintégrer dans les racines et attendent une météo plus favorable, avec moins de chaleur et davantage d’humidité. Dans la plupart des cas, le gazon se rétablit rapidement. Mais les graminées sensibles, comme le ray-grass allemand (Lolium perenne) résistent mal à une phase de sécheresse.

Un examen des racines permet de savoir si le gazon brûlé peut encore être sauvé. Une régénération est possible si seules les tiges sont brunes. Si les racines sont déjà brunes, les mesures de sauvetage arrivent trop tard. Un examen des racines permet de le constater très facilement. Pour ce faire, prélevez dans le gazon une motte de 10 à 15 centimètres de profondeur à l’aide d’une bêche. Vous pourrez ainsi vérifier correctement l’état des racines. Si les racines sont desséchées, la pelouse est irrécupérable et il faudra la renouveler.

Voici comment rendre sa vivacité à un gazon brûlé

  • Arrosez la pelouse, car le manque d’eau est la cause principale d’un gazon brûlé. Pour arroser le gazon, le mieux est d’utiliser un arroseur automatique. Celui-ci permet de répartir uniformément l’eau sur la pelouse.
  • Fertilisez la pelouse à l’aide d’un engrais d’automne, qui fournit du potassium aux graminées régénérées. Cette fertilisation augmente la résistance des graminées du gazon, tout comme l’efficacité de l’absorption d’eau et la stabilité des parois cellulaires, de sorte que moins d’eau peut s’échapper à travers celles-ci et s’évaporer. Après la fertilisation, arrosez le gazon pour que les nutriments atteignent rapidement les racines.
  • Scarifiez le gazon environ deux semaines après la fertilisation. Les brins d’herbe morts qui se déposent sur le gazon accélèrent la formation de feutre.
  • Après la scarification, le gazon présente généralement de vastes parties dénudées. Réensemencez généreusement ces surfaces avec du semis de gazon frais. Veillez à ce que le sursemis soit toujours bien humide.
  • Si ces mesures d’entretien n’ont pas l’effet escompté, le gazon doit être entièrement réensemencé. Pour germer, la plupart des graminées ont besoin d’une température minimale du sol de 8 °C, l’idéal étant une température de 14 à 25 °C et une humidité suffisante. Le meilleur moment pour semer le gazon frais est le printemps ou le début de l’automne.
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto