Conseils d’aménagement

Télétravail et durabilité

En règle générale, le travail à domicile est, par nature, plus respectueux du climat qu’un poste de travail externe, car il ne nécessite pas de trajets pour s’y rendre. Mais la durabilité du télétravail implique aussi de renoncer autant que possible à imprimer et de réduire la consommation d’électricité, notamment sur Internet.

Télétravail et durabilité
La durabilité du télétravail implique de renoncer autant que possible à imprimer et de réduire la consommation d’électricité, notamment sur Internet.

Le respect de l’environnement sur le trajet du travail

(Mei) Ce sont les personnes qui se rendent au travail en SUV qui génèrent le plus d’émissions de CO2 : pas moins de 175 grammes par kilomètre se retrouvent ainsi dans l’atmosphère. C’est ce qu’a calculé l’Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT). Le deuxième plus mauvais résultat est obtenu par les trajets en bus diesel. Le trajet pour se rendre au travail en petite voiture arrive en troisième position, suivi de celui en voiture électrique et enfin du tramway. Toutefois, malgré l’absence de trajets, le télétravail n’est pas toujours la variante la plus durable. En effet, selon les calculs de la SCNAT, une heure de vidéoconférence équivaut à une émission de 4 grammes de CO2. Par conséquent, les personnes qui se rendent au bureau à vélo électrique pour y tenir des réunions physiques pourraient donc être plus respectueuses du climat que celles qui travaillent à domicile et enchaînent les réunions virtuelles. Les réunions physiques que l’on rejoint à vélo ou à pied sont quant à elles encore plus durables.

Un bureau sans papier

Le télétravail est une passe en chandelle pour tous ceux qui ont toujours voulu imprimer moins. Grâce aux alternatives virtuelles comme les plateformes de collaboration Miro ou Mural, même les notes sont aujourd’hui mieux conservées dans l’espace numérique que sur un plan de travail, les murs ou les portes. Si vous ne pouvez pas vous passer d’impressions sur papier, le WWF recommande d’utiliser du papier recyclé non blanchi, portant le label « Ange bleu » (Blauer Engel). Le recyclage du papier permet non seulement de préserver les arbres, mais nécessite également moins d’énergie et d’eau. Une autre alternative est le papier d’impression certifié FSC. 

La bonne imprimante

L’imprimante a une grande influence sur la durabilité en matière de télétravail. Le portail allemand des consommateurs Chip recommande, en cas d’impression peu fréquente mais régulière, d’utiliser une imprimante à jet d’encre, comparativement bon marché. En revanche, comme l’encre sèche lorsqu’elle n’est pas utilisée pendant une période prolongée, un modèle laser est un meilleur choix si vous n’imprimez que de manière occasionnelle. Dans ce cas, il est important de choisir un appareil à faibles émissions. L’« Ange bleu » répertorie sur son site Internet les imprimantes qui répondent à des exigences élevées en matière de choix des matériaux, de recyclabilité, de faibles émissions de substances nocives et d’efficacité énergétique.

L’Internet est très gourmand

Lorsque nous surfons sur Internet, nous consommons une grande quantité d’électricité. L’ensemble du secteur des TIC est responsable de jusqu’à 3,9 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est ce qu’indique une étude publiée en 2021 dans la revue en ligne « Patterns ». C’est pourquoi on parle déjà de honte du clic, en référence à la honte de prendre l’avion.

Ces conseils et astuces vous permettront de naviguer sur Internet de manière plus respectueuse du climat :

  • Optez pour une alternative plus verte à Google et utilisez des moteurs de recherche comme Ecosia, Gexsi, Qwant ou MetaGer.
  • En présence de grandes quantités de données, envoyez les liens de téléchargement plutôt que les données.
  • Supprimez les comptes de messagerie que vous n’utilisez plus et désinscrivez-vous des newsletters que vous ne lisez pas. Vous éviterez ainsi les flux de données inutiles.
  • Si vous utilisez des services comme Spotify, téléchargez votre musique préférée au lieu de la diffuser en continu. Pour les films, sélectionnez la résolution de streaming suffisante pour vous ou votre appareil.
  • Désactivez l’image lors de vidéoconférences avec de nombreux participants. 

Appliquer les « règles de vie » au télétravail

Au demeurant, le télétravail est soumis aux mêmes règles de durabilité que l’habitat. Les principales mesures sont :

  • Dans le choix de l’appartement ou de la maison, veillez à ce que la superficie soit adaptée – la modestie est un plus.
  • Optez en outre pour un objet doté d’une bonne isolation thermique et utilisant un mode de chauffage durable.
  • Chauffez votre bureau à une température comprise entre 20 et 22 °C – moins il fait chaud, plus vous travaillez de façon respectueuse du climat.
  • Aérez régulièrement en profondeur, puis fermez les fenêtres.
  • Économisez l’électricité en éteignant toujours complètement tous les appareils que vous n’utilisez pas, de la machine à café à l’imprimante.
  • Utilisez uniquement des appareils électriques à faible consommation d’énergie de la meilleure classe.
  • Ne remplacez votre smartphone, votre ordinateur portable ou votre ordinateur de bureau que lorsqu’ils sont hors d’usage et non parce qu’un modèle plus récent promet de meilleures fonctions.
  • Éclairez votre poste de travail avec une lampe LED.
  • Achetez de l’électricité verte.
  • Buvez de l’eau du robinet.
  • Dans la mesure du possible, préparez vos repas vous-même et surtout avec des produits bio végétaux, cultivés localement. 
  • Auteur :
  • infomaison
  • Image :
  • istockphoto