Reportages sur l’architecture : nouvelles constructions

Architecture : Une maison pour la ville

Au cœur de Zurich Wipkingen, il existe depuis 2011 un bâtiment d'habitation comportant 13 appartements totalement différents. En outre, rien ne laisse supposer qu'il s'agit d'une construction en bois.

Architektur-Reportage Wipkingen MFH
Cet objet, qui remplace deux petites constructions centenaires, est accolé à la rue Dammstrasse ainsi qu'au bâtiment voisin et s'étire sur un terrain en légère montée, le long de la rue Habsburgstrasse.

(jgl) Trois cabinets d'architecture différents ont été mandatés pour effectuer une étude en vue de la construction d'un nouveau bâtiment d'habitation au carrefour Dammstrasse/Habsburgstrasse, près de la gare zurichoise de Wipkingen: « Nous recherchions une solution durable dans toutes les dimensions et sur toute la durée de vie du bâtiment », explique Koni Osterwalder, représentant des maîtres d'ouvrage. « Dans ce contexte, aussi bien le côté énergétique que les aspects sociaux et la durabilité de l'architecture jouent un rôle. » Le cabinet d'architecture Hauenstein La Roche Schedler a proposé une construction en bois, dotée d'une structure simple et répartissable de façon flexible. Le projet a convaincu la famille propriétaire, qui vit aujourd'hui elle-même dans deux des treize appartements locatifs. « Ce qui a été déterminant, c'est d'une part la construction en bois, dont le bilan était positif sur le plan de l'énergie de fabrication, et d'autre part la variété des appartements », c'est en ces termes que commente Koni Osterwalder la décision d'octroi du mandat. La variante choisie séduit aussi d'un point de vue architectonique : le bâtiment de quatre étages avec attique fait partie d'une solution de carré urbain, partagée avec trois autres propriétaires. Cet objet, qui remplace deux petites constructions centenaires, est accolé à la rue Dammstrasse ainsi qu'au bâtiment voisin et s'étire sur un terrain en légère montée, le long de la rue Habsburgstrasse. Avec la construction voisine, ils forment un séduisant ensemble urbain fermé.

Sans perdre de vue l'essentiel

La maison, en elle-même, est un corps crépi structuré à profils horizontaux. Une décoration raffinée de couleur or, représentant des branches nues, recouvre comme une seconde peau les surfaces fermées de la façade ainsi que le garde-corps en verre des terrasses attiques. « Bien que nous ayons fait preuve au début d'un certain scepticisme, j'apprécie aujourd'hui tout particulièrement la façade et ses ornements », explique Koni Osterwalder. Un socle en briques, qui ancre la maison dans son environnement urbain, renforce encore l'impression d'une construction massive. Toutefois en considérant la structure épurée des parois et le standard énergétique auquel le bâtiment satisfait, il devient évident qu'un autre type de construction doit se cacher derrière ces murs. Un regard sur les plans de construction est révélateur : les plafonds et parois extérieures sont tous en bois. Pour les maîtres d'ouvrage, le fait que le bâtiment réponde au standard Minergie-Eco était une évidence : « Je considère ceci comme la limite inférieure absolue pour une nouvelle construction », estime Koni Osterwalder, « Cependant, la certification n'a jamais été primordiale pour nous. » A leurs yeux, le nombre de mètres carrés disponibles par personne est plus important dans un appartement : « Aujourd'hui, nous nous efforçons d'atteindre une consommation d'énergie aussi basse que possible pour tout ce qui a trait à l'exploitation », commente Monsieur Osterwalder. Aussi, les maîtres d'ouvrage investissent-ils dans les comptes rendus aux locataires.

 

Diversité de l'espace

Architektur-Reportage Wipkingen MFH
A chaque étage, il y a deux ou trois unité(s), conçue(s) de façon totalement différente en termes d'agencement spatial.
Une entrée sur la façade nord relie les 13 appartements par un escalier en béton, qui gravite autour de l'ascenseur aménagé au milieu. Les plans sont une véritable révélation – variés et simples à la fois. A chaque étage, il y a deux ou trois unité(s), conçue(s) de façon totalement différente en termes d'agencement spatial. Les appartements sont disposés le long de l'axe longitudinal central où se trouvent tous les dispositifs de domotique et les installations.
Architektur-Reportage Wipkingen MFH Raum 2
Un décalage dans les plafonds crée des hauteurs de pièce différentes.

Un décalage dans les plafonds crée des hauteurs de pièce différentes. L'encorbellement dans les appartements orientés nord-est efface la limite entre intérieur et extérieur. « L'individualisation des appartements et la qualité en termes d'espace qui en découle fait de cette maison un objet unique », affirme Koni Osterwalder. Une considération qu'il entend souvent aussi des locataires.

Architektur-Reportage Wipkingen MFH Bad
Dans la mesure du possible, des matériaux, peintures et laques écologiques ont été utilisés.

Du point de vue de l'aménagement des appartements, les architectes ont fait preuve de pragmatisme : les parois en Placoplatre, qui recouvrent l'ossature en bois sont crépies. Les murs du côté de la cage d'escalier sont recouverts de mortier. Une chape anhydrite scellée fait office de revêtement de sol. Dans la mesure du possible, des matériaux, peintures et laques écologiques ont été utilisés.

Quel bilan tirent les maîtres d'ouvrage à posteriori ? Au final, ce qui a été déterminant pour obtenir ce résultat concluant, ce sont le professionnalisme et la bonne collaboration avec les architectes, la conseillère des maîtres d'ouvrage et les directeurs de chantier, déclare Monsieur Osterwalder : « Tout au long du processus de construction, j'ai fait pour ma part une découverte essentielle, mais triviale, à savoir que ce qui prime avant tout, ce sont les personnes qui se cachent derrière les différentes fonctions ».

  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • Hannes Henz